Claude-Ambroise Seurat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seurat.
Gravure d'époque (1825) par John Byfield.

Claude-Ambroise Seurat, né le [1] ou [2] à Troyes (France) et mort le après 1833[2], est une personnalité française liée au monde du spectacle de foire et à la tératologie.

Il était présenté aux publics sur scène, lors de tournées, comme une attraction spectaculaire et surnommé « l'homme anatomique ou le squelette vivant » à cause de son extrême maigreur[3].

Selon le témoignage d'un contemporain, le londonien William Hone, il mesurait cinq pieds, sept pouces et demi (1,71 m) pour 78 livres (35 kg)[4]. Un autre témoignage contemporain, celui du comte Joseph de Cissé, donne comme mesures la taille de « cinq pieds trois pouces, ne pesant que quarante-trois livres » (soit 1,72 m pour un poids de 21 kg)[5]. Martin Monestier donne une autre mesure de 1,63 m pour un poids de 16 kg[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Richard H. R. Park et Maureen P. Park (trad. de l'anglais), « Goya's living skeleton. » [« Squelette vivant de Goya. »], British Medical Journal, vol. 303,‎ , p. 1,594 (DOI 10.1136/bmj.303.6817.1594)
  2. a et b Gilbert R. Redgrave (trad. de l'anglais), Notes and Queries: A Medium of Inter-Communication for Literary Men, General Readers, ETC. [« Notes et Requêtes: Un Moyen d'Intercommunication pour les Hommes Littéraires, Lecteurs Généraux, ETC. »], vol. II, London, The Philosophical Institution (no 4), (lire en ligne), « Reply: The Living Skeleton, Claude Ambroise Seurat », p. 21
  3. Le livre des records 1984
  4. The Every-Day Book by William Hone
  5. DESCRIPTION INTÉRESSANTE DE CLAUDE-AMBROISE SEURAT APPELÉ L'HOMME ANATOMIQUE, ou LE SQUELETTE VIVANT, Par M. le Comte Joseph de CISSÉ, ancien Mairelien Gallica
  6. Martin Monestier 1979 Les Monstres p. 86

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • The Every-Day Book (Londres, 1825-1826) de William Hone, pp. 509-517 avec des illustrations