Claude-Alexandre Desbiez de Saint-Juan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Claude Alexandre Desbiez baron de Saint-Juan
Claude Alexandre Desbiez baron de saint Juan (1747-1820).jpg
Fonctions
Premier avocat général (1771) puis conseiller (1774) au parlement de Besançon
Titres de noblesse
baron de Saint-Juan (1786)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Famille
Père
Etienne-Ignace Desbiez sgr de Saint-Juan (1709-1780)
Mère
Geneviève Caron de Sancey (1715-1794)
Conjoint
Marie-Théodore Le Bas de Bouclans (1761-1835)
Enfant
Autres informations
Propriétaire de
Blason Desbiez de Saint Juan.png
blason

Claude-Alexandre Desbiez de Saint-Juan, premier baron de Saint-Juan, né à Besançon le et mort à Besançon le , fut premier avocat général (1771) puis conseiller (1774) au Parlement de Besançon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Claude-Alexandre Desbiez de Saint-Juan est né à Besançon le dans une ancienne famille de Franche-Comté originaire du bailliage d'Ornans[1],[2]. Il était le fils de noble Étienne-Ignace Desbiez, premier avocat général (1736)[3],[4] puis conseiller au Parlement de Besançon et de Geneviève Caron de Sancey[5], [6]

Il épousa le à Besançon Marie-Théodore Le Bas de Bouclans, fille de Charles-Alexis Le Bas marquis de Bouclans, président à mortier au parlement de Besançon et de Marie-Thérère Chevignard de Chavigny (fille de Philibert Chevignard de Chavigny, président du parlement de Besançon et nièce de l'ambassadeur Théodore Chevignard de Chavigny[5],[7]. Ils eurent un fils unique : Charles de Saint-Juan (1785-1862), personnalité politique orléaniste et un conseiller général du département du Doubs[8].

Il possédait l'hôtel du Bouteiller à Besançon ainsi qu'une propriété à Durnes et acquit en 1800 le château de Salans dans le Jura qui resta dans la famille Desbiez de Saint-Juan jusqu'en 1918[9],[10] et auquel son fils le baron Charles de Saint-Juan laissa plus tard son empreinte en le transformant[11].

Avocat-général puis conseiller au parlement de Besançon[modifier | modifier le code]

En 1771, il succéda à son père Étienne-Ignace Desbiez, dans la charge de premier avocat général du parlement de Besançon[5].

En 1773, Claude-Alexandre Desbiez, avocat général au Parlement de Besançon, sur le point de devenir conseiller au parlement de Besançon fut dispensé comme noble du paiement du marc d'or[12].

Il devint conseiller au même parlement en 1774[5].

1er Baron de Saint-Juan[modifier | modifier le code]

En août 1786, les terres de Saint-Juan, Autechaux et Adam, ainsi que les fiefs et arrière-fiefs de Laviron, Tarcenay et Naisey furent érigés par Louis XVI en baronnie de Saint-Juan pour Claude-Alexandre Desbiez de Saint-Juan et ses descendants[1],[13].

Membre de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Besançon[modifier | modifier le code]

Le baron Claude-Alexandre Desbiez de Saint-Juan fut membre de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Besançon et de Franche-Comté dont il fit partie jusqu'à son décès[5].

Il mourut le à Besançon en son Hôtel du Bouteiller[5],[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Roger de Lurion, Nobiliaire de Franche-Comté, 1890.
  2. J. T. de Mesmay, Dictionnaire historique, biographique et généalogique des anciennes familles de Franche-Comté (1957).
  3. L'État de la France 1749, tome V, page 233.
  4. Almanach Royal pour l'année 1752 page 216
  5. a b c d e et f Jean-Marie Thiébaud, Les comtes, vicomtes, barons et chevaliers de Franche-Comté, 2009, pages 153-154.
  6. Jean-François Solnon « 215 bourgeois gentilshommes au XVIIIe siècle : les secrétaires du roi à Besançon », Besançon 1980.
  7. Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France, Volume 9, partie 1,page 687, Éditions du Palais royal, 1968.
  8. Claude-Isabelle Brelot, La noblesse réinventée: Restaurations et reconversions, Université de Besançon, 1992, page 584.
  9. Annie Gay, Châteaux et demeures du Jura, Page 133, 1998.
  10. Abbé Gabriel Pelletier, Evans et Salans au cours des âges, 1987.
  11. Dominique Auzias, Lise Pathe, Sylvie Meneteau-Colomer, Jean-Paul Labourdette, Jura 2012-2013, page 150.
  12. Les arrêts du Grand Conseil portant dispense du marc d'or de noblesse, inédits recueillis et présentés par Robert de Roton, 1951.
  13. Archives départementales du Doubs, B/2180 : Enregistrement auprès du Parlement de Besançon le 5 juillet 1787 des lettres de baron de Saint-Juan accordées en août 1786 à Claude Alexandres Desbiez, seigneur de Saint-Juan.
  14. J.-B. Pérénnès, Notice nécrologique sur M. le baron Desbiez de Saint-Juan, Jacquin, 1862.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger de Lurion, Nobiliaire de Franche-Comté, 1890.
  • J. T. de Mesmay, Dictionnaire historique, biographique et généalogique des anciennes familles de Franche-Comté (1957).
  • Jean-Marie Thiébaud, Famille Desbiez de Saint-Juan in Les comtes, vicomtes, barons et chevaliers de Franche-Comté pages 153-154, 2009.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]