Classique internationale de canots de la Mauricie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sigle de la Classique internationale de canots de la Mauricie.
Serge Corbin, champion à 26 reprises.

La Classique internationale de canots de la Mauricie est une compétition de canots à deux places (C2), de kayaks à deux places (K2) et de rabaskas de haut niveau qui prend forme dans l’ensemble de la région de la Mauricie. Chaque année, à la fin de semaine de la Fête du Travail, ces compétiteurs s'affrontent sur la rivière Saint-Maurice. Cette compétition permet à des athlètes de calibre international de se surpasser dans une course d’endurance effectuée entre La Tuque et Trois-Rivières, sur une distance de près de 200 kilomètres. En plus d'être une compétition de haut niveau, la Classique internationale de canots de la Mauricie est une organisation à but non lucratif qui œuvre dans le secteur événementiel depuis 1934, année du 300e anniversaire de la cité de Laviolette. Cette organisation est située à Shawinigan au Québec. Plus de 35 000 visiteurs assistent à cette course, c’est pourquoi plusieurs activités familiales et culturelles sont organisées sur les différents sites. Environ 200 bénévoles participent chaque année lors de cet événement.

La Triple Couronne de Canots[modifier | modifier le code]

La Classique internationale de canots de la Mauricie est la troisième et dernière étape de La Triple Couronne de Canots Long Parcours qui a été créée en 1992.

  1. The General Clinton Canoe Regatta[1]
  2. The AuSable River Canoe Marathon[2]
  3. La Classique internationale de canots de la Mauricie

Petit Défi Sportif[modifier | modifier le code]

Deux équipes lors du Petit Défi Sportif.

Le Petit Défi est une course amicale d’une dizaine de kilomètres qui consiste à jumeler des athlètes inscrits à La Classique internationale de canots de la Mauricie à des enfants et des jeunes adultes vivant limitation physique ou intellectuelle. Les participants s'entraînent pendant plus de 50 heures durant l'été. Des entraîneurs professionnels les aident dans leur préparation. Le Petit Défi Sportif est le volet principal d’un plan de développement social. Ce défi permet à plusieurs jeunes d'entreprendre un projet valorisant, de développer leur persévérance et de promouvoir l'activité physique en plus de favoriser leur intégration dans la société actuelle.

Coupe Anne McCormick[modifier | modifier le code]

Anne Stillman McCormick est indissociable de La Classique internationale de canots de la Mauricie[3]. En 1936, elle offre aux dirigeants de la course une coupe en argent fabriquée chez le joaillier Birks de New-York. Sur la face postérieure du trophée, un artiste a ciselé des canotiers pagayant sur une rivière bordée de montagnes et d’épinettes. Année après année, son socle en bois reçoit le nom des gagnants. Le dimanche 23 août 1936, Jean Lemay et Armand Sauvageau obtiennent les premiers cet honneur. La coupe Anne McCormick deviendra à la Classique internationale de canots, ce que la Coupe Stanley est au hockey. En 1946, Anne Stillman McCormick redonne vie à l’événement, suite à l’arrêt de la compétition relié à la Deuxième Guerre mondiale. En plus de commanditer et de soutenir quelques équipes, elle moussera la participation des canotiers en offrant à l’équipe gagnante et ce, pendant une dizaine d’années, une bourse de mille dollars, somme considérable pour l’époque. En 2013, le Fonds McCormick voit le jour. Il a pour but d’encourager et de soutenir la relève en plus de promouvoir le sport de canotage sous toutes ses formes.

Les plus grands canotiers[modifier | modifier le code]

Gagnants de l'édition 2002 de la "Triple Crown of Canoe Racing". Jeff Kolka(gauche), 43 ans, du Michigan et Serge Corbin(droite), 45 ans, du Québec, gagnent la coupe pour une troisième année consécutive.
Nom Nombre de Classique gagnée
Serge Corbin[4] 26
Irwin Peterson 9
Andrew Triebold 9
Steve Lajoie 9
Claude Corbin 8
Tom Estes 6
Jean Lemay 5
Normand Mainguy 5
Eugene Jensen 4
Ovila Dénommé 4
Henri Goyette 4
Ralph Sawyer 4
Solomon Carrière 4
Gil Tinkler 3
Alan Rudquist 3
Jeff Kolka 3

Gagnants[modifier | modifier le code]

« Les courses cessent de 1941 à 1945, faute de ressources humaines et matérielles. Les préoccupations de nos gouvernements sont désormais concentrées sur la deuxième guerre mondiale, qui fait rage en Europe. »[6]

Temple de la renommée du canot[modifier | modifier le code]

Temple de la renommée du canot.

Le Temple de la renommée du canot intronise des gens ayant marqué l'histoire de la Classique.

  • Claude Corbin a été intronisé le 2 septembre 2012. Il a gagné 8 fois la Classique.
  • Serge Corbin (1957-) a été intronisé le 2 septembre 2012. Il a participé 30 fois à la Classique et l'a gagnée 26 fois.
  • Ovila Dénommé (1922-2007) a été intronisé le 22 août 2008. Il a participé 9 fois à la Classique et l'a gagnée 4 fois.
  • Henri Goyette (1915-1964) a été intronisé le 22 août 2008. Il a participé 8 fois à la Classique et l'a gagnée 4 fois.
  • Jean Lemay (1914-2006) a été intronisé le 2 septembre 2009. Il a participé 16 fois à la Classique et l'a gagné 5 fois. Il a été président d'honneur en 1998. Il a été le gagnant de la première coupe Anne McCormick.
  • Louise Pelletier est la première femme être intronisée le 22 août 2008. Elle a été intronisée pour son implication à titre de "Bâtisseur et partenaire". Elle a été présidente d'honneur en 2000.
  • Irwin Peterson (1924-2001) a été intronisé le 22 août 2008. Il a participé 30 fois à la Classique et l'a gagnée 9 fois.
  • Anne Stillman McCormick (1879-1969) a été intronisée le 31 août 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site internet : http://www.canoeregatta.org/
  2. Site internet : http://www.ausablecanoemarathon.org/
  3. Mauricie La belle d'à côté - Qui est Anne Stillman McCormick, la reine de la Mauricie? (18 septembre 2012)
  4. Site internet : http://www.sergecorbin.com/
  5. Le Québec une histoire de famille - Joseph Lachance
  6. Page 88 - Huard, Réjean; Lacoursière, Louise; Boisclair, André; Lepage, Bernand (2008). Classique internationale de canots. 75e Édition. 223 p.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]