Classement international de Scrabble francophone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le classement international de Scrabble francophone concerne près de 20 000 joueurs dans les 24 pays de la FISF.

Il existe deux classements distincts, aux fonctionnements très différents, pour le Scrabble duplicate et pour le Scrabble classique.

Scrabble classique[modifier | modifier le code]

Le classement international de Scrabble classique comporte environ 1 400 joueurs actifs, c'est-à-dire ayant disputé au moins un tournoi homologué dans les deux années précédant la date de classement. Les joueurs sont répartis en quatre séries selon leur cote : Joker (cote supérieure à 2 800), série A (cote de 2 150 à 2 799), série B (cote de 1 550 à 2 149), série C (cote inférieure à 1 550). Ces barres d'accès aux séries sont réévaluées chaque année, au 1er septembre, en fonction du pourcentage de joueurs actifs classés par série, arrondi à la cinquantaine la plus proche : joker (5 %), série A (10 %), série B (30 %), série C (55 %).

Le classement est très dynamique car les changements de cotes (et donc éventuellement de séries) s'effectuent après chaque épreuve. Il n'y a pas de décote en cas d'inactivité mais un joueur n'ayant pas joué depuis au moins deux ans est retiré du classement (il conserve toutefois sa dernière cote établie en cas de retour à la compétition).

En août 2015, pour la première fois, le podium est entièrement africain : la première place du classement est occupée par Parfait Mouanda (Congo), devant France Iyelakongo (2e) de la RDC) et Julien Affaton (3e) Bénin, complétés par un Belge et 6 Français dans les 10 premiers du classement international.

Le titre de champion du monde 2015 de Nigel Richards (Nouvelle-Zélande), alors qu'il jouait simplement son deuxième tournoi, ne lui a pas permis de dépasser la 200e place au classement international. D'autre part, le fait de participer à de nombreux tournois augmente mécaniquement la cote, ce qui surévalue la cote de certains joueurs.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Une cote initiale de 1000 est attribuée à un débutant. Pour les joueurs possédant un classement duplicate, une équivalence de départ est donnée selon la série : super-série (2 250), 1re série (2 150), 2e série (1 950), 3e série (1 750), 4e série (1 650), 5e série (1 450), 6e série (1 250).

En début de tournoi, les joueurs sont classés selon leur cote décroissante. À la fin du tournoi, les cotes évoluent selon trois critères :

  • PE - les points d'expérience : le joueur classé premier marque le même nombre de points que le nombre de joueurs ayant participé au tournoi. Pour chaque place suivante, ce nombre est réduit d'une unité. Le joueur classé dernier marque donc un point.
  • B - le bonus : attribué aux quatre premiers du tournoi. Il est calculé en divisant la valeur M du tournoi par un coefficient (M dépend de la catégorie du tournoi)
Catégorie Épreuves M
5 Championnat du Monde 250
4 Championnat national, open international, tournoi > 64 joueurs 150
3 Tournoi entre 33 et 64 joueurs 100
2 Tournoi entre 17 et 32 joueurs, Masters régionaux 50
1 Tournoi de 8 à 16 joueurs, Masters départementaux 20

B vaut M pour le premier, M/2 pour le second, M/5 pour le troisième et M/10 pour le quatrième du tournoi.

  • PJ - les points de jeu : le nombre de points de jeu est calculé en comparant la place finale du joueur avec la place qu'il occupait d'après sa cote initiale. Si un joueur classé 1 500 remporte un tournoi où le joueur le mieux classé avait une cote de 2 000, le joueur marque 2/3 de la différence, soit (2 000-1 500) x 2/3 = 333,33, arrondi à 333. Ce nombre est limité par une valeur PJmax. Si le résultat du calcul est négatif, par exemple 1 500-2 000, le coefficient devient 1/3. Donc (1 500-2 000) x 1/3 = -167, limité par une valeur PJmin.

Les valeurs PJmin et PJmax dépendent de la catégorie du tournoi, du nombre de parties et de la proportion de joueurs classés en série Joker : PJmin varie de -103 à -200 et PJmax varie de +210 à +400.

Exemple : Amar Diokh, vainqueur de la Coupe du monde de Scrabble classique en 2007, a commencé le tournoi avec une cote de 1 763. En remportant le tournoi, il reçoit un point pour chaque joueur présent (36), plus le bonus (250), plus la différence entre sa cote et la cote du joueur le plus coté avant le début du tournoi, qui était Pierre-Olivier Georget avec une cote de 2 586. (2 586-1 763) x 2/3 = 549, ramenée à un PJmax de 400. Sa cote finale est donc 1 763 + 36 + 250 + 400 = 2 449.

Classement actuel[modifier | modifier le code]

Les 10 premiers du classement international du Scrabble classique au 30 mars 2016[1].
Place Joueur Cote Pays
1 Parfait Mouanda 4 063 Drapeau de la République du Congo République du Congo
2 Christian Coustillas 3 924 Drapeau de la France France
3 Serge Delhom 3 799 Drapeau de la France France
4 Pierre Nabat 3 901 Drapeau de la France France
5 Marie-Hélène Gandy 3 898 Drapeau de la France France
6 Serge Emig 3 859 Drapeau de la France France
7 Athanase Tapsoba 3 856 Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
8 Julien Affaton 3 852 Drapeau du Bénin Bénin
9 Guillaume Clavière 3 833 Drapeau de la France France
10 Franck Maniquant 3 752 Drapeau de la France France

Les numéros un du classement[modifier | modifier le code]

Historique des 17 joueurs qui ont été numéro un du classement international de Scrabble classique depuis sa mise en place le 30 juin 2003 (tournoi de La Bresse). Elisée Poka, Parfait Mouanda et Julien Affaton ont été les seuls joueurs non-français en tête de ce classement. Il est arrivé à quelques reprises qu'un joueur devienne premier à la faveur d'une contre-performance du joueur en-tête du classement. Il peut donc ne pas avoir participé au tournoi qui l'a fait passer premier.

Début Joueur Pays Tournoi Semaines Cote max
27 octobre 2014 Parfait Mouanda Drapeau de la République du Congo République du Congo Open du Mont Revard (Aix-les-Bains) en cours... 4 063
7 août 2014 Julien Affaton Drapeau du Bénin Bénin Championnat du Monde (Aix-les-Bains) 12 3 825
26 octobre 2013 Parfait Mouanda Drapeau de la République du Congo République du Congo Coupe de l'Île-de-France (Saint-Maur-des-Fossés) 41 3 750
5 octobre 2013 Jean-François Himber Drapeau de la France France Tournoi de l'Haÿ-les-Roses 3 3 692
13 septembre 2013 Parfait Mouanda Drapeau de la République du Congo République du Congo Festival d'Argelès-sur-Mer 3 3 747
17 mars 2013 Pierre-Olivier Georget Drapeau de la France France Championnat de France Vidauban 26 3 855
18 novembre 2012 Parfait Mouanda Drapeau de la République du Congo République du Congo Open de France (Lunéville) 17 3 737
30 juillet 2012 Pierre-Olivier Georget Drapeau de la France France Championnat du Monde (Montauban) 16 3 764
9 juin 2012 Christian Coustillas Drapeau de la France France Tournoi de Bobigny 7 3 611
18 mars 2012 Olivier Francart Drapeau de la France France Championnat de France (Montpellier) 12 3 638
9 septembre 2011 Christian Coustillas Drapeau de la France France Festival d'Argelès-sur-Mer 27 3 611
11 août 2011 Jean-François Ramel Drapeau de la France France Championnat du Monde (Montreux) 4 3 610
17 août 2010 Christian Coustillas Drapeau de la France France Championnat du Monde (Montpellier) 51 3 694
11 juillet 2010 Benjamin Valour Drapeau de la France France Masters Midi-Pyrénées 5 3 318
21 mars 2010 Elisée Poka Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire Championnat de France (Chamalières) 16 3 363
23 juillet 2009 Benjamin Valour Drapeau de la France France Championnat du Monde (Mons) 34 3 294
22 mars 2009 Pierre-Olivier Georget Drapeau de la France France Championnat de France (Saint-Genis-Laval) 17 3 192
24 janvier 2009 Pascal Astresses Drapeau de la France France Tournoi de Montreuil 8 3 018
20 décembre 2008 Olivier Francart Drapeau de la France France Tournoi de L'Haÿ-les-Roses 4 2 962
29 novembre 2008 Fabien Douté Drapeau de la France France Tournoi de Montpellier 3 2 952
20 septembre 2008 Jean-François Himber Drapeau de la France France Tournoi de Bobigny 9 3 089
13 septembre 2008 Jean-François Deron Drapeau de la France France Tournoi de Moissy-Cramayel 1 2 931
1er mai 2008 Pascal Astresses Drapeau de la France France Tournoi de Vichy (A) 19 3 041
5 avril 2008 Franck Maniquant Drapeau de la France France Tournoi de Bobigny 4 2 760
23 mars 2008 Pascal Astresses Drapeau de la France France Championnat de France (Saint-Maur-des-Fossés) 2 2 738
16 mars 2008 Pierre-Olivier Georget Drapeau de la France France Tournoi de Nîmes 1 2 717
15 février 2008 Hervé Bohbot Drapeau de la France France Tournoi de Cannes (B) 5 2 760
13 févrtier 2008 Benjamin Valour Drapeau de la France France Tournoi de Cannes (A) 0 2 728
1er décembre 2007 Jean-François Ramel Drapeau de la France France Tournoi de Montpellier 11 2 738
30 septembre 2007 Hervé Bohbot Drapeau de la France France Tournoi de Perpignan 9 2 709
27 mai 2007 Pierre-Olivier Georget Drapeau de la France France Coupe de France (Monflanquin) 18 2 638
5 mai 2007 Philippe Le Coz Drapeau de la France France Tournoi de Flins 3 2 453
4 juin 2006 Anthony Clémenceau Drapeau de la France France Coupe de France (Paris) 48 2 676
13 mars 2005 Hervé Bohbot Drapeau de la France France Tournoi de Saint-Jean-Pla-de-Corts 64 2 771
23 janvier 2005 Pierre-Olivier Georget Drapeau de la France France Tournoi de Tournefeuille 7 2 237
20 novembre 2004 Antonin Michel Drapeau de la France France Tournoi de Montpellier 9 2 118
30 mai 2004 Pierre-Olivier Georget Drapeau de la France France Masters Languedoc-Roussillon 25 2 225
21 février 2004 Hervé Bohbot Drapeau de la France France Tournoi de Montpellier 14 1 951
19 septembre 2003 Pierre-Olivier Georget Drapeau de la France France Coupe de France (Argelès-sur-Mer) 22 1 880
30 juin 2003 Antonin Michel Drapeau de la France France Festival de La Bresse 12 1 742

Nombre de semaines en tête du classement[modifier | modifier le code]

1. Parfait Mouanda, 135 (en cours, au 30/03/2016)
2. Pierre-Olivier Georget, 132
3. Hervé Bohbot, 92
4. Christian Coustillas, 85
5. Anthony Clémenceau, 48
6. Benjamin Valour, 39
7. Pascal Astresses, 29
8. Antonin Michel, 21
9. Elisée Poka, 16
10. Jean-François Ramel, 15
11. Olivier Francart, Jean-François Himber et Julien Affaton, 12
14. Franck Maniquant, 4
15. Fabien Douté et Philippe Le Coz, 3
17. Jean-François Deron, 1

Cotes maximales atteintes[modifier | modifier le code]

Liste des 24 joueurs ayant atteint ou dépassé la cote de 3 600 points (au 30 mars 2016) :

  1. 4 063, Parfait Mouanda, le 22 novembre 2015 à l'Haÿ-les-Roses (Open de France).
  2. 3 974, Guillaume Clavière, le 10 janvier 2016 au Championnat régional Midi-Pyrénées.
  3. 3 924, Christian Coustillas, le 27 mars 2016 à Toulouse (Championnat de France).
  4. 3 923, Serge Delhom, le 28 mars 2016 à Toulouse (Open de Pâques).
  5. 3 910, Pierre Nabat, le 25 mars 2016 à Toulouse (Coupe de la Violette).
  6. 3 898, Marie-Hélène Gandy, le 28 mars 2016 à Toulouse (Open de Pâques).
  7. 3 859, Serge Emig, le 27 mars 2016 à Toulouse (Championnat de France).
  8. 3 856, Athanase Tapsoba, le 27 mars 2016 à Toulouse (Championnat de France).
  9. 3 855, Pierre-Olivier Georget, le 17 mars 2013 à Vidauban (Championnat de France).
  10. 3 852, Julien Affaton, le 14 novembre 2015 à Cotonou (Championnat du Bénin).
  11. 3 835, Monique Dulondel, le 3 février 2016 à Blagnac (Tournoi homologué).
  12. 3 826, France Iyelakongo, le 22 novembre 2015 à l'Haÿ-les-Roses (Open de France).
  13. 3 785, Brigitte Delhom, le 25 mars 2016 à Toulouse (Coupe de la Violette).
  14. 3 783, Jean-Pierre Cheirézy, le 11 mars 2016 à Toulouse-Lardenne (Tournoi homologué).
  15. 3 771, Camille Malumba, le 11 mars 2016 à Toulouse-Lardenne (Tournoi homologué).
  16. 3 752, Franck Maniquant, le 27 mars 2016 à Toulouse (Championnat de France).
  17. 3 692, Jean-François Himber, le 5 octobre 2013 à l'Haÿ-les-Roses (Tournoi homologué).
  18. 3 670, Alain Tachet, le 23 mars 2016 à Blagnac (Tournoi homologué).
  19. 3 653, Fabien Sartre, le 27 mars 2016 à Toulouse (Championnat de France).
  20. 3 643, Hervé Bohbot, le 27 mars 2016 à Toulouse (Championnat de France).
  21. 3 640, Pierre Salvati, le 19 décembre 2015 à Tournefeuille (Tournoi homologué).
  22. 3 638, Olivier Francart, le 18 mars 2012 à Montpellier (Championnat de France)
  23. 3 620, Jean-François Ramel, le 31 août 2011 (CLAP mai-août).
  24. 3 617, Pascal Astresses, le 28 octobre 2013 à l'Open du Mont Revard (Aix-les-Bains).

Scrabble duplicate[modifier | modifier le code]

Le classement de Scrabble duplicate est constitué de 8 séries : une super-série puis sept séries numérotées de 1 à 7. Les joueurs accumulent des positions en pourcentage pour les séries 1 à 3, des points de performance pour la 4e série (PP) et des points de classement (PC) au cours de la saison. En fin de saison, s'opèrent les changements de série en fonction de barres d'accès en pourcentage pour les séries 1 à 3, en PP et en PC pour les autres séries, barres fixées pour garantir un certain pourcentage de joueurs dans chaque série.

Le classement est internationalisé jusqu'à la série 4. Sa mise à jour est annuelle, bien que la FISF l'actualise dorénavant plus régulièrement sur son site.

Super-série[modifier | modifier le code]

La Super-série regroupe les 30 premiers joueurs du classement, d'après leur pourcentage de super-série.

Le pourcentage de super-série est obtenu en divisant le nombre de PP1 marqués par un joueur par le nombre de PP1 qu'il lui était possible de marquer (s'il avait remporté toutes les épreuves auxquelles il a participé). Le classement est établi à partir du pourcentage de la saison en cours (coefficient 3/4) et de celui de la saison précédente (coefficient 1/4).

En fin de saison, les 30 premiers sont déclarés « super-série » pour la saison suivante, à condition que leur pourcentage soit supérieur à 50 %.

Classement[modifier | modifier le code]

Les 10 premiers de la super-série au 1er avril 2012
Place Joueur Pourcentage Pays
1 Antonin Michel 97,74 % Drapeau de la France France
2 Christian Pierre 95,13 % Drapeau de la Belgique Belgique
3 Thierry Chincholle 92,81 % Drapeau de la France France
4 Jean-François Lachaud 91,96 % Drapeau de la France France
5 Hugo Delafontaine 91,71 % Drapeau de la Suisse Suisse
6 Mactar Sylla 89,59 % Drapeau de la France France
7 Laurent Loubière 88,08 % Drapeau de la France France
8 Étienne Budry 97,34 % Drapeau de la France France
9 Franck Maniquant 86,57 % Drapeau de la France France
10 Philippe Ruche 86,15 % Drapeau de la Belgique Belgique

Pourcentages de performance[modifier | modifier le code]

L'accès aux séries 1 à 4 se fait en fonction des pourcentages correspondants (%N1, %N2, %N3 et %N4) que possède un joueur, selon une barre d'accès fixée chaque année en fin de saison. Le pourcentage d'une série X (%X) marqué par un joueur à l'issue d'une épreuve est calculé comme suit :

  • Si le joueur termine au-dessus de la zone du classement de la série X : %X = 100
  • Si le joueur termine en dessous de la zone du classement de la série X : %X = 0
  • Si le joueur termine dans la zone de classement de la série X : %X est calculé en fonction de la place du joueur par rapport au nombre de joueurs de la série X.

Ces %X sont ensuite pondérés en fonction d'un diviseur attribué à chaque épreuve. La moyenne pondérée des pourcentages donne les %X globaux du joueur qui permettent d'établir le classement, d'abord par %N1, puis par %N2, %N3 et %N4.

Points de classement[modifier | modifier le code]

Les points de classement permettent aux joueurs d'accéder aux séries 5 et 6 (éventuellement subdivisées en sous-séries A, B, C et D). Le vainqueur d'un tournoi reçoit le nombre de points de classement désigné par « M ». M est une fonction du nombre de participants et du nombre de parties. La formule est la suivante:

M = N * (5p / 4) N étant le nombre de joueurs et p étant le nombre de parties jouées. Le vainqueur marque M points de classement, tandis que le joueur en seconde place marque M - (5p / 4) PC, et le joueur en troisième place marque M - 2 (5p / 4) points de classement. Par exemple pour un tournoi en 5 manches avec 100 joueurs, le calcul est le suivant:

M = 100 * (5 * 4 / 4) = 500 Les points distribués aux cinq premiers joueurs seront 500, 495, 490, 485 et 480

À la fin de la saison, des barres d'accès sont établies pour accéder aux séries 5 et 6 et éventuellement à leurs subdivisions (en France, 230 points pour devenir Série 5D au 30 juin 2007).

Répartition par séries[modifier | modifier le code]

En France, les séries 1 à 3 sont subdivisées en sous-séries A et B et les séries 4 à 6 en sous-séries A-B-C-D. En Belgique, au Québec et en Suisse, seules les séries 4 à 6 sont subdivisées en sous-séries A et B.

  • 1re série (N1) 1 % (1A: 0,5 %, 1B: 0,5 %)
  • 2e série (N2) 2 % (2A: 1 %, 2B: 1 %)
  • 3e série (N3) 3 % (3A: 1 %, 3B: 2 %)
  • 4e série (N4) 12 % (4A: 3 %, 4B: 3 %, 4C: 3 %, 4D: 3 %)
  • 5e série (N5) 20 % (5A: 4 %, 5B: 5 %, 5C: 5 %, 5D: 6 %)
  • 6e série (N6) 62 % (6A: 7 %, 6B: 7 %, 6C: 8 %, 6D: tous les autres licenciés sauf les séries 7)
  • 7e série (N7): réservée aux nouveaux licenciés de l'année

Classements nationaux[modifier | modifier le code]

Seuls les joueurs de 1re, 2e, 3e et 4e série figurent dans le classement international. Les séries 5 à 7 sont des séries nationales, et chaque pays membre de la FISF peut établir son propre classement pour les joueurs qui ne figurent pas dans les quatre premières séries. En France, il s'agit d'un pourcentage minimum de 4e série pour la série 5A ou d'un certain nombre de points de classement pour les séries 5A à 6D. En Belgique il existe également les PP5, les PP6 et les PP7, définis par la méthode ci-dessus. Pour être classé en 5e série le joueur doit avoir un nombre minimum de PP5. En Suisse, il s'agit du nombre de points de classement, définis ci-dessus, mais seuls les huit meilleures performances comptent, dont un minimum de 3 tournois en Suisse. Au Luxembourg et au Royaume-Uni (deux des plus petites fédérations), c'est le pourcentage du joueur qui compte. Ce pourcentage est calculé en divisant le cumul du joueur par le total des tops et multipliant par 100. Le pourcentage médian est celui qui compte en fin de saison, et non pas le pourcentage moyen. Le pourcentage du joueur est comparé avec une « clé de répartition » qui compare le pourcentage avec le pourcentage médian des joueurs dans un grand pays francophone.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement national classique », sur ffsc.fr (consulté le 5 octobre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Scrabble classique[modifier | modifier le code]

Scrabble duplicate[modifier | modifier le code]