Classe dirigeante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La classe dirigeante, qui peut être articulée en catégories dirigeantes[1], est, en sociologie, l'appellation donnée à la classe sociale qui concentre les fonctions de direction dans les différents domaines de la société[2].

Catégorisation de la classe dirigeante[modifier | modifier le code]

Selon Raymond Aron, la classe dirigeante regroupe un certain nombre de catégories dans lesquelles se distribuent les personnes ayant une influence importante que l'on peut regrouper en différents champs et ce, tant au niveau du pouvoir temporel que spirituel :

Unité de la classe dirigeante[modifier | modifier le code]

L'idée d'une unité de conscience de classe dirigeante comme de toute classe sociale est souvent remise en cause. Il n'en reste pas moins observable que les personnes désignées comme membres des différentes catégories de la classe dirigeante ont certaines particularités en commun. En effet, pour la majorité de ces personnes l'accès à la classe dirigeante est le résultat d'un processus élitiste de recrutements ou d'élections reposant en grande partie sur les distinctions possibles que peuvent mettre en évidence un parcours de vie. Comme exemple de distinction, on peut par exemple être issu en France, d'une grande école telle que l'École nationale d'administration, l'École normale supérieure, École Polytechnique, Hautes études commerciales, etc.

La réalité d'une conscience de classe dirigeante est illustrée par d'autres pratiques de classe, comme la participation à des clubs privés tels que Le Siècle (France), le Cercle de Lorraine (Belgique) ou le Groupe Bilderberg (pays membres de l'OTAN), essentiellement composés de dirigeants de grandes sociétés et de personnalités politiques.

La réalité institutionnelle d'une classe dirigeante est notamment illustrée par les cas des USA, réputée comme un exemple de démocratie, où 57% des membres du Congrès US font partie du 1% les plus riches de la population [3], de sorte que près de 100% des membres du Congrès US font partie du 5% les plus riches de la population.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raymond Aron, Catégories dirigeantes ou classe dirigeante ?, vol. 15, , 7–27 p. (ISSN 0035-2950, DOI 10.3406/rfsp.1965.392834, lire en ligne), chap. 1
  2. John Plamenatz, « La classe dirigeante », Revue française de science politique, vol. 15, no 1,‎ , p. 28–39 (ISSN 0035-2950, DOI 10.3406/rfsp.1965.392835, lire en ligne)
  3. http://gresea.be/spip.php?article974

Articles connexes[modifier | modifier le code]