Classe Uniform

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 3 février 2020 à 05:46 et modifiée en dernier par CodexBot (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Projet 1910 « Kashalot
Image illustrative de l'article Classe Uniform
Classe Uniform
Caractéristiques techniques
Type Sous-marins auxiliaires
Longueur 69 m
Maître-bau m
Tirant d'eau 5,2 m
Déplacement 1 390 tonnes (en surface)
1 580 tonnes (en plongée)
Propulsion 1 réacteur nucléaire à eau pressurisée de 1,5 MW, 1 hélice principale
2 propulseurs latéraux
Puissance 10 000 cv
Vitesse 10 nœuds (19 km/h) (en surface)
30 nœuds (56 km/h) (en plongée)
Autres caractéristiques
Électronique Radar : 1 Snoop Slab

Sonar : HF actif

Équipage env. 36 hommes
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the Soviet Union.svg Marine soviétique
Naval Ensign of Russia.svg Marine russe
Période de
construction
1977-1991
Période de service 1986-
Navires construits 3

Le Projet 1910 Kashalot (code OTAN : classe Uniform) est une classe de sous-marins de recherche et d’opérations spéciales construits par l’Union soviétique à la fin des années 1970 et au début des années 1980[1].

Histoire

Au début des années 1970, de nouveaux types de réacteurs nucléaires sont mis au point. Pour mieux connaître leur mise en œuvre, le Bureau d'étude SKB-143 Malakhit est chargé d'étudier la conception d'un mini-sous-marin mettant en application cette nouvelle technologie. Sans tube lance-torpilles, ce sous-marin nucléaire disposait pour la première fois en Union soviétique d'une seule coque. Mais très vite s'est imposée l'idée de l'utiliser pour la mise en œuvre de plongeurs, avec une chambre de recompression et des bras manipulateurs. Avec un réacteur d'une puissance de 10 000 cv, il dispose d'une hélice principale et de deux propulseurs latéraux. Son déplacement en fait l'un sinon le plus petit sous-marin nucléaire du monde[2] depuis le retrait du NR-1 américain.

Si leur emploi a toujours été discret, il n'en reste pas moins que l'un d'entre eux, l’AS-15, a été filmé sur les lieux du naufrage du K-141 Koursk, 15 heures après l'accident, dans la nuit du 12 au 13 août 2000. Un second sous-marin de ce projet aurait aussi participé à cette opération. Aucune information n'a filtré sur cette intervention[2].

Classés « Station nucléaire de plongée profonde de 1re classe », et très rapides pour leur taille (28 à 30 nœuds en plongée), ils ont rejoint la 29e brigade autonome de sous-marins de la flotte du Nord (baie d’Olenia).

Unités

Trois unités ont été construites (AS-13, AS-15 et AS-33) au chantier no 194 de Leningrad entre 1977 et 1994. La quille de l’AS-13 est posée en 1977 et il sera commissionné en 1986, la quille de l’AS-15 est posée en 1983 mais il n’est commissionné qu’en 1991[1].

Avec un déplacement de 1 580 tonnes en plongée, les sous-marins de classe Kashalot sont construits avec une seule coque en titane et sont propulsés par un réacteur nucléaire ; ils sont les premiers sous-marins soviétiques dotés d’une seule coque[1]. Ces bâtiments ont un equipage de 36 officiers et marins[1].

Notes et références

  1. a b c et d Wertheim 2007, p. 610
  2. a et b Projet 1910 sur soumarsov.eu, consulté le 6 décembre 2014

Voir aussi

Article connexe

Sources et bibliographie

  • (en) Eric Wertheim, Naval Institute Guide to Combat Fleets of the World : Their Ships, Aircraft and Systems, Annapolis, MD, Naval Institute Press, , 1058 p. (ISBN 978-1-59114-955-2, lire en ligne)

Liens externes