Classe Sauro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Classe Sauro
Image illustrative de l’article Classe Sauro
Le navire de tête de sa classe, le destroyer Sauro.
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 90,16 m
Maître-bau 9,2 m
Tirant d'eau 2,90 m
Déplacement 1 075 tonnes (standard)
Port en lourd 1 600 tonnes (pleine charge)
Propulsion 2 turbines à vapeur à engrenages Parsons
3 chaudières Thornycroft (en)
2 hélices
Puissance 36 000 ch
Vitesse 35 nœuds (65 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 4 canons antiaériens de 120 mm (2 × 2)
2 canons simples "pom-pom" de 40 mm
2 mitrailleuses de 13,2 mm
6 tubes lance-torpilles de 533 mm (2 × 3)
2 lanceurs pour 52 mines
Rayon d’action 2 600 milles nautiques à 14 nœuds (26 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 156 officiers et matelots
Histoire
A servi dans Flag of Italy (1861-1946) crowned.svg Regia Marina
Période de service 1927 - 1941
Navires construits 4
Navires perdus 4

La classe Sauro est une classe de destroyers construit pour la Regia Marina dans la fin des années 1920.

Conception[modifier | modifier le code]

Bien qu’inspirés par les Palestro et Curtatone de 1919-23, les Sauro étaient agrandis et renforcés pour passer à un armement constitué de pièces de 120 mm au lieu de 102, et tubes « standard » de 533 mm au lieu de 450 mm.

Les navires, comme ceux de la classe Sella, bénéficiaient du même appareil moteur, un ensemble de deux turbines Parsons et 3 chaudières Thornycroft (en), leur donnant une vitesse sensiblement supérieure de 35 nœuds. Leur armement était également identique, sauf concernant les pièces de 120 mm, car les Sella n’avaient qu’une tourelle double et une simple. Les Sauro étaient caractérisées par leur seconde cheminée plus basse, une superstructure de passerelle agrandie. Cette disposition nouvelle de pièces en tourelles doubles, fort inhabituelle aux standards étrangers, fut reprise pour tous les autres destroyers Italiens.

Basés dans la colonie italienne de la mer Rouge en Erythrée, ils participèrent à la Seconde Guerre mondiale où ils furent tous coulés pendant la campagne d'Afrique de l'Est en 1940-1941.

Navires de la classe[modifier | modifier le code]

Ces navires formèrent la 3e Squadrilla basée en mer Rouge.

Nommé d'après Cesare Battisti,
construit par le Cantieri navali Odero (en) (Sestri Ponente), mis en service le .
Sabordé le .
Nommé d'après Daniele Manin,
construit par CNQ Fiume, mis en service le .
Coulé par des bombardements aériens le .
Nommé d'après Francesco Nullo (en),
construit par CNQ Fiume, mis en service le .
Échoué le sur l'île de Harmil suite à une bataille avec le HMS Kimberley. Le lendemain, il est détruit par trois bombardiers Bristol Blenheim de la RAF.
Nommé d'après Nazario Sauro (en),
construit par le Cantieri navali Odero (Sestri Ponente), mis en service le .
Coulé par des bombardements aériens le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M.J. Whitley, Destroyers of World War 2, Cassell Publishing, (ISBN 1-85409-521-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]