Classe Narval (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Classe Narval
Image illustrative de l'article Classe Narval (France)
L'Espadon dans l'ancienne base sous-marine de Saint-Nazaire.
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin
Longueur 78,4 m
Maître-bau 7,8 m
Tirant d'eau 5,2 m
Déplacement Surface: 1 635 tonnes
En plongée: 1 910 tonnes
Propulsion Diesel-électrique
Puissance Diesel : 4 400 ch
Électrique : 5 000 ch
Vitesse Surface : 16 nœuds (23,3 km/h)
Plongée : 18 nœuds (30 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 6 tubes lance-torpilles de 550 mm
Rayon d’action 15.000 nautiques à 8 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 63 hommes
Histoire
Architecte Gérard de Dinechin[1]
Constructeurs Arsenal de Cherbourg (Cherbourg)
AC Augustin Normand (Le Havre)
AC de la Seine Maritime (Le Trait)
A servi dans Ensign of France.svg Marine nationale
Période de service 1957 - 1992
Navires construits 6
Navires démolis 5
Navires préservés 1

La Classe Narval était une classe de sous-marins d'attaque à propulsion classique construits en France à la fin des années 1950 pour les forces sous-marines de la Marine nationale française.

Dessinée par l'ingénieur du génie maritime Gérard de Dinechin, cette classe s’inspira des sous-marins allemands du type XXI de la Seconde Guerre mondiale.

Sous-marins[modifier | modifier le code]

Nom (numéro de coque) Chantier de construction Mise en service Désarmé Destin
Narval (S631) Arsenal de Cherbourg 15/06/1983 06/02/1986 - Vendu pour démolition (Lorient)
Marsouin (S632) Arsenal de Cherbourg 08/11/1982 06/02/1986 - Vendu pour démolition (Lorient)

1987 - Son étrave est exposée à l'entrée de l'ancienne base sous-marine de Lorient.

Dauphin (S633) Arsenal de Cherbourg 31/12/1992 17/12/2003 - Coulé comme cible au large de Toulon.
Requin (S634) Arsenal de Cherbourg 01/11/1985 31/05/1996 - Coulé comme cible au large de Toulon.
Espadon (S637) AC Augustin Normand 11/09/1985 26/06/1987 - Navire-musée à Saint-Nazaire.
Morse (S638) AC de la Seine Maritime 19/12/1986 19/02/1991 - Vendu pour démolition (Naples).

Histoire[modifier | modifier le code]

Escale des sous-marins Espadon et Dauphin de la classe Narval avec leur navire de soutien logistique le Rhône dans le port de La Pallice en .

Au cours de ses dernières années, le Dauphin (S 633) a été profondément modifié pour la mise au point des équipements et des capteurs qui seront installés sur le sous-marin nucléaire lanceur d'engins de la classe Le Triomphant, à l'époque au stade de projet. Quand enfin désarmé en 1992, il était le plus ancien sous-marin en service en France. Il a été coulé comme cible au large de Toulon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]