Classe Lafayette (sous-marin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lafayette.
Ne pas confondre avec la classe de frégates La Fayette.
Classe Lafayette
Image illustrative de l'article Classe Lafayette (sous-marin)
Le James Monroe (SSBN-622) en mer le 1er février 1991.
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin nucléaire lanceur d'engins
Longueur 425 pieds (129,5 m)[1]
Maître-bau 33 pieds (10,1 m)[1]
Tirant d'eau 33,6 pieds (10,2 m)[1]
Déplacement 7 370 tonnes en surface ; 8 380 tonnes en immersion[1]
Propulsion 1 réacteur nucléaire S5W[1]
Vitesse 20 nœuds (37 km/h) en surface ; 25 nœuds (46,3 km/h) en immersion[1]
Profondeur 1 300 pieds (396,2 m)[1]
Caractéristiques militaires
Armement 16 tubes lance-missiles balistiques et 4 tubes lance-torpilles Mk48
Rayon d’action Essentiellement illimité
Autres caractéristiques
Équipage 13 officiers et 130 hommes d'équipage[1]
Histoire
Constructeurs Mare Island Naval Shipyard (Californie)

Portsmouth Naval Shipyard (Maine)
Newport News Shipbuilding (Virginie)
chantier naval Electric Boat de Groton (Connecticut)[1]

A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commanditaire Congrès des États-Unis
Période de
construction
1961-1964[1]
Période de service 1963-1994[1]
Navires construits 9
Navires retirés du service 9
Navires préservés 1 (entraînement)

La classe Lafayette est une classe de sous-marins nucléaire lanceur d'engins de l'United States Navy dont les unités furent en service de 1963 à 1994. Ils constituent une évolution de la classe Ethan Allen.

Les unités de cette classe, surnommés avec d'autres les 41 for Freedom, furent tout d'abord équipés de missiles Polaris A-2, puis de Polaris A-3 (le Daniel Webster ayant directement disposé de cette version-ci)[2] avant d'embarquer, dans le milieu des années 1970, des missiles balistiques Poseidon C3.

Contrairement aux unités de la classe James Madison et de la classe Benjamin Franklin, aucun bâtiment de la classe Lafayette ne fut modifié pour pouvoir accueillir des missiles Trident.

Ils furent lentement retirés du service entre 1986 et 1992, tandis que le Daniel Webster fut utilisé comme navire d'entraînement à quais[3].

Unités[modifier | modifier le code]

Neuf sous-marins constituent la classe Lafayette[4] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en)SSBN-616 Lafayette-Class FBM Submarines, page sur le site de la FAS, consultée le 11 mars 2014.
  2. Polmar 1981, p. 21
  3. Gardnier et Chumbley 1995, p. 612
  4. (en)Ballistic Missile Submarine (Nuclear-powered), page dédiée aux SNLE sur le Naval Vessel Register, consultée le 11 mars 2014.

Sur les autres projets Wikimedia :

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Gardnier et Stephen Chumbley, Conway's All The World's Fighting Ships 1947-1995, Annapolis, Naval Institute Press, , 675 p. (ISBN 1-55750-132-7)
  • (en) Norman Polmar, CThe Ships and Aircraft of the U.S. Fleet, Londres, Arms and Armour Press, , 12e éd., 421 p. (ISBN 0-85368-397-2)

Lien externe[modifier | modifier le code]