Classe Gowind

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gowind
Image illustrative de l'article Classe Gowind
La corvette gowind 2500 El Fateh de la marine égyptienne
Caractéristiques techniques
Type corvette et patrouilleur
Longueur de 40 m à 111 m
Déplacement de 270 t à 3 100 t
Histoire
Constructeurs Naval Group et Kership
A servi dans Ensign of France.svg Marine nationale
Naval Ensign of Egypt.svg Marine égyptienne
Commanditaire Drapeau de l'Argentine Argentine
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis
Drapeau du Gabon Gabon
Drapeau de la Malaisie Malaisie
Drapeau de la Roumanie Roumanie
Drapeau du Sénégal Sénégal
Période de
construction
2010 - présent
Période de service 2012 - présent
Navires construits 4
Navires prévus 13
Navires en activité 1

La classe Gowind est une famille de corvettes et de patrouilleur hauturier (ou Offshore Patrol Vessel, OPV) développée par DCNS (devenu Naval Group)[1] en service dans la Marine nationale de 2014 à 2018 et dans la Marine égyptienne depuis 2017.

Développement[modifier | modifier le code]

L'Adroit sous couleurs françaises à Singapour en 2013.

Dès 2006, DCNS réfléchit à une gamme de corvettes lourdement armées mais les clients potentiels semblent s'intéresser à des navires plus économiques, ce qui conduit DCNS à modifier ses projets[2]. Ainsi en 2009, la famille Gowind propose des navires de 40 m à 107 m, d'un déplacement de 550 t à 2 400 t.

Par ailleurs, un démonstrateur de type OPV 90, L'Adroit construit sur fond propres de DCNS, est mis à flot le , et mis à disposition de la Marine nationale pendant trois ans permettant à cette classe d'obtenir sa qualification « éprouvé en opérations ». La Marine nationale manquant d'unités de ce type, cette mise à disposition a été prolongée jusqu'en 2018.

En 2013, DCNS et Piriou créent une entreprise commune Kership afin de répondre aux commandes potentielles, car le site de Lorient est déjà occupé par les commandes de frégates FREMM de la Marine nationale. Cette filiale permet de proposer une plus grande modularité, en étoffant la gamme de nouveaux patrouilleurs.

  • Corvette Gowind 2500, longueur 102,0 m, déplacement 2 400 t.
  • Corvette Gowind 1000, longueur 87,0 m, déplacement 1 500 t.
  • Patrouilleur de haute mer OPV 90, longueur 87,0 m, largeur 13,6 m, déplacement 1 500 t.
  • Patrouilleur de haute mer OPV 75, longueur 77,0 m, largeur 12,5 m, déplacement 1 400 t[3].
  • Patrouilleur de haute mer OPV 70, longueur 72,5 m, largeur 12,5 m, déplacement 1 250 t[4].
  • Patrouilleur de haute mer OPV 58, longueur 58,2 m, largeur 9,5 m, , déplacement 550 t[5].
  • Patrouilleur de haute mer OPV 52, longueur 52,0 m, largeur 9,0 m, déplacement 440 t[6].
  • Patrouilleur de haute mer OPV 45, longueur 45,7 m, largeur 8,4 m, déplacement 270 t[7].

La corvette Gowind 2500, jauge 2 400 t pour 107 mètres de long. Équipée d’une propulsion diesel-électrique, avec une puissance de 10 MW, cette corvette affiche une vitesse maximale de 25 nœuds, l’autonomie étant de 3 700 milles marins à 15 nœuds. Armée par un équipage de 65 marins, elle offre des logements pour quinze personnels supplémentaires, pouvant constituer le détachement aérien. Elle propose un hangar pour hélicoptère de 10 t et d'un pont d'envol capable de ravitailler des hélicoptères lourds. L'armement est basé sur un système surface-air VL MICA (seize missiles), huit missiles anti-navire Exocet MM40 Block 3, une tourelle de 76 mm, deux canons de 20 mm et des tubes lance-torpilles. Elle dispose d’un sonar de coque de la famille Kingklip, ainsi qu’un sonar remorqué Captas 2.

Bâtiments de la classe Gowind[modifier | modifier le code]

Marine française[modifier | modifier le code]

Mis à disposition par DCNS à la Marine nationale pour une durée de trois ans, L'Adroit a quitté son port base de Toulon en mai 2012 pour conduire ses premières missions de police des pêches et de sécurité maritime. La mise à disposition par DCNS devait se terminer en septembre 2014[8] mais a été prolongée jusqu'à l'été 2015[9],[10] puis jusqu'à l'été 2016[11] et encore une nouvelle fois jusqu'à l'été 2017[12]. La prolongation continue encore en 2018[13] mais le navire est restitué à Naval Group le 31 août 2018[14].

Type no  Nom Mise sur cales Mise à l'eau Mise en service Désarmée Chantier naval Base navale Destination
OPV 90 P725 L'Adroit Restituée à Naval Group le Naval Group, Lorient Toulon Vendu en 2018 à la Marine argentine

Marine argentine[modifier | modifier le code]

Le 6 avril 2018 le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian annonce que l'Argentine va acquérir quatre corvettes OPV 90 classe Gowind[15]. Trois de ces bâtiments seront construits à Lorient ; la quatrième unité est L'Adroit, un OPV construit par DCNS sur fonds propres et mis à disposition de la Marine nationale française depuis 2011 qui sera racheté et adapté. Après avoir trouvé un accord sur les modes de financement, le contrat définitif d'un montant d'environ 300 millions d'euros est signé le 29 novembre 2018[16].

Type Nom Chantier naval Mise sur cales Lancement Admis au service Base navale Caractéristiques
OPV90 51 Bouchard Naval Group Lorient Mar del Plata Déplacement:
1 500 t
Armement:
canon télé-opéré de 30 mm
52 Piedrabuena Piriou Concarneau[17]
Kership Lorient[18]

Marine égyptienne[modifier | modifier le code]

En juin 2014, Naval Group annonce la commande ferme de quatre corvettes Gowind 2500 pour la marine égyptienne plus deux en option. Le contrat est estimé à un milliard d'euros hors armement[19]. La construction de la première corvette El Fateh débute à Lorient en 2015 et rejoint Alexandrie, son port d'attache en 2017. La corvette suivante la Port Said, construite à Alexandrie, est lancée en septembre 2018[20].

Type Nom Chantier naval Mise sur cales Lancement Admis au service Caractéristiques[20]
Gowind 2500 971 El Fateh Naval Group Lorient [21] [22] [23] Déplacement:
2 500 t
Armement:
Otobreda 76 mm
8xExocet
8xMICA
Tube lance-torpilles
2 canons télé-opéré de 20 mm
976 Port Said Al-Tersana Shipyard Alexandrie [20]
981 El Moez juillet 2018
986 Gowind 4 [24]

Marine émirienne[modifier | modifier le code]

Le 9 novembre 2017, le président Emmanuel Macron annonce que les Émirats arabes unis vont acquérir deux corvettes de la classe Gowind[25].

Type Nom Chantier naval Mise sur cales Lancement Admis au service Base navale Caractéristiques[26]
Gowind 2500 Naval Group Lorient Déplacement:
2 700 t
Armement:
Exocet
ESSM
Tube lance-torpilles
Naval Group Lorient

Marine gabonaise[modifier | modifier le code]

Le 29 octobre 2014, Piriou et DNCS annoncent avoir vendu un patrouilleur OVP-50 et le patrouilleur La Tapageuse à la marine gabonaise[27]. En 2016, le contrat est à l'arrêt[28].

Marine malaisienne[modifier | modifier le code]

En décembre 2011, Boustead Naval Shipyard annonce la construction de six frégates dérivées de la Gowind 2500. Ce contrat, d'un montant de 9 milliards de ringgit (2,1 milliards d'euros en 2011) prévoit un transfert de technologie[29].

En novembre 2019, le ministre de la défense malaisien Mohamad Sabu, affirma publiquement ne pas être satisfait de la qualité du travail de Boustead. En effet, les retards s'accumulent, la frégate Maharaja Lela aurait dû entrer en service en avril 2019, mais elle ne sera admise au service qu'en 2022. Les retards concernent l'ensemble du programme, si bien que les surcoûts sont déjà évalués a 1,4 milliards de ringgit (300 millions d'euros en 2019)[30].

Type Nom Chantier naval Mise sur cales Lancement Admis au service Base navale Caractéristiques[31]
Classe Maharaja Lela
Type classe Gowind
2501 Maharaja Lela Boustead Naval Shipyard Lumut[31] [31] Déplacement: 3 100 t
Armement:
Bofors 57 mm
16xMICA
8xNSM
6xJ+S
2xcanon télé-opéré de 30 mm
2502 Shariff Mashor
2503 Raja Mahadi
2504 Mat Salleh
2505 Tok Janggut
2506 Mat Kilau

Marine roumaine[modifier | modifier le code]

Le 3 juillet 2019, les autorités roumaines annonce la sélection de Naval Group et de son partenaire Santierul Naval Constanta (SNC) pour la construction à Constanța de quatre corvettes multimissions Gowind. Le contrat prévoit également la modernisation des frégates T22 et la création d’un centre de maintenance et d’un centre de formation[32].

Marine sénégalaise[modifier | modifier le code]

Le , à l'occasion du voyage du Premier Ministre Édouard Philippe à Dakar, le président sénégalais Macky Sall annonce la commande pour la marine de son pays de trois patrouilleurs lance-missiles OPV 58S (pour un montant de 205 millions d'euros) et de leurs armements[33],[34]. Le contrat – qui doit entrer en vigueur en 2020 et s'étendre sur 44 mois – inclus des missiles de MBDA : Marte (en) Mk2/N italiens et un système surface-air à très courte portée SIMBAD RC avec deux missiles Mistral 3. Les bâtiments seront construits aux chantiers navals Piriou à Concarneau et Kership Lanester à Lorient[33]. Ces navires – destinés à la surveillance des gisements de gaz et d'hydrocarbures au large du Sénégal – seront les plus importants de la marine sénégalaise et leur maintenance sera effectuée par la coentreprise Piriou-Ngom Sénégal créée en 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "L'OPV Gowind bientôt à flot, p. 36, Marine et Océans, no 231, avril-mai-juin 2011.
  2. « Les corvettes et OPV de la famille Gowind », sur meretmarine.com, (consulté le 20 novembre 2019).
  3. « OPV 75 Patrouilleur hauturier », sur kership.com (consulté le 20 novembre 2019).
  4. « OPV 70 Patrouilleur hauturier », sur kership.com (consulté le 20 novembre 2019).
  5. « OPV 58 Patrouilleur hauturier », sur kership.com (consulté le 20 novembre 2019).
  6. « OPV 52 Patrouilleur hauturier », sur kership.com (consulté le 20 novembre 2019).
  7. « OPV 45 Patrouilleur hauturier », sur kership.com (consulté le 20 novembre 2019).
  8. Laurent Lagneau, « La Marine nationale ne gardera pas le patrouilleur hauturier L'Adroit », opex360.com, 20 juin 2014.
  9. Laurent Lagneau, « Finalement la Marine nationale va garder le patrouilleur hauturier Adroit plus longtemps que prévu », opex360.com, 28 octobre 2014.
  10. « L'Adroit rempile pour six mois », lemamouth.blogspot.com, novembre 2014.
  11. Vincent Groizeleau, « La Marine nationale rempile pour un an avec L’Adroit », sur Mer et Marine, .
  12. Vincent Groizeleau, « La Marine nationale rempile pour un an avec L’Adroit », Mer et Marine, .
  13. Vincent Groizeleau, « Nouvelle prolongation pour L’Adroit au sein de la marine française », Mer et Marine, 17 janvier 2018.
  14. Vincent Groizeleau, « Naval Group reprend possession de L'Adroit », Mer et Marine, 7 septembre 2018.
  15. Philippe Chapleau, « L'Adroit et trois OPV de Kership vendus à l'Argentine », lignesdedefenseOuest France, 6 avril 2018.
  16. Caroline Britz, « OPV argentins : le contrat de vente est signé », Mer et Marine, 30 novembre 2018.
  17. « La construction des OPV argentins débute à Concarneau », sur meretmarine.com, (consulté le 20 novembre 2019).
  18. « Le chantier de Lanester bientôt réactivé », sur meretmarine.com, (consulté le 20 novembre 2019).
  19. « La marine égyptienne s'offre quatre corvettes françaises Gowind », sur lefigaro.fr, (consulté le 20 novembre 2019).
  20. a b et c « Lancement de la première Gowind construite en Egypte », sur meretmarine.com, (consulté le 20 novembre 2019).
  21. « DCNS : découpe de la première tôle de la corvette égyptienne », sur lemarin.ouest-france.fr, (consulté le 20 novembre 2019).
  22. « DCNS met à flot sa première corvette Gowind », sur meretmarine.com, (consulté le 20 novembre 2019).
  23. « Naval Group : Première Gowind livrée », sur meretmarine.com, (consulté le 20 novembre 2019).
  24. https://www.meretmarine.com/fr/content/legypte-met-leau-sa-derniere-corvette-du-type-gowind
  25. « Macron annonce l'acquisition de deux corvettes Gowind par les Émirats », Ouest France, 9 novembre 2017.
  26. « Les Émirats arabes unis ont signé la commande de deux corvettes Gowind auprès du français Naval Group », sur opex360.com, (consulté le 20 novembre 2019).
  27. Vincent Groizeleau, « Piriou et Kership vendent deux patrouilleurs au Gabon », sur Mer et Marine, .
  28. Vincent Groizeleau, « Piriou/Kership : Quid du contrat des patrouilleurs gabonais ? », sur Mer et Marine, .
  29. « DCNS enregistre un nouveau succès en Malaisie », sur La Tribune, (consulté le 20 novembre 2019).
  30. (en) « Malaysia’s LCS project faced latency due to the contractor’s failure », sur navalnews.net, (consulté le 20 novembre 2019).
  31. a b et c « La Malaisie achève sa première Gowind », sur Mer et Marine, (consulté le 20 novembre 2019).
  32. « La Roumanie confirme le choix de Naval Group et de SNC pour la livraison de quatre corvettes », sur opex360.com, (consulté le 20 novembre 2019).
  33. a et b Vincent Groizeleau, « Piriou vend trois patrouilleurs au Sénégal », Mer et Marine, 18 novembre 2019.
  34. Laurent Lagneau, « Le Sénégal commande trois patrouilleurs hauturiers OPV 58S auprès du chantier naval français Piriou », opex360.com, 18 novembre 2019.

Annexes[modifier | modifier le code]

Navires comparables[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]