Classe Concorde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Classe Concorde
Image illustrative de l’article Classe Concorde
Combat entre la Concorde et le HMS Minerva.
Caractéristiques techniques
Type Frégate de 12
Longueur 43,6 m (hors-tout)
36,2 m (quille)
Maître-bau 11,4 m
Tirant d'eau 3,53 m
Tirant d'air 43 m
Déplacement 550 tonnes
Propulsion Trois-mâts carré
Caractéristiques militaires
Armement 26 canons de 12 livres
06 canons de 6 livres.
Autres caractéristiques
Équipage 220 à 308 membres.
Histoire
Constructeurs Arsenal de Rochefort, Henri Chevillard
A servi dans Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Pavillon de la Marine du Premier Empire Marine impériale française
Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commanditaire Marine Royale Française, Association L'Hermione La Fayette
Période de
construction
1778 - 1779
puis 1997 - 2012
Période de service 1778 à 1811
puis à partir de 2012
Navires construits 3 et 1
Navires prévus 3
Navires en activité 1
Navires perdus 1
Navires désarmés 1
Navires démolis 2
Navires préservés 1

Les frégates de classe Concorde ont été dessinées par Henri Chevillard pour la Marine royale française. De la famille des frégates de 12, elles sont armées de vingt-six canons de 12 livres et six canons de 6 livres. Trois navires ont été construits entre 1778 et 1779 et ont servi durant la guerre d'indépendance des États-Unis et les guerres de la Révolution française. Un quatrième navire, réplique de l'Hermione, a été construit entre 1997 et 2014.

L’Hermione est connue pour avoir conduit le marquis de La Fayette aux États-Unis en 1780, lui permettant de rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance.

Navires[modifier | modifier le code]

Arsenal : Rochefort[1]
Début : avril 1777[1]
Lancement : 3 septembre 1777[1]
Armement : janvier 1778[1]

La Concorde a été capturée par la marine royale anglaise le 15 février 1783, puis renommé HMS Concorde. Le navire a été vendu le 21 février 1811 en vue de sa destruction.

Arsenal : Rochefort [2]
Mise en chantier : septembre 1777 [2]
Lancement : 28 février 1778 [2]
Armement : avril 1778 [2]

La Courageuse a été capturée par le HMS Centaur au cours de la bataille navale du 18 juin 1799.

Arsenal: Rochefort[3]
Mise en chantier : mars 1778[2]
Lancement : 28 avril 1779[2]
Armement : juin 1779[2]

L'Hermione s'est échouée et a coulé au large du Croisic le 20 septembre 1793[2], à cause d’une faute du pilote.

Réplique du XXIe siècle :

Arsenal : Rochefort
Mise en chantier : 1997
Lancement : 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Roche 2005, p. 123
  2. a b c d e f g et h Roche 2005, p. 131
  3. Roche 2005, p. 141

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]