Classe Circé (1907)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le domaine militaire image illustrant les sous-marins image illustrant la France
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire, les sous-marins et la France.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Classe Circé
Image illustrative de l'article Classe Circé (1907)
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin
Longueur 47,13 m
Maître-bau 4,90 m
Tirant d'eau 3 m
Déplacement 351 tonnes en surface
491 tonnes en plongée
Propulsion
  • 2 moteurs diesel Maschinen Fabrick d'Augsbourg
  • 2 moteurs électriques Hillairet-Huguet
Puissance 630 ch (thermique)
460 ch (électrique)
Vitesse 11,90 nœuds en surface
7,90 nœuds en plongée
Profondeur 35 m
Caractéristiques militaires
Armement
  • 4 tubes de 450 mm à déclenchement
  • 2 tubes Drzewiecki de 450 mm
Autres caractéristiques
Équipage 22
Histoire
Constructeurs Forges et Chantiers de la Méditerranée, Toulon
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Date début commande 1904
Période de
construction
1905 - 1907
Période de service 1909 - 1918
Navires construits 2
Navires perdus 2

La classe Circé est une classe de deux sous-marins construits pour la marine nationale française au début du XXe siècle.

Conception[modifier | modifier le code]

La classe est conçue d'après des plans de Maxime Laubeuf. La Calypso, lancé en 1907, a coûté 1 807 677 francs français (l'équivalent de 6 990 619,39 euros d'aujourd'hui)[1].

Unités[modifier | modifier le code]

  • La Circé (Q47), lancée le 13 septembre 1907. Elle participe activement à la campagne de Méditerranée, avant d'être coulée aux premières heures du par un U-boot.
  • La Calypso (Q48), lancée le 24 octobre 1907. Elle est abordée accidentellement par sa sister-ship la Circé le 7 août 1914, et sombre en emportant 3 membres d'équipage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Informations », Navigazette Hebdomadaire, no 1316,‎ , p. 5.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]