Classe C et D (destroyer)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la classe de 1930. Pour autres classes du même nom, voir classe C (destroyer) et classe D.
Classe C et D
Image illustrative de l'article Classe C et D (destroyer)
Le HMCS Restigouche
ex HMS Cornet
Caractéristiques techniques
Type destroyer
Longueur 100,28 m
Maître-bau 10,06 m
Tirant d'eau 3,78 m
Déplacement 1.375 tonnes
Port en lourd 1.920
Propulsion 2 turbines à vapeur Parsons
3 chaudières Admiralty
Puissance 36.000 ch
Vitesse 36 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
  • 4x1 canon de 120 mm
  • 1 canon AA de 76 mm
  • 2x4 mitrailleuses Vickers de 12,7 mm
  • 2x4 tubes lance-torpilles de 545 mm
  • 20 mines sur 2 lanceurs
Rayon d’action 5.500 milles nautiques à 15 nœuds
(461-473 tonnes de mazout)
Autres caractéristiques
Électronique sonar
Équipage 145
Histoire
Constructeurs divers
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Naval Ensign of Canada.svg Marine royale canadienne
Commanditaire Royal Navy
Période de
construction
1930-1933
Période de service 1932-1945
Navires construits 14
Navires prévus 18
Navires annulés 4
Navires perdus 9
Navires démolis 5

La Classe C et D est un groupe de 14 destroyers de la Royal Navy commandée en fin des années 1930.
Le groupe C comprenait initialement neuf navires. Seuls cinq seront réalisés dans le cadre du programme de 1929-1930.
Le groupe D comprenait aussi neuf navires qui seront réalisés dans le cadre du programme de 1930-1931.

Conception[modifier | modifier le code]

Les navires de cette classes sont une version allongée de ceux de la classe B qui améliore leur endurance. Le poste de pilotage est scindé en deux parties : un poste de direction de tir et la timonerie.
Un canon anti-aérien de 76 mm, installé entre les deux cheminées, augmente leur armement.

Une modernisation de temps de guerre est opérée dès mai 1940. Quatre à six canons Oerlikon de 20 mm remplacent les mitrailleuses de 12,7 mm. Un projecteur de poursuite est installé sur une plateforme ainsi qu'un mortier anti-sous-marin. Télémètre et radar renforcent le matériel de détection.

Service[modifier | modifier le code]

Ils sont transférés à la Marine royale canadienne et servent d'escorteurs sur les convois en océan atlantique.

  • Les destroyers du groupe D sont d'abord affectés à la flotte de Méditerranée puis sont transférés à la base navale de Singapour.

En 1939 ils reviennent à la Home Fleet et en Méditerranée. Certains participent à la Campagne de Norvège en 1940, d'autres aux convois de ravitaillement de Malte, aux diverses batailles de Méditerranée (comme la Bataille du cap Teulada) au sein de la Force H à Gibraltar.
Les survivants participent à la Bataille de Normandie.



Les bâtiments[modifier | modifier le code]

Les destroyers du groupe C[modifier | modifier le code]

Pennant number Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière Photo
D18 HMS Kempenfelt
HMCS Assiniboine (1939)
J. Samuel White
Cowes
vendu pour démolition le HMS Kempenfelt
H00 HMS Comet
HMCS Restigouche (1938)
HMNB Portsmouth
démoli en 1946 HMCS Restigouche (H00) picking up U-boat survivors 1944.jpg
H60 HMS Crusader
HMCS Ottawa (1938)
HMNB Portsmouth
coulé le HMS Ottawa (H60).jpg
H83 HMS Cygnet
HMCS St Laurent (1937)
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
démoli en 1947 HMCS St Laurent 20 August 1941 IKMD-04199.jpg
H48 HMS Crescent
HMCS Fraser (1937)
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé le HMCS Fraser (H48).jpg

Les destroyers du groupe D[modifier | modifier le code]

Pennant number Nom Lancement Service effectif Chantier naval Fin de carrière Photo
D99 HMS Duncan
HMNB Portsmouth
démoli en 1945-49 HMS Duncan.jpg
H53 HMS Dainty
Fairfield Shipbuilding and Engineering Company
Govan
coulé le HMS Dainty.jpg
H16 HMS Daring John I. Thornycroft & Company
Woolston
torpillé le
H75 HMS Decoy
HMCS Kootenay (1943)
John I. Thornycroft & Company
Woolston
vendu pour démolition en 1946
H07 HMS Defender
Vickers-Armstrongs
Barrow-in-Furness
coulé le
H38 HMS Delight
Fairfield Shipbuilding and Engineering Company
Govan
coulé le HMS Delight.jpg
H22 HMS Diamond
Vickers-Armstrongs
coulé le HMS Diamond (H22).jpg
H49 HMS Diana
HMCS Margaree (1940)
Palmers Shipbuilding and Iron Company
Jarrow
coulé le HMS Diana (H49).jpg
H64 HMS Duchess
Palmers Shipbuilding and Iron Company
Jarrow
coulé le HMS Duchess.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Destroyers of the Royal Navy, 1893-1981, Maurice Cocker, 1983, Ian Allan. (ISBN 0-7110-1075-7).
  • The First Destroyers, David Lyon, 1996, Chatham Publishing. (ISBN 1-86176-005-1).