Classe Baynunah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Classe Baynunah
Image illustrative de l'article Classe Baynunah
Caractéristiques techniques
Type Corvette
Longueur 72 mètres
Maître-bau 11 mètres
Tirant d'eau 2,8 mètres
Déplacement 830 tonnes
Propulsion 4 x moteurs Diesel MTU 12V595 TE90 de 4,2 MW
2 x hydrojets
1 x booster
Puissance Total 16,8 MW
Vitesse 32 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 8 x missiles antinavire MBDA Exocet MM40 Block 3 ; 2 x lanceurs quadruples Mk.56 pour missiles surface-air Raytheon RIM-162 Evolved Sea Sparrow Missile ; 1 x lanceur Mk.49 Mod.3 pour 21 missiles surface-air Raytheon RIM-116 Rolling Airframe Missile Block 1A ; 1 x canon de 76 mm Otobreda ; 2 x canon de 27 mm Rheinmetall
Aéronefs 1 x AS.565SB Panther stocké en hangar
Rayon d’action 2 400 miles à 15 nœuds
Autres caractéristiques
Électronique 1 x radar tridimensionnel de veille air et surface Ericsson/Saab Microwave Systems Sea Giraffe
1 x radar de navigation Terma A/S bande I Scanter 2001
1 x conduite de tir optronique SELEX Sistemi Integrati Orion RTN-25
1 x conduite de tir optronique Sagem Vigy (prévue)
1 x système d'alerte laser Saab Avitronics NLWS310
1 x système d'écoute de communications Thales Altesse
1 x système d'interception radar Elettronica SLR-736E
1 x système de leurres Rheinmetall MASS (Multi Ammunition Softkill System)
1 x sonar d'évitement d'obstacles Elac Nautik NDS 3070 Vanguard (prévu)
Liaison 11
Équipage 44 officiers, officiers mariniers, quartiers-maîtres et matelots
Histoire
Constructeurs Constructions mécaniques de Normandie (Cherbourg) (Baynunah) ; Abu Dhabi Ship Building (Abou Dabi) (no 2-no 6)
A servi dans Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis
Date début commande 2003
Période de
construction
2005 - 2014
Navires prévus 6

La Classe Baynunah est une classe émiratie de corvettes rapides lance-missiles, multimissions et furtives, construite par les Constructions mécaniques de Normandie sur son modèle, la classe Combattante BR71, et par Abu Dhabi Ship Building. La mission des six bâtiments de la classe est la patrouille dans les eaux territoriales et de la zone économique exclusive, la surveillance de surface et aérienne, l'interception des forces ennemies, la protection des ports, le soutien d'engagement des forces terrestres et le mouillage de mines[1]. Livrée entre 2009 et 2014, la classe Baynunah remplace les patrouilleurs de classe Ardhana.

Historique[modifier | modifier le code]

Le ministère de la Défense des Émirats arabes unis commande le auprès de Abu Dhabi Ship Building quatre bâtiments de classe Baynunah puis, le , un nouveau lot de 2 bâtiments[2]. Le premier bâtiment, Baynunah, est construit à Cherbourg par l'entreprise française Constructions mécaniques de Normandie, également chargée de l'intégration du système d'armes, de la logistique et de la formation du personnel pour les cinq autres bâtiments, qui sont construits par Abu Dhabi Ship Building via un transfert de technologie[3],[4].

Le coût du programme est estimé en 2009 à 3 milliards de Dirham des Émirats arabes unis (591 millions d'euros en octobre 2010) pour les six navires soit un coût unitaire estimé de l’ordre de 136 millions de dollars[5].

Navires[modifier | modifier le code]

Numéro Nom Commande Lancement Entrée en service actif Fin de vie Remarque
P-171 Baynunah 2003 24 juin 2010 mi-2011 nc Mise en chantier en 2005.
P-172 Al Hessen 2003 22 juillet 2010 2012 nc
P-173 Al Dhafra 2003 5 avril 2011[6] 2013 nc
P-174 Mezyad 2003 16 février 2012 2014 nc
P-175 Al Jahili 2005 nc
P-176 Al Hili 2005 nc Livraison en 2014[4].

Engagement dans la guerre du Yémen[modifier | modifier le code]

Pendant la guerre du Yémen, au moins[7] une corvette de la classe Baynunah participe au blocus naval opéré par la coalition menée par l'Arabie saoudite au Yémen[8]. Ce blocus, qui limite les livraisons de nourriture, est accusé de participer à une « stratégie de la famine », écrit la cellule d'investigation de Radio France[9],[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Louis Promé, « La marine émiratie prend du poids », Défense et Sécurité internationale,‎ (lire en ligne, consulté le 17 décembre 2010)
  2. (fr)Jean-Louis Promé, « Les futures corvettes émiraties Baynunah : Petites mais elles feront le maximum! », DSI-Technologies, no 12,‎ (ISSN 1953-5953)
  3. « La corvette Baynunah en essais en rade de Brest », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Vincent Groizeleau, « Livraison de la dernière corvette du type Baynunah aux Emirats », Mer et Marine,
  5. (en) Richard Scott, « Baynunah corvette on the launchpad », sur http://www.janes.com/, Jane's Information Group, (consulté le 27 octobre 2010)
  6. Vincent Groizeleau, « CMN : La troisième corvette du type Baynunah est lancée », Mer et Marine,
  7. Nadav Pollak et Michael Knights, « Gulf Coalition Operations in Yemen (Part 3): Maritime and Aerial Blockade », Washington Institute for Near East Policy,
  8. Benoît Collombat, cellule investigation de Radio France et Disclose, « Révélations : voici la carte des armes françaises au Yémen, selon un rapport "confidentiel Défense" », France Inter,
  9. Louis Imbert et Nathalie Guibert, « Une note « confidentiel-défense » détaille l’emploi des armes françaises au Yémen », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  10. Benoît Collombat, « Yémen : la stratégie de la famine », Cellule d'investigation de Radio France, .

Liens externes[modifier | modifier le code]