Classe Amour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amour (homonymie).
Classe Amour
Projet 677 Lada
Image illustrative de l'article Classe Amour
Le B-585 Saint-Peterbourg en 2011.
Caractéristiques techniques
Type Sous-marin
Longueur 58,8 m (Amour 950)
66,8 m (Amour 1650)
Maître-bau 6,4 m (Amour 950)
8,2 m (Amour 1650)
Déplacement 970 t en surface (Amour 950)
1 680 t en surface (Amour 1650)
Propulsion Diesel-électrique avec système Kristall-27E à pile à combustible
Puissance ?
Vitesse 20 nœuds en plongée (Amour 950)
21 nœuds en plongée (Amour 1650)
Profondeur 300 m
Caractéristiques militaires
Armement 4 x tubes pour 16 torpilles de 533 mm ; 10 x tubes de lancement verticaux pour missile de croisière Novator 3M-54E1 ou anti-navire ou 3M-54E d'attaque au sol (Amour 950)
6 x tubes pour 18 torpilles de 533 mm (Amour 1650)
Rayon d’action 3 000 milles à 7 nœuds en surface ; 350 milles à 3-4 nœuds en plongée ; 30 jours d'autonomie (Amour 950)
6 000 milles à 7 nœuds en surface ; 650 milles à 3-4 nœuds en plongée ; 45 jours d'autonomie (Amour 1650)
Autres caractéristiques
Équipage 18 officiers de marine et hommes d'équipage (Amour 950)
35 (Amour 1650)
Histoire
Constructeurs Bureau d'étude Rubin
Commanditaire Naval Ensign of Russia.svg Marine russe
Période de
construction
1997- en cours
Navires prévus 3
Navires en activité 1

La classe Amour, du mot russe « Амур » faisant référence au fleuve Amour, est une classe de russes de 4e génération à propulsion diesel-électrique, produits par le bureau d'étude Rubin. La dénomination russe est « Projekt 677 Lada ». Dérivés de la classe Kilo, les 2 modèles Amour 950 et Amour 1650 (version export) sont cependant plus compacts et sont présentés comme plus silencieux.

Historique[modifier | modifier le code]

Maquette d'un Amour 1650.

En 2008, onze exemplaires était annoncé devant rentré en service en 2020[1],[2] mais seul trois Amour 950 ayant des spécificités différentes seront finalement livrés selon les prévisions de 2016[3].

Présenté dans les années 2000 comme étant un sous-marin anaérobie, il est finalement dépourvu de système de propulsion anaérobie. Le Saint-Pétersbourg, premier bateau livré et, en 2016, le seul en service, n'est pas opérationnel car son moteur électrique s'avère incapable de produire la puissance requise. Les deux exemplaires suivants pourraient être équipées de batteries lithium-ion[3].

L'Amour 1650 est en concurrence avec le Scorpène de DCNS/Navantia et le Type 212 de TKMS mais, en 2016, n'a pas trouvé preneur à l’exportation.

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la Russie Russie
    • Saint-Pétersbourg (Amour 950, commissionnement prévu originellement début 2009, techniquement admis en 2010 pour essais en mer Baltique, rejoint la flotte du Nord en 2013),
    • Kronstadt (Amour 950, commissionnement originellement prévu en 2010, prévu en 2016 pour 2019),
    • Sebastopol (Amour 950, commissionnement originellement prévu en 2011, prévu en 2016 pour 2019)[3].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Son Of Kilo Stumbles Along », sur strategypage.com, Strategy Page,‎ (consulté le 22 octobre 2008) : « The first of these new Lada class subs has been undergoing sea trials for over two years now, with no end in sight. Two more Ladas are under construction. »
  2. Fait partie du plan d'armement 2007-2015 de 4 900 milliards de roubles (140 milliards d'euros), dont un quart est destiné au renouvellement de la flotte
  3. a, b et c « Le projet Kalina et la génération perdue », sur http://www.rusnavyintelligence.com/,‎ (consulté le 3 juillet 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Classes de sous-marins similaires

Liens externes[modifier | modifier le code]