Classe Alessandro Poerio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Alessandro Poerio
Image illustrative de l'article Classe Alessandro Poerio
le Cesare Rossarol
Caractéristiques techniques
Type croiseur éclaireur
Longueur 85 m
Maître-bau 8 m
Tirant d'eau 2,8 m
Déplacement 891 tonnes (standard)
Port en lourd 1 216 tonnes
Propulsion 2 turbines à vapeur Beluzzo
3 chaudières Yarrow
Puissance 24 000 ch
Vitesse 30 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage pont = 40 mm
Armement
  • 6x1 canon de 102 mm (Cal.35)
  • 2 mitrailleuses de 40 mm
  • 2x2 tubes lance-torpilles de 450 mm
  • 42 mines marines
Rayon d’action 2 415 miles nautiques à 13 nœuds
(200 tonnes de fioul))
Autres caractéristiques
Équipage 5 officiers, 104 marins
Histoire
Constructeurs Sestri Ponente à Gênes
A servi dans Flag of Italy (1861-1946) crowned.svg Regia Marina
Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svgArmada espagnole
Date début commande 1913
Période de
construction
1913 - 1915
Période de service 1915 - 1953
Navires construits 3
Navires prévus 3
Navires démolis 3

La classe Alessandro Poerio était une classe de trois croiseurs éclaireurs (en italien : esploratore) construite avant la Première Guerre mondiale pour la Regia Marina.
En 1921 les deux unités survivantes ont été reclassées en tant que destroyers.

Conception[modifier | modifier le code]

La précédente classe Nino Bixio ne donnant pas réellement satisfaction au niveau de la vélocité la Regia Marina espère une solution dans un compromis entre croiseur éclaireur et destroyer mais en donnant la priorité d'armement à l'artillerie anti-navire.
La propulsion est basée sur deux groupes de turbines Parsons alimentées par trois chaudières Yarrow. Deux axes entrainent deux hélices tripales de 2,13 m de diamètre pour une puissance de 24.000 ch.
L'armement d'origine comportait 4 canons Vickers Terni' de 102 mm (calibre 35) et 8 tubes lance-torpilles De Luca de 450 mm. Dès leur entrée en service, le nombre de tubes fut réduit à 4 pour une augmentation à 6 canons. En 1918, ils furent remplacés par des canons de 102 mm (calibre 45) avec un ajout de deux mitrailleuses Vickers de 40 mm.

Service[modifier | modifier le code]

  • Regia Marina : Les trois unités sont entrées en service au début de la Première Guerre mondiale. Affectées brièvement à la base de Brindisi, elles rejoignent la 4° Division navale à Venise mais sezrvent principalement en mer Adriatique pour diverses missions de blocus, de pose de mines, d'escortes de convois.

Le 16 novembre 1918 le Cesare Rossarol coule sur une mine au cours d'un transfert au port de Pula.

Entre les deux guerres, les deux unités survivantes opèrent des missions en mer Noire et en Mer Égée. En 1921, elles sont reclassées comme destroyers jusqu'à leur radiation. Leur désarmement est prévu pour 1937 mais les deux bâtiments sont transférés à l'Armada espagnole.

  • Marine espagnole : L'ex-Alessandro Poerio devient le Teruel et l'ex-Guglielmo Pepe le Huesca.

Le Teruel sera retiré pour démolition en 1948 et le Huesca en 1953.

Unités[modifier | modifier le code]

Nom Chantier Lancement Service effectif destination Fin de service Photo
Alessandro Poerio Chantier naval de Sestri Ponente à Gênes transfert à l'Armada espagnole en 1937 (Huesca) rayé des listes en 1953 pour destruction
Cesare Rossarol Chantier naval de Sestri Ponente à Gênes coulé sur mine le RN Cesare Rosaroll.jpg
Guglielmo Pepe Chantier naval de Sestri Ponente à Gênes transfert à l'Armada espagnole en 1937 (Teruel) rayé des listes en 1948 pour destruction Destructor Teruel (T).jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Franco Bargoni.Esploratori Italiani. Roma, Ufficio Storico della Marina Militare, 1996.