Clarisse Ratsifandrihamanana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Clarisse Ratsifandrihamanana
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
AntananarivoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Clarisse Andriamampandry Ratsifandrihamanana de son vrai nom Clarisse Hortense Andriamampandry est une poétesse et écrivain d'expression malgache. Elle est née le à Fénérive-Est et est morte à Antananarivo le .

Mariée au Dr Henri Ratsifandrihamanana en 1946, elle a eu huit enfants. Clarisse Ratsifandrihamanana avait commencé à écrire très jeune, mais elle ne s'était véritablement consacrée à la littérature qu'après le décès de sa troisième fille en 1950.

Auteur inscrit au programme scolaire et universitaire, Clarisse Ratsifandrihamanana a reçu sept prix littéraires, était membre de l'Académie Malagasy et a été élevée au rang d'Officier de la Légion d'Honneur.

Son style littéraire est très diversifié : romans, nouvelles, poèmes, théâtre, contes, essais, pensées... Elle s'était surtout fait connaître dans le domaine de la littérature engagée. Toutefois elle a également écrit sur des thèmes très diversifiés tels que l'amour, l'amour filial, les chroniques, la nature et a, à son actif, plusieurs essais, présentés a l'Académie Malagasy.

L'ensemble de son œuvre, constitué de 23 d'ouvrages édités et d'une dizaine de manuscrits inédits, est l'une des plus riches productions de la littérature malgache.

Ses œuvres les plus connues sont * Ny Zanako, I et II (roman) ; * Lavakombarika (nouvelles) ; * Salohy (recueil de poèmes). Ont été édités récemment:* Ramose (roman) ;* Lohataona sy Rririnina (roman).

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

- Amboara (Recueil de poèmes) : 2e prix de poésie offert par la Municipalité d’Antananarivo, 1960 - Fahavaratra (Roman) : Prix Akbaraly 1964 - Tamberintany (Roman) : 1er prix offert par l’AJEM (Association des Journalistes de Madagascar) , 1966 - Ny Zanako (Roman), 1er Prix offert par le Syndicat des Professeurs Malgaches (1970) - Taratasy misokatra ho an’i Lobo (Nouvelle) : 1er Prix offert par les Organisations Démocratiques de Madagascar, 1973 - Tany vao (Roman) : 2e prix offert par le Ministère de la Culture, 1979 - Velanangano (Pièce théâtrale) : 1er prix offert par le Ministère de la Culture, 1979

Publications[modifier | modifier le code]

Romans: Fahavaratra (écrit en 1948, publié en 1969) ; Tamberintany (écrit en 1966, publié en 1972) ; Ny zanako, Tomes I –II (écrits en 1966, publié en 1970) ; Lohataona sy ririnina (écrit en 1970) ;Ramose (écrit en 1970, publié en 2006) Nouvelles : Lavakombarika (écrites en 1965, publié en 1974) ; Recueil de poèmes : Salohy (écrits entre 1950 – 1970, publié en 1970) ; Aritory (Poèmes engagés écrits entre 1968- 1975, publié en 1977) ; Pitik’onja (recueil de pensées en vers, publié en 1994) Pieces théâtrales : Velanangano (écrit en 1967, publié en 1980) Contes pour enfants :Ravahiny (1975); Rampandova nitady fahanginana (1975) ; Ilandivola (1976) ; Izay nahatonga ny tany ho boribory (1976); Inosivolafotsy sy Rakotrokotrodrano (1976) ; Indrianjaka sy Itoerantsimisimaty (1976) ; Izay nahatonga ny tany ho boribory (1976) ; Inosivolafotsy sy Ivongambola (1977) ; Irojo tsy nety afa-po (1977) ; Ifelamboahangy (1977) ; Ifarazoky sa Ifarazandry (1977)

Œuvres inédites[modifier | modifier le code]

Ikalomanga (roman écrit en 1965) ; Tany vao (roman écrit en 1978) ; Aritory (roman) - Taratasy misokatra (nouvelles) ; Taratra (recueil de poèmes en 2 volumes) ; Ratompokovavy (Pièce de théâtre, joué en 1971) ; Tao Afrika Atsimo (Pièce de théâtre) ; Moa misy trano (Pièce théâtre) ; Famonjena (théâtre) ; Tohi-vakana (recueil de pensées) ; Recueil de mots d’enfants; Recueil d’Essais présentes à l’Académie Malagasy.

Organisations littéraires[modifier | modifier le code]

- Membre de l’Union des Poètes et Ecrivains Afro-Asiatiques - Membre de l’UPEM (Union des Poètes et Ecrivains de Madagascar) - Membre de la KOMAAA (Comite des Ecrivains Malgaches pour le développement de la littérature Afro-Asiatique) - Membre fondateur de la FIMAMIRE (Organisation des Ecrivains et artistes en soutien à la révolution malagasy) - Membre de l’Académie Malagasy (à partir de 1975)

Participation à des rencontres internationales et des symposiums littéraires[modifier | modifier le code]

Leningrad (1971) : célébration du 150e anniversaire de Pouchkine Kazakhstan (1973) : Ve Conférence des écrivains afro-asiatiques Arménie (1973) : Symposium de Poésie La Réunion (1975) : Année internationale de la Femme Russie (1977) : visite Angola(1979) : VIe Conférence des écrivains Afro-asiatiques Ile Maurice (1979) : réunion internationale des écrivains organisée par l’Union des Ecrivains mauriciens Georgie (1980) : invitée au Palais de repos et de création de l’Union des écrivains soviétiques Mongolie (1980) : rencontre des Ecrivains Afro-asiatiques Vietnam, Kampuchéa (1980) : Réunion de l’union des ecrivains afro-asiatiques 1983 : Algérie (Rencontre des écrivains arabes et africains) 1984 : Ouzbekistan, Bulgarie (rencontre des écrivains afro-asiatiques) URSS (rencontre soviéto-malgache) 1985 : Allemagne (visiteur international) Corée (1986) : rencontre des écrivains Afro-asiatiques 1987 : Symposium international des Poètes et Ecrivains contre l’apartheid, Congo Brazzaville

Décorations honorifiques[modifier | modifier le code]

- 1977 : Chevalier de l’Ordre national - 1982 : Officier de l’Ordre national - 1987 : Commandeur de l’Ordre national

Activités socio-professionnelles[modifier | modifier le code]

- Travail à la Province d’Antananarivo (1951 – 1954) - Elue Conseillère Municipale de la Ville d’Antananarivo (1968) - Professeur de malgache au Collège Rasalama (1968 - 1973) - Elue Diacre à l’Église de Jésus Christ, FJKM Andrainarivo (1972) - Membre du Parti AKFM (Parti du Congrès pour l’Indépendance de Madagascar) - Membre de la Fifanampiana Malagasy (Comité de Solidarité Malgache)

Formation[modifier | modifier le code]

- Études primaires à l’École de la Mission Protestante (Anjiro), puis à l’École Publique Fenoarivo Est - Études secondaires à l’Internat de Jeunes filles d’Avaradrova (1940-1943) - Études à l’École Normale Ambavahadimitafo et obtention de la CAE en 1944. - Obtention d’un Diplôme commercial de sténo-dactylographie en 1953. - Préparation de la Capacité en Droit à Befelatanana (1961) et obtention du diplôme en 1964.

Vie personnelle et lieux de résidence[modifier | modifier le code]

Née à Fenoarivo Est (1926), Clarisse A. Ratsifandrihamanana a passé son enfance et sa jeunesse dans des localités éloignées de différentes provinces de Madagascar ou son père, le Docteur Pierre Andriamampandry avait été en poste. Elle a par la suite vécu à Anjiro (1928), Vatomandry (1932), Fenoarivo Atsinanana(1933), Fenoarivo (1935), Ihosy (1940) , Tolongoina (1942), Fianarantsoa (1943), Ambohijanaka (1944).

Après son mariage en mars 1946 avec le Docteur Henri Ratsifandrihamanana (1921- 1982), Clarisse A. Ratsifandrihamanana a vécu à Besalampy (1946), puis à Badjini, Grande Comores (1947) où son mari était en affectation disciplinaire, à la suite de la rébellion anticolonialiste de 1947. Revenue à Madagascar, elle a suivi son mari à Mitsinjo (1948) avant de rejoindre la Capitale Antananarivo (1949) ou sa troisième fille fut décédée en 1950. Elle a rejoint son mari en formation doctorale à Paris, France en 1955, puis l’a accompagné dès son retour à Madagascar à son poste d’affectation à Marovoay (1956). À partir de 1958, la famille s’est définitivement installée dans la capitale, Antananarivo.

Clarisse A. Ratsifandrihamanana a été mère de 8 enfants (notamment la femme politique Lila Hanitra Ratsifandrihamanana) dont 4 actuellement vivants.

Liens externes[modifier | modifier le code]