Clara Wichmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Clara Wichmann
Image dans Infobox.
Clara Wichmann.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Père
Fratrie
Erich Wichmann (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Archives conservées par
De theorie van het syndikalisme.

Clara Meijer-Wichmann (17 août 1885-15 février 1922) est une avocate germano-néerlandaise, anarchiste, pacifiste, antimilitariste, syndicaliste et féministe[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en droit en 1912 et féministe radicale, elle souhaite une émancipation féminine « sociale et économique », combat l’institution pénitentiaire et engage l’individu à « vaincre ses dispositions à la compétitivité ». Elle élabore, de plus, une théorie du droit pénal qui fait encore autorité aujourd’hui[3].

Textes[modifier | modifier le code]

  • Clara Wichmann et Lou Marin (introduction et co-traduction) (trad. du néerlandais de Belgique), Textes choisis : Antimilitarisme et violence ; La fin et les moyens ; La cruauté escorte la crime et la punition ; Les fondements philosophiques du socialisme, Saint-Georges-d'Oléron, Les éditions libertaires, coll. « Désobéissances libertaires », , 47 p. (ISBN 978-2-919568-76-5)
    Ces courts textes ont été édités en 1919-1923 aux Pays-Bas.

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://hdl.handle.net/10622/ARCH00892 » (consulté en )
  2. E. Smolenaars: Passie voor Vrijheid. Clara Wichmann (1885 - 1922). Verlag Aksant, Amsterdam 2005, (ISBN 90-5260-173-9).
  3. Hugues Lenoir, « L’anarchisme au pays des provos », Le Monde libertaire, no 1769,‎ 12 au 18 mars 2015 (lire en ligne).