Clara Southern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Clara Southern
Clara-Southern-portrait.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Warrandyte (en) ou Surrey Hills (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Clara Southern (née le 3 octobre 1860 à Kyneton, Victoria, et morte le 15 décembre 1940 à Surrey Hills, Melbourne) est une peintre australienne associée à l'école d'Heidelberg, également connue sous le nom d'impressionnisme australien. Elle est active de 1883 à sa mort[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Southern nait à Kyneton, Victoria, en 1860[2]. L'aînée de six enfants[3], elle est la fille de John Southern, marchand de bois et agriculteur local, et de Jane Elliott[4].

Elle étudie à la National Gallery of Victoria Art School auprès de George Folingsby (en) et Frederick McCubbin. À Melbourne, elle partage un studio à Grosvenor Chambers, 9 Collins Street, avec Jane Sutherland, à partir de 1888. Elle donne des cours d'art dans son atelier et rejoint régulièrement rejoint ses collègues de l'école d'Heidelberg lors de sorties de peinture en plein air à Heidelberg (en) et à Eaglemont (en), dans la banlieue de Melbourne[5].

En 1908, elle établit une communauté artistique de jeunes peintres paysagistes à Warrandyte (en), dans la banlieue de Melbourne, sur les bords de la Yarra. Penleigh Boyd (en) et Harold Herbert en font partie, et son professeur et mentor Walter Withers lui rend régulièrement visite pour y peindre des paysages[3]. Sa résidence au cottage « Blythe Bank » à Warrandyte a joué un rôle essentiel dans le développement de la communauté artistique de cette ville, avec des visites régulières d'artistes importants tel que McCubbin et Colquhouns, et Jo Sweatman (en) est devenue sa voisine à « Kipsy ». Beaucoup de ses œuvres reflètent l'esprit de la région, comme Evensong et A Cool Corner, et elle a encouragé de nombreux jeunes artistes à visiter son atelier[4]. Elle est alors considérée comme l'éminente femme paysagiste de Melbourne[6].

La route de Warrandyte, 1905

Southern est grande avec des cheveux blonds rougeâtres et est surnommée «Panther» en raison de sa « beauté agile »[7]. Le 9 novembre 1905, Southern épouse John Arthur Flinn à l'église anglicane St. John's à Blackburn. Ensemble, ils construisent un chalet, puis un studio, à Blythe Bank, Warrandyte[7],[8]. Même après son mariage, Southern continue d'exposer sous son propre nom.

Southern est membre de la Victorian Artists Society (en), de l'Australian Art Association (en), de la Melbourne Society of Women Painters and Sculptors, des Twenty Melbourne Painters (en) et du Lyceum Club (en)[2]. Ouvrant la voie à la participation des femmes dans les arts, Southern a été l'une des premières femmes élues à la Buonarotti Society, et la première femme membre de l'Australian Art Association[4].

Clara Southern a également soutenu des actions de charité et de secours, en aidant Violet Teague et sa sœur Una dans une exposition pour l'approvisionnement en eau de la mission de Hermannsburg, dans la région d'Alice Springs[5]. Les feux de brousse étaient un risque dévastateur dans sa commune de Warrandyte, et elle a contribué à l'exposition de l'Artists' Bushfire Relief Fund[5]. Malheureusement, son chalet Blythe Bank a justement disparu dans des feux de brousse[5].

Southern meurt à Melbourne le 15 décembre 1940[2].

Southern Close, à Chisholm, dans la banlieue de Canberra est nommé en son honneur[9].

Œuvre[modifier | modifier le code]

An Old Bee Farm, tenue par la National Gallery of Victoria, fait partie de ses œuvres les plus connues et des 56 peintures incluses dans les peintures australiennes classiques, de Lloyd O'Neil. Elle est utilisée comme illustration de couverture du livre de Kay Schaffer de 1988 Women and the Bush: Forces of Desire in the Australian Cultural Tradition.

Expositions notables[modifier | modifier le code]

De son vivant[10]
  • 1899 - 1917 : Victorian Artists' Society
  • 1907 : First Australian Women's Work Exhibition
  • 1914, 1917-1919 : Australian Art Association Exhibition
  • 1934 : Exposition en aide de l'approvisionnement en eau de Hermannsburg, en Australie centrale
Rétrospectives posthumes[10]
  • 1975 : « Australian Women Artists, One Hundred Years 1840-1940 », Melbourne University, Ewing and George Paton Gallery
  • 1995 : « A l'hombre des jeunes filles et des fleurs : In the shadow of young girls and flowers », Benalla Art Gallery
  • 2011 - 2012 : « Look, Look Again », Lawrence Wilson Art Gallery, University of Western Australia

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Biographie de Clara Southern », sur daao.org.au, Design and Art Australia Online (consulté le 17 mars 2018).
  2. a b et c (en) Anne Duke, « Southern, Clara (1860–1940) », sur Australian Dictionary of Biography, National Centre of Biography, Australian National University (consulté le 31 mars 2018).
  3. a et b [PDF](en) « Warrandyte a heritage steeped in art », sur Rotary Club of Warrandyte Donvale, .
  4. a b et c (en) « Biographie de Clara Southern », sur artistsfootsteps.com (consulté le 21 septembre 2020).
  5. a b c et d (en) « The Victorian Artists Society », sur victorianartistssociety.com.au (consulté le 21 septembre 2020).
  6. (en) « Warrandyte Artists », sur Warrandyte Historical Society (consulté le 21 septembre 2020).
  7. a et b (en) Anne Duke, Australian Dictionary of Biography, Canberra, National Centre of Biography, Australian National University (lire en ligne).
  8. (en) « Marriage Certificate », Births Deaths and Marriages Victoria (consulté le 17 février 2018).
  9. (en) « Schedule 'B' National Memorials Ordinance 1928–1972 Street Nomenclature List of Additional Names with Reference to Origin: Commonwealth of Australia Gazette. Special (National: 1977–2012) – 8 Feb 1978 », Trove (consulté le 2 avril 2020), p. 14
  10. a et b (en) « Clara Southern b. 3 October 1860 », sur Design & Art Australia Online, (consulté le 21 septembre 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :