Claire Monod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Claire Monod
Illustration.
Claire Monod en 2019.
Fonctions
Coordinatrice nationale de Génération.s
En fonction depuis le
(2 ans, 2 mois et 26 jours)
Avec Guillaume Balas
Élection
Conseillère régionale d'Île-de-France
En fonction depuis le
(10 ans, 6 mois et 1 jour)
Élection 21 mars 2010
Réélection 13 décembre 2015
Président Jean-Paul Huchon
Valérie Pécresse
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Puteaux
Nationalité Drapeau de la France France
Parti politique LV (jusqu'en 2010)
EÉLV (2010-2017)
G.s(depuis 2017)
Conjoint Yves Contassot[1]
Profession Architecte

Claire Monod, née le [2] à Puteaux[2], est une architecte et personnalité politique française, membre de Génération.s.

Ancienne militante des Verts puis d'Europe Écologie Les Verts, elle rejoint le parti de Benoît Hamon Génération.s dès sa fondation en 2017. Elle est élue coordinatrice nationale du parti l'année suivante.

Enfance[modifier | modifier le code]

Claire Monod est fille d'Olivier Monod et nièce du physicien Philippe Monod[3],[4]. Elle est petite-fille du biologiste Jacques Monod et de l'archéologue et orientaliste Odette Monod-Bruhl[5].

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Elle entre en politique au sein des Verts puis participe à la création d'Europe Écologie Les Verts (EÉLV). Elle est conseillère régionale d'Île-de-France depuis mars 2010[2].

Lors de l'élection présidentielle de 2017, elle appuie la candidature du socialiste Benoît Hamon, aussi soutenu par son parti. Elle est candidate aux élections législatives de 2017 pour EÉLV dans la neuvième circonscription de Paris, où elle obtient un score de 9,61 % au premier tour[6]. En juillet de la même année, elle rejoint le nouveau parti de Benoît Hamon, Génération.s[7], dont elle devient co-coordinatrice nationale le avec Guillaume Balas[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Législatives à Paris : sans Jean-Marie Le Guen, la 9e circonscription est à conquérir », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mars 2019)
  2. a b et c « Page d'élue sur le site du conseil régional d'Île-de-France » (consulté le 4 mars 2019)
  3. (en) « Jean Monod Born 5 September 1765 Geneve, Switzerland Died 1836 Paris : generation 6+7 of 7 generations » [« Jean Monod né le 5 septembre 1765 à Genève, Suisse mort 1836 à Paris »] [archive du ], Plantagenet Country, (consulté le 24 mai 2019)
  4. (en) van de Pas et Lloyd, « Jean Monod Born 5 September 1765 Geneve, Switzerland Died 1836 Paris : generation 5 of 7 generations » [« Jean Monod né le 5 septembre 1765 à Genève, Suisse mort 1836 à Paris »] [archive du ], Plantagenet Country, (consulté le 24 mai 2019)
  5. (en) van de Pas et Lloyd, « Jean Monod Born 5 September 1765 Geneve, Switzerland Died 1836 Paris : generation 4 of 7 generations » [« Jean Monod né le 5 septembre 1765 à Genève, Suisse mort 1836 à Paris »] [archive du ], Plantagenet Country, (consulté le 24 mai 2019)
  6. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections législatives 2017 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/elecresult__legislatives-2017 (consulté le 4 mars 2019)
  7. Abel Mestre, « L’écologie, solution miracle d’une gauche en recomposition ? », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mars 2019)
  8. « «L'Émission Politique» : comment l'Elysée a remporté son bras de fer avec France Télévisions », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mars 2019)
  9. Abel Mestre, « A la convention de Génération.s, Benoît Hamon veut être l’anti-Macron », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mars 2019)