Claire Mérouze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Claire Mérouze
Naissance 1985
Bordeaux (Gironde)
Allégeance France Armée française
Arme Armée de l'air
Grade Lieutenant-colonel
Années de service 2005
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur

Claire Mérouze, née à Bordeaux en 1985[réf. nécessaire], est la première femme pilote de chasse sur Rafale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un ancien officier navigateur sur Mirage IV, elle attrape très tôt la passion de l'aviation en accompagnant son père dans les meetings aériens. En septembre 2005, elle réussit le concours d'entrée à l'École de l'air de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône).

Pilote de chasse[modifier | modifier le code]

Après six années de formation, elle est affectée à la Base aérienne 113 Saint-Dizier-Robinson en janvier 2012. Elle commence une formation à l'escadron Rafale 2/92 « Aquitaine », avec des simulateurs, puis à l'Escadron 5/2 Côte d'Or, en voltige et en vol aux instruments, avec l'Alpha Jet, surnommé « Le Gadget ».

Major de sa promotion à la Base aérienne 120 Cazaux, en Gironde, elle reçoit une nouvelle affectation à l'Escadron de chasse 1/7 Provence, sous les ordres du lieutenant-colonel Damien Rouillé[1]. C'est sous le nom de code de « Sharon » qu'elle obtient dans le ciel de Norvège ses dernières qualifications avec le Rafale. Elle est la 12e femme en France à être brevetée pilote de chasse et la première à piloter le Rafale (la première femme pilote de chasse est Caroline Aigle en 1999)[2].

En août 2020, elle devient chef des opérations de l’Escadron de chasse et d'expérimentation 1/30 Côte d'Argent à la Base aérienne 118 Mont-de-Marsan[3]. Elle prend le commandement de l'escadron le [4].

Le elle reçoit d'Emmanuel Macron la décoration de chevalier de la Légion d'honneur[3].

Sportive accomplie[modifier | modifier le code]

Elle pratiqua le saut à la perche et l'heptathlon et fut classée dans les 20 meilleures françaises. Elle arrêta lors de sa préparation d'entrée à l'École de l'air.

Missions[modifier | modifier le code]

Une mission au Mali.

Hommages[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]

  • Images et vidéos sur le site estrepublicain.fr
  • Vidéo dédiée à « Claire Mérouze, seule femme au monde pilote de Rafale » sur le site aeronewstv.com[7]
  • Le dimanche 9 mars 2014, le magazine 66 minutes, sur M6 diffusa un portrait du capitaine Claire Mérouze, pilote de Rafale

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adjudant Jean-Laurent Nijean, Une première sur Rafale, dans Armée de l'air Magazine, no 649
  • « Claire Mérouze, première femme pilote d'un Rafale », dans L'Usine nouvelle, 21 juin 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vosges-Matin du 23 juin 2013, article de Sébastien Georges
  2. N'oublions pas en 1915 Marie Marvingt, première femme pilote de guerre à effectuer un bombardement
  3. a et b « Cérémonie de prise d'armes aux Invalides. », sur elysee.fr, (consulté le )
  4. « Le lieutenant-colonel Claire à la tête du 1/30 « Côte d’Argent » | Armée de l'air », sur air.defense.gouv.fr (consulté le )
  5. Armée de l'Air, Ministère de la Défense 8e édition des Rencontres aéronautiques et Spatiales de Gimont
  6. Journal du Centre du 27 janvier 2014, article de Pierre Brérard
  7. « Claire Mérouze, seule femme au monde pilote de Rafale », sur www.aeronewstv.com (consulté le )