Claire Chevrillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claire Chevrillon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 104 ans)
Paris
Nom de naissance
Claire Catherine Chevrillon
Nationalité
Activités
Père
Autres informations
Distinctions

Claire Catherine Chevrillon, née le à Bourron-Marlotte[1],[2] et morte le dans le 5e arrondissement de Paris, alias Christiane Clouet, est une militante de la Résistance française[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de l'académicien André Chevrillon, Claire est professeur d'anglais. Mise en contact avec Jean Ayral, elle travaille avec François Briant. Avec son amie Jacqueline Pery d'Alincourt, elle intègre l'équipe de Daniel Cordier monté de Lyon[4]. Après l'arrestation de Jean Moulin, elle sert dans l'entourage immédiat de Claude Bouchinet-Serreules.

Commentaires[modifier | modifier le code]

L'intérêt de son ouvrage Une résistance ordinaire, paru en 1999, est de montrer au quotidien le travail d'un rouage essentiel du dispositif de liaison entre les résistants et Londres[5].

Distinction[modifier | modifier le code]

Médaille de la Résistance française Médaille de la Résistance française, avec rosette[1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Claire Chevrillon alias Anne », sur Mémoire des hommes (consulté en )
  2. Acte de naissance no 43 du
  3. « Claire Chevrillon-Fabre la mémoire d'Anatole Le Braz », sur letelegramme, (consulté le )
  4. Missika 2021.
  5. Laurent Douzou, « Chevrillon Claire, Une résistance ordinaire, septembre 1939-août 1944 », Vingtième Siècle, revue d'histoire, no 64 « Villes en crise ? »,‎ , p. 154 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]