Clair-obscur (album de Françoise Hardy)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Clair-obscur (album 2000))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clair-obscur (homonymie).
Clair-obscur
Album de Françoise Hardy
Sortie 2000
Enregistré
Durée 48 min 00 s
Genre Variété
Label Virgin France S.A.

Albums de Françoise Hardy

Clair-obscur, est le vingt-troisième album, édité en France et à l'étranger, de la chanteuse Françoise Hardy. L’édition originale est parue en France, le .

Mise en perspective de l'album[modifier | modifier le code]

Cet album est constitué de créations et de reprises en français ou en anglais, en solo ou en duo.

Le titre, Puisque vous partez en voyage, chanté avec Jacques Dutronc et soutenu par un clip réalisé par Jean-Marie Périer, en a été le principal succès.

Par rapport à la version originale de 1935, chantée par Mireille et Jean Sablon, les rôles ont été inversés et le vocabulaire désuet des parties parlées mis au « goût du jour » par Françoise Hardy et Jacques Dutronc.

Clair-obscur fut certifié disque d'or, par le Syndicat national de l'édition phonographique (SNEP), le .

Le titre Un homme est mort est la version française de la chanson Otro Muerto (es) du groupe espagnol Mecano (chanson que Françoise Hardy avait déjà adapté une première fois en français pour le groupe en 1998, mais avec des paroles différentes, sous le titre Encore un mort).

Pour cet album, la chanteuse fut nominée aux Victoires de la musique 2001. Auparavant, le , elle reçut le Grand Prix de la chanson française — réservé à un créateur interprète — aux 20e Grands Prix Sacem[1].

Édition originale de l’album[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France,  : Disque compact (jewel case), Clair-obscur, Virgin France S.A. (7243 8 492032 6).

Crédits[modifier | modifier le code]

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

No Titre Paroles Musique Réalisation Durée
1. Puisque vous partez en voyage[2] (Duo avec Jacques Dutronc) Jean Nohain Mireille Jean-Pierre Sabard 3:45
2. Tous mes souvenirs me tuent (Titre original : Tears) Françoise Hardy Django Reinhardt et Stéphane Grappelli, 1937 Babik Reinhardt 3:51
3. Celui que tu veux (Duo avec Ol) Olivier Ngog Olivier Ngog – Yonis Balmayer Alain Lubrano 3:39
4. Clair-obscur[3] Françoise Hardy Khalil Chahine Khalil Chahine 4:17
5. Un homme est mort[4] (Titre original : Otro muerto, Adaptation française : Françoise Hardy) José María Cano José María Cano Jean-Pierre Sabar 3:15
6. Duck's Blues Françoise Hardy Alain Lubrano Alain Lubrano 4:23
7. I'll Be Seeing You (en)[5] (Duo avec Iggy Pop) Irving Kahal et Sammy Fain Sammy Fain Rodolphe Burger 4:05
8. Tu ressembles à tous ceux qui ont eu du chagrin[6] Françoise Hardy Françoise Hardy Rodolphe Burger 2:00
9. La Pleine lune[7] Françoise Hardy Alain Lubrano Alain Lubrano 3:28
10. So Sad[8] (Duo Avec Étienne Daho) Don Everly Don Everly Étienne Daho et Les Valentins 3:33
11. La Saison des pluies Françoise Hardy[9] Christophe Rose Dominique Blanc-Francard 3:35
12. Contre vents et marées Françoise Hardy[10] Eric Clapton, 1998[11] Michel Bernholc 3:23
13. La Vérité des choses Françoise Hardy Alain Lubrano Alain Lubrano 4:22

Discographie liée à l’album[modifier | modifier le code]

Abréviations désignant les différents types de supports d'enregistrements 
LP (Long Playing) = Album sur disque 33 tours (vinyle)
CD (Compact Disc) = Album sur disque compact
K7 (Compact Cassette) = Album sur cassette
SP (Single Playing) = Disque 45 tours (vinyle), 2 titres
CDS (Compact Disc Single) = Disque compact, 1 à 6 titres

Premières éditions françaises[modifier | modifier le code]

Album sur disque 33 tours (vinyle) et cassette[modifier | modifier le code]

  •  : LP, Clair-obscur, Virgin France S.A. (7243 8 492031 9).
  • 15 mai 2000 : K7, Clair-obscur, Virgin France S.A. (7243 8 492034 0).

Disques promotionnels[modifier | modifier le code]

Destinés à la promotion de l’album, ces disques sont exclusivement distribués dans les médias (presses, radios, télévisions…), et portent la mention « Échantillon promotionnel. Interdit à la vente ».

Single[modifier | modifier le code]

  • Juin 2000 : CDS (digipack)[13], Hardy Dutronc • Puisque vous partez en voyage, Virgin (7243 8 967452 1).
  1. Puisque vous partez en voyage (Jean Nohain / Mireille), duo avec Jacques Dutronc.
  2. La Pleine lune (F. Hardy / Alain Lubrano).
  • Juin 2000 : CDS (pochette cartonnée)[13], Hardy Dutronc • Puisque vous partez en voyage, Virgin (7243 8 967642 6).
  1. Puisque vous partez en voyage (Jean Nohain / Mireille), duo avec Jacques Dutronc.
  2. La Pleine lune (F. Hardy / Alain Lubrano).

Rééditions françaises[modifier | modifier le code]

  • Novembre 2000 : Coffret, Clair-obscur, « + d’images » (7243 8 502652 2).
    • CD (jewel case), Clair-obscur + Virgin, (7243 8 492032 6).
    • CD-ROM (pochette cartonnée), (Visa 6177).
Trois vidéos de Françoise Hardy en studio :
  1. Puisque vous partez en voyage avec Jacques Dutronc,
  2. Tous mes souvenirs me tuent,
  3. I'll Be Seeing You (en) avec Iggy Pop.

Premières éditions étrangères[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la Belgique Belgique, 2000 : CD, Clair-obscur, Virgin/EMI (7243 8 492031 9).
  • Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud, 2000 : CD, Clair-obscur, Virgin/DOREMI/EMI (8 809009 304568).
  • Drapeau des États-Unis États-Unis, 2000 : CD, Clair-obscur, Virgin/EMI (0724384920326).
  • Drapeau : Québec Québec, 2000 : CD, Clair-obscur, Virgin/EMI (7243 8 492032 6).
  • Drapeau de la Suisse Suisse, 2000 : CD, Clair-obscur, Virgin/EMI (7243 8 492031 9).

Reprises de chansons[modifier | modifier le code]

Clair-obscur, Duck’s Blues
  • Drapeau de l'Espagne Espagne, mars 2008, Rubi (es) : CD (digipack), De la mano de Françoise Hardy, Factoría Autor (84213310145428).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Platine magazine, no 77 de janvier 2001, p. 66 à 68.
  2. 1ers interprètes : Mireille en duo avec Jean Sablon, 1935, microsillon 78 tours, Columbia (CL 5525–1935) – CD, Mireille et ses amis, 2004.
  3. 1re interprète : Viktor Lazlo, 1991, CD, Mes poisons délicieux, Polydor (849 565-1).
  4. 1ers interprètes : Mecano, 1998. Double CD, Ana/Jose/Nacho, BMG/Ariola (74321 56659 2), Esp.
  5. Version éditée en 1997 sur CD, Jazz à Saint-Germain, Virgin (7243 8 451522 5). 1er interprète : Bing Crosby, 1944, avec John Scott Trotter and his Orchestra, microsillon 78 tours, DECCA (US).
  6. 1re interprète : Françoise Hardy, 1970, LP & CD, Soleil avec un arrangement de Jean-Pierre Sabar. Pour l'album Clair-obscur, Rodolphe Burger a composé un nouvel arrangement.
  7. 1re interprète : Jane Birkin, 1998, CD, À la légère, Mercury/PolyGram.
  8. 1ers interprètes : The Everly Brothers, 1960, SP, Warner Bros (51 63).
  9. À l’origine, cette chanson était intitulée La Roue de la fortune. Elle était destinée à figurer sur un album de la chanteuse Guesch Patti mais cette dernière ne l’a jamais enregistré.
  10. En 1998, sollicitée pour composer le thème du générique de la série télévisée Cap des Pins, Françoise Hardy adapta quelques courts extraits de cette chanson qu’elle avait déjà retenue pour un éventuel enregistrement.
  11. Instrumental intitulé, Theme From A Movie That Never Happened — enregistré sur un CD 4 titres : My Father’s Eyes (en), Reprise Records & Time Warner Company/WEA (9362 43987-2). Non retenu pour l’album, Pilgrim, il existe en bonus track dans l’édition japonaise, WEA Japan.
  12. a et b Photographie réalisée par Jean-Marie Périer.
  13. a, b et c Photographies réalisées par Jean-Marie Périer.
  14. Avec encart contenant les paroles de la chanson.
  15. Photographie réalisée par Jean-Marie Périer ; identique au recto de l’album.
  16. Photographies réalisées par Marianne Rosensthiel.
  17. Photographie réalisée par Kate Barry.
  18. Avec encart contenant des extraits de presse.
  • Le Nouvel Observateur, n° 1851, du 27 avril au 3 mai 2000, « Françoise Hardy, ascendant sixties », propos recueillis par Sophie Delassein, pp. 152 et 153.
  • Libération, n° 5895, 29 avril 2000, « Les méditations de Françoise », p.
  • Epok, n° 6, mai 2000, « Madame Hardy, nous vouloir vous ! », propos recueillis par Yann Plougastel, photos Jeanloup Sieff, pp. 32 à 35.
  • Platine magazine, n° 71, mai 2000, « Françoise Hardy sous le signe du plaisir… », par Eric Chemouny, pp. 10 à 15.
  • Gala, n° 360, du 4 au 10 mai 2000, « Françoise Hardy et Jacques Dutronc, 33 ans d’un amour singulier », propos recueillis par Laurence Debril, pp. 26 à 30
  • Le Monde, 6 mai 2000, « Etienne Daho et Françoise Hardy, égéries pop de la scène européenne », par Véronique Mortaigne, pp. une et 28.
  • Drapeau de la Suisse Suisse, Le Temps, 6 mai 2000, « Françoise Hardy, l'amour de la fêlure ».
  • Oh la!, n° 86, 9 mai 2000, « Françoise Hardy et Jacques Dutronc, leur premier duo après trente trois ans d’amour », par Valeria Attinelli, pp. 46 à 53.
  • L'Événement du jeudi, n° 26 du 11 au 17 mai 2000, « Françoise Hardy, chanteuse à temps partiel », par Emmanuel Sepchat, p. 56.
  • Télérama, n° 2627 du 17 mai 2000, « Disques critiques », par Anne-Marie Paquotte, p. 108.
  • Femina hebdo, suppl. de Var-Matin dimanche, n° 182 du 28 mai 2000, « Françoise Hardy, l’art du clair-obscur », propos recueillis par Michèle Dokan, pp. 6 et 7.
  • Têtu, n° 46, juin 2000, « Françoise et les garçons », texte Patrick Thévenin, illustration, Hervé Gauchet, pp. 46 à 48.
  • France TGV, n° 25, juin 2000, « Françoise Hardy, revenir, quand même », entretien Marc Boujnah, pp. 6 à 10.
  • Virgin Megapresse, n° 47, juin 2000, « Ombres et lumières », propos recueillis par Otto Rivers, pp. 32 et 33.
  • Télé Star, n° 1236 du 5 juin 2000, « Françoise Hardy : Je suis resté très midinette », propos recueillis par Anne-Caroline Rémond, pp. 36 et 37.
  • Les Inrockuptibles, n° 250 du 4 au 10 juillet 2000, « Françoise Hardy, paresseuse en or », par Anne-Claire Norot, pp. 20 à 23.
  • Drapeau de la Belgique Belgique, Weekend Knack, n° 27 du 5 juillet 2000, « Françoise Hardy, de comeback », propos recueillis par Peter Van Dick, pp.10 à 12.
  • Libération, mercredi 16 août 2000, « Chantant de solitude », par Marie-Dominique Lelièvre, photo Patrick Swirc, dernière page.

Liens externes[modifier | modifier le code]