Cladorhizidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Cladorhizidae forment une famille d'éponge marine dont les éponges carnivores[2],[3]. Cette famille regroupe près de 90 espèces connues, presque toutes localisées dans les grandes profondeurs.

Histoire de la découverte des méduses carnivore[modifier | modifier le code]

Éponge cladorhizide observée en grande profondeur.

Le zoologiste norvégien Michael Sars découvre en 1872, à 550 m de fond au large des îles Lofoten, une éponge à la morphologie inhabituelle qu'il nomme Cladorhiza abyssicola. Le spécimen recueilli n'a pas de pore, de canaux ou d'oscule visibles mais présente des spicules de silice, caractéristique présente uniquement chez les éponges. Il pense donc que le spécimen a été endommagé durant sa remontée. Il note la présence de spicules en forme de crochets et des particules collées à la surface de l'éponge. Il émet l'hypothèse que cette méduse pourrait éventuellement avoir un mode de nutrition particulier[4].

De nombreuses éponges similaires sont découvertes par la suite. En 1995, les biologistes français Nicole Boury-Esnault et Jean Vacelet découvrent une éponge de ce type à seulement 20 m de profondeur en Méditerranée. Ils tentent plusieurs expériences in situ sans succès puis finissent par lui donner des larves du crustacé Artemia. L'éponge les piège, les englobe puis les digère. Cette éponge est donc carnivore[4]

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (5 février 2016)[5] :



Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 5 février 2016
  2. Vacelet Jean; Boury-Esnault Nicole, « A new species of carnivorous deep-sea sponge (Demospongiae: Cladorhizidae) associated with methanotrophic bacteria », Cahiers de biologie marine, vol. 43, no 2,‎ , p. 141-148 (ISSN 0007-9723, résumé)
  3. « Eponge carnivore (L') - Vie à haute température (La) », CNRS
  4. a et b Jean Vacelet, « La découverte des éponges carnivores », Futura-Planète.com (consulté le 29 janvier 2018)
  5. World Register of Marine Species, consulté le 5 février 2016