Clément Viktorovitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Clément Viktorovitch
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Florence Haegel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Clément Viktorovitch est un politologue et chroniqueur média français né en . Il s'intéresse à l'analyse des discours politiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Après des études de sciences politiques à l'université de Paris-XIII et une maîtrise d'histoire à la Sorbonne, il passe en 2013 une thèse de sciences politiques à l'Institut d'études politiques de Paris et travaille dans ce cadre sur l'analyse des débats parlementaires.

En 2017, il est chercheur au laboratoire « communication et politique » (CNRS - Université Paris 13)[1],[2]. Il enseigne également la rhétorique à l'Institut d'études politiques de Paris(IEP)[3].

Interventions dans les médias[modifier | modifier le code]

Clément Viktorovitch est chroniqueur quotidien dans l'émission Punchline sur la chaîne CNews, présenté par Laurence Ferrari [4]Ses interventions sont axées sur l'analyse des discours politiques. Le , il officialise son départ de l'émission pour rejoindre Laurence Ferrari sur la même chaîne. Il intervient également sur RTL, dans l'émission On refait le monde.

Ses décryptages de sujets sensibles ont fait l'objet de controverses, notamment sur l'affaire Merah[5], sur le port du voile[6],[7] ou sur l'immigration[8]Engagements

L'objectif du politologue est de donner des clés intellectuelles aux citoyens pour aborder des sujets complexes[9]. Il cite ainsi des grands enjeux liés à l'actualité comme la mondialisation, la xénophobie ou l'éducation et la reproduction des inégalités, mais également des sujets plus politiques voire philosophiques comme les partis politiques ou les théories de la démocratie. Clément Viktorovitch espère que l'analyse des discours politiques permette de renouer le dialogue entre les citoyens et le monde politique.

Afin de réaliser cet objectif, Clément Viktorovitch a fondé Aequivox, un projet d'éducation populaire centré sur l'analyse du discours[9]. Il a également créé l’université populaire des savoirs politiques Politeia[10]. Cette structure, liée à son travail éducatif de l'IEP, a pour but de proposer à tous les citoyens des conférences de spécialistes dans le but de vulgariser et de décrypter les discours et les savoirs politiques[réf. nécessaire]. Clément Viktorovitch dirige ces deux structures.

Le , il devient le président du jury du Prix du menteur en politique, succédant au politologue Thomas Guénolé[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Viktorovitch Clément », sur CNRS.fr,
  2. « Les figures de rhétorique sont parmi nous. Entretien. Clément Viktorovitch, maître de conférences en rhétorique à Sciences-Po et chercheur au laboratoire communication et politique (CNRS) : "J'ai une tendresse particulière pour les métaphores" », sur La Croix.com,
  3. « Centre-etudes-europeennes - Clément Viktorovitch », sur Sciences Po.fr (consulté le 9 mai 2018)
  4. « L'heure des pros, à la tv », sur linternaute.com (consulté le 15 mai 2018).
  5. « Raccourcis, intox, manque de rigueur : L'Heure des Pros sur CNEWS, décriée », sur lexpress.fr, L'Express, .
  6. « Affaire Mennel / The Voice : énorme clash entre Ivan Rioufol et Clément Viktorovitch », sur atlantico.fr, Atlantico, .
  7. « Le cas Mennel tourne presque au pugilat sur CNews », sur 7sur7.be, 7sur7, .
  8. Philippe Lemoine, « L'immigration de masse est-elle vraiment un fantasme ? Réponse à Clément Viktorovitch », Valeurs actuelles, .
  9. a et b Jérémy Lopez, « L’homme qui va vous (re)faire aimer la politique », L’ADN,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mai 2018)
  10. « Cycle de conférences Politeia | Sciences Po Centre d'études européennes », sur www.sciencespo.fr, (consulté le 15 mai 2018)
  11. « Communiqué de Thomas Guénolé sur le prix annuel du menteur en politique », sur Facebook.com,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]