Clément Viktorovitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Clément Viktorovitch
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (37 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Florence Haegel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Clément Viktorovitch, né en , est un politologue et chroniqueur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Après des études de science politique à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne et une maîtrise d'histoire à la Sorbonne au cours duquel il rédige en 2006 un mémoire sur le mariage et la sexualité des clercs à l'époque mérovingienne, il crée en 2011 une chaîne YouTube Aequivox dans laquelle il veut proposer des outils aux citoyens pour analyser les discours politiques[1],[2]. Il soutient en 2013 une thèse de science politique à Sciences Po Paris consacrée à l'analyse des débats parlementaires[3].

En 2017, il devient chercheur associé au laboratoire « communication et politique » (CNRS - université Paris-XIII)[4],[5]. Il enseigne également des cours de rhétorique et de négociation à Sciences Po Paris[6].

Interventions dans les médias[modifier | modifier le code]

En 2016, il fait quelques rares interventions sur la chaîne i-Télé aux côtés d'Audrey Pulvar, puis chez Pascal Praud au moment de l'élection présidentielle[1].

Sur la chaîne CNews, Clément Viktorovitch devient en septembre 2017 chroniqueur quotidien dans l'émission L'Heure des pros présentée par Pascal Praud[7] où il joue le rôle du débatteur de gauche[8], ce qui lui vaut d'être qualifié de « bobo gaucho » par ses détracteurs sur les réseaux sociaux et d'être consacré « caution de gauche » de CNews, étiquettes qu'il refuse[pertinence contestée][1],[2]. Ses interventions sont axées sur l'analyse des discours politiques[1]. Le , il officialise son départ de l'émission (après une saison jugée « inconfortable »)[9] pour rejoindre Laurence Ferrari dans l'émission Punchline sur la même chaîne. Il intervient également sur RTL, dans l'émission On refait le monde.

De septembre 2019 à juin 2021, il est chroniqueur dans « Les points sur les i » pour Clique, émission de Canal+ tous les soirs. En parallèle depuis novembre 2019, il anime mensuellement l'émission Viens voir les Docteurs, sur Clique TV, dans laquelle il traite des sujets de société en invitant des chercheurs universitaires[10].

Depuis le 30 août 2021, il intervient quotidiennement à 18h20 sur la radio Franceinfo dans une nouvelle chronique « Entre les lignes »[11].

Engagements[modifier | modifier le code]

Objectifs[modifier | modifier le code]

L'objectif du politologue est de donner des clés intellectuelles aux citoyens pour aborder des sujets complexes[12]. Clément Viktorovitch espère que l'analyse des discours politiques permette de renouer le dialogue entre les citoyens et le monde politique.

Organisations[modifier | modifier le code]

Clément Viktorovitch a fondé Aequivox, un projet d'éducation populaire centré sur l'analyse des discours, réalisant des soirées de joutes oratoires, des conférences, ainsi qu’une série de vidéos sur la chaîne YouTube éponyme[12].

Il a également créé l’université populaire des savoirs politiques Politeia[13].

Le , il devient le président du jury du prix du menteur en politique, succédant au politologue Thomas Guénolé[14].

Accueil[modifier | modifier le code]

Son analyse sur la rhétorique politique est critiquée par Nicolas Moreau d'Atlantico et Ingrid Riocreux de Causeur, où il commet des sophismes, en parlant des violences policières en banlieue[8]. Ingrid Riocreux écrit que « pour analyser des stratégies de manipulation…, il donne ainsi du crédit à toutes les théories accusatrices qui, depuis Socrate, réduisent les techniques de la parole à des procédés d’adhésion forcée relevant de la fausse logique ou de l’exacerbation des ressorts émotionnels »[précision nécessaire][2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Margaux Duguet, « Est-il la caution de gauche de CNews ? On a rencontré Clément Viktorovitch, habitué des débats polémiques de la chaîne », sur francetvinfo.fr,
  2. a b et c Ingrid Riocreux, « Clément Viktorovitch « c’est Ingrid Riocreux, mais de gauche » », sur causeur.fr,
  3. « Parler, pour quoi faire ? : la délibération parlementaire à l'Assemblée nationale et au Sénat (2008-2012) », sur sudoc.abes.fr
  4. « Viktorovitch Clément », sur CNRS.fr,
  5. « Les figures de rhétorique sont parmi nous. Entretien. Clément Viktorovitch, maître de conférences en rhétorique à Sciences-Po et chercheur au laboratoire communication et politique (CNRS) : "J'ai une tendresse particulière pour les métaphores" », sur La Croix.com,
  6. « Centre-etudes-europeennes - Clément Viktorovitch », sur Sciences Po.fr (consulté le )
  7. « L'heure des pros, à la tv », sur linternaute.com (consulté le ).
  8. a et b Nicolas Moreau, « Clément Viktorovitch, l’expert en rhétorique qui devrait décrypter ses propres discours », sur atlantico.fr,
  9. Robin Andraca, « Clément Viktorovitch, rhéteur cathodique », sur liberation.fr,
  10. Olivier Monod, « Clément Viktorovitch, rhéteur cathodique », sur liberation.fr,
  11. Kevin Boucher, « Clément Viktorovitch rejoint Franceinfo », sur leparisien.fr,
  12. a et b Jérémy Lopez, « L’homme qui va vous (re)faire aimer la politique », L’ADN,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « Cycle de conférences Politeia | Sciences Po Centre d'études européennes », sur www.sciencespo.fr, (consulté le )
  14. « Communiqué de Thomas Guénolé sur le prix annuel du menteur en politique », sur Facebook.com,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]