Clément Parisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clément Parisse
Image illustrative de l’article Clément Parisse
Clément Parisse sur le podium aux Championnats du monde en 2019.
Contexte général
Sport ski de fond
Période active 2010-
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance (27 ans)
Lieu de naissance Évry
Taille 1,78 m
Poids de forme 66 kg
Club Megève
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 0 1
Championnats du monde 0 0 2
Coupe du monde (globes) 0 0 0
Coupe du monde (épreuves) 0 0 0

Clément Parisse, né le à Évry, est un fondeur français. Spécialiste des courses de distance, il remporte la médaille de bronze du relais aux Jeux olympiques de Pyeongchang 2018, puis aux Championnats du monde 2019 et 2021.

Carrière[modifier | modifier le code]

Membre du club des sports de Megève, il dispute ses premières courses de la FIS en 2010. Chez les juniors, il dispute les championnats du monde de la catégorie en 2012 et 2013, où il obtient ses meilleurs résultats : quatrième du relais et neuvième du skiathlon.

Après une victoire en Coupe OPA à Campra sur un quinze kilomètres libre, il fait ses débuts en Coupe du monde en mars 2014 à Lahti, puis gagne le sprint des Championnats de France à Prémanon[1]. En , il participe aux Championnats du monde des moins de 23 ans d'Almaty où il termine neuvième du quinze kilomètres libre puis remporte la médaille d'argent sur le skiathlon[2]. Une semaine plus tard, il marque ses premiers points (29e) à l'occasion du quinze kilomètres libre d'Östersund. Il est ensuite sélectionné pour les Mondiaux de Falun où il amasse deux 24e places, sur le skiathlon puis le quinze kilomètres libre, course où Maurice Manificat remporte la médaille d'argent[3].

En , il dispute les Championnats du monde des moins de 23 ans de Rasnov, il obtient la quatrième place du quinze kilomètres classique puis deuxième du quinze kilomètres libre[4].

Après une quatorzième place à Davos d'un trente kilomètres libre puis une douzième place d'un quinze kilomètres libre à La Clusaz en [5], il monte le lendemain sur son premier podium en Coupe du monde lors du relais avec Jean-Marc Gaillard, Alexis Jeannerod et Maurice Manificat[6]. Lors du tour de ski, il termine pour la première dans les dix premiers en coupe du monde en terminant huitième d'un dix kilomètres libre[7]. Il termine finalement 23e de la compétition.

Présent aux Mondiaux de Lahti, il termine 32e du skiathlon. Pour le relais, la France aligne Jean-Marc Gaillard et Maurice Manificat sur les deux parcours classique. Ce dernier revient en quatrième position, à 46 secondes de la tête. Robin Duvillard, sur le premier relais en libre, ne peut résister à ses poursuivants et transmet le témoin en septième position à Clément Parisse qui termine à cette même place[8]. Sur la dernière course, le cinquante kilomètres, il termine à la seizième place[9].

En début de saison de coupe du monde 2017-2018, il termine douzième du quinze kilomètres de Davos, course remportée par Maurice Magnificat[10]. Il obtient son meilleur résultat en coupe du monde lors de la dernière course avant l'échéance olympique, un quinze kilomètres libre départ en ligne[11]. Pour sa première épreuve des Jeux olympiques de Pyeongchang, il termine à la treizième place du skiathlon remporté par le Norvégien Simen Hegstad Krüger[12]. Sur le quinze kilomètres, disputé en style libre, il termine à la 26e place[13]. Jean-Marc Gaillard et Maurice Manificat sont les premiers fondeurs du relais, sur les parcours classique. Ils laissent les Français dans le groupe de tête, Manificat transmettant à Clément Parisse en troisième position à mi-parcours. Ce dernier, confronté au Norvégien Simen Hegstad Krüger, permet à la France de passer au terme du troisième relais en deuxième position, les deux hommes ayant rejoint puis laché Alexey Chervotkin, représentant OAR[N 1], ayant également laché l'Italien Giandomenico Salvadori dont l'équipe était deuxième au passage de relais précédent. Adrien Backscheider reste au contact de Johannes Høsflot Klæbo jusqu'au retour de Denis Spitsov, ces deux derniers s'échappant pour se disputer le titre, à l'avantage de la Norvège, la France terminant troisième loin devant la Finlande[14]. Sur le cinquante kilomètres classique, sa première expérience sur cette distance, il termine 24e[15].

Lors du Tour de Ski 2018-2019, Parisse réussit son meilleur classement sur une étape avec le sixième temps sur le quinze kilomètres libre à Toblach.

Aux Championnats du monde 2019, à Seefeld, il est d'abord cinquième du skiathlon, se battant pour la médaille jusqu'au bout, pour enregistrer le meilleur résultat individuel de sa carrière[16]. Lors du relais, il gagne la médaille de bronze comme aux Jeux olympiques, ayant pour coéquipiers Adrien Backscheider, Maurice Manificat et Richard Jouve.

En 2020, alors qu'il marque ses premiers points en sprint, son plus haut classement en Coupe du monde est obtenu en distance avec une dixième place à Falun, alors que lors de la saison 2020-2021, il finit encore dans le top dix dans un quinze kilomètres libre à Davos (septième), avant d'enchaîner par de bonnes performances au Tour de ski, qu'il achève au neuvième rang, soit son meilleur résultat en course par étapes.

Aux Championnats du monde 2021 à Oberstdorf, il se classe trois fois dans le top vingt en individuel et remporte de nouveau la médaille de bronze du relais, avec Hugo Lapalus, Jules Lapierre et Maurice Manificat.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
JO 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
Épreuve inexistante à cette date 26e Épreuve inexistante à cette date 13e 24e Médaille de bronze, Jeux olympiques Bronze

Légende :

  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Parisse

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Résultats aux Championnats du monde
Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
Mondiaux 2015
Drapeau : Suède Falun
Épreuve inexistante à cette date 24e Épreuve inexistante à cette date 24e
Mondiaux 2017
Drapeau : Finlande Lahti
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 32e 16e 7e
Mondiaux 2019
Drapeau : Autriche Seefeld
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 5e 19e Médaille de bronze, monde Bronze
Mondiaux 2021
Drapeau : Allemagne Oberstdorf
Épreuve inexistante à cette date - 14e Épreuve inexistante à cette date 13e 12e - Médaille de bronze, monde Bronze

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par le fondeur

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 22e en 2021.
  • Meilleur résultat individuel : 7e.
  • 1 podium en relais : 1 troisième place.
Différents classements en coupe du monde
Saison / Épreuve Général Distance Sprint Tour de ski
depuis 2007
Finales
depuis 2008
Nordic Opening
depuis 2011
Place Points Place Points Place Points
2015 153e 2 93e 2 - - Épreuve inexistante à cette date 80e
2017 44e 143 32e 111 - - 23e 39e
2018 53e 106 31e 106 - - Abandon 34e
2019 34e 221 23e 172 - - 27e 28e 18e
2020 29e 289 19e 200 67e 16 20e 20e (Ski Tour) 42e
2021 22e 301 22e 185 - - 9e - 41e

Championnats du monde des moins de 23 ans[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'argent, Coupe du Monde Médaille d'argent du skiathlon en 2015[2].
  • Médaille d'argent, Coupe du Monde Médaille d'argent du quinze kilomètres libre en 2016[4].

Coupe OPA[modifier | modifier le code]

  • 5 podiums, dont 2 victoires.

Championnats de France[modifier | modifier le code]

  • Champion de France du sprint classique en 2014.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Après le rapport Schmid, le CIO décide d'exclure le Comité olympique russe des Jeux de 2018, autorisant toutefois certains sportifs à concourrir en tant qu'« Athlètes olympiques de Russie (OAR) ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ski de fond/sprint: Clément Parisse et Manon Locatelli titrés à Prémanon », sur macommune.info,
  2. a et b Mirko Hominal, « Clément Parisse vice-champion du monde », sur ski-nordique.net, .
  3. « Manificat, l’argent inattendu ! », sur sport.fr, .
  4. a et b « Mondiaux U23 à Rasnov : Clément Parisse retrouve l’argent, Alexandre Pouye en bronze », sur ffs.fr, .
  5. « Clément Parisse : "J'étais en confiance" », sur ledauphine.com, .
  6. « Podium pour le relais français à La Clusaz, victoire de la Norvège », sur lequipe.fr, .
  7. « Toblach : Manificat 2e à un souffle d'Ustiugov, 3 Bleus dans les 10 », sur ledauphine.com, .
  8. Mirko Hominal, « Krogh, phénoménal, offre l'or à la Norvège », sur ski-nordique.net, .
  9. « Ski de fond: le Canadien Harvey remporte le 50 km des Mondiaux de Lahti », sur la-croix.com, .
  10. « Ski fond: Manificat au sommet à Davos sur le 15 km », sur ladepeche.fr, .
  11. « Seefeld : Cologna vainqueur, Manificat et Parisse dans les 10 », sur nordicmag.info, .
  12. Jean-Pierre Bidet, « Clément Parisse (13e du skiathlon des JO de Pyeongchang) : «C'est top pour la suite» », sur lequipe.fr, .
  13. Jean-Pierre Bidet, « Clément Parisse (26e du 15km des JO de Pyeongchang) : «Il va falloir se remobiliser» », sur lequipe.fr, .
  14. François-Xavier Rallet, « Le relais français s'offre la médaille de bronze », sur eurosport.fr, .
  15. « JO-2018 / Ski de fond : Jean-Marc Gaillard 18e du 50 km classique, Iivo Niskanen s'impose », sur ledauphine.com, .
  16. « Clément Parisse, 5e des championnats du monde: "Je me suis amusé" », sur ledauphine.com.
  17. Décret du 11 avril 2018 portant nomination , Legifrance.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :