Civilized

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Civilized est une série de fiction multimédia consultable en ligne.

Empruntant à différents genres tels que l'heroic fantasy ou la science-fiction, la série se déroule dans un Multivers comportant sept Mondes différents pouvant rentrer en contact les uns avec les autres grâce aux mystérieuses Portes inter-dimensionnelles. Six de ces Mondes sont peuplés et ont évolué isolément les uns des autres pendant des millénaires, donnant naissance à différentes civilisations[1].

Les Six Mondes sont Dëan, EüKratos, Illyd, Liang-Kiba, Hefidjah et Sansh, et chacun d'eux a développé des fondements culturels, économiques, politiques, spirituels et techniques qui leur sont propres[2]. Lors de l'Eveil de l'Espace, une Porte est apparue sur chacun de ces Six Mondes, permettant de passer au travers de l'espace dans un endroit mystérieux: le Septième Monde. Différentes factions originaires des Six Mondes sont entrées en contact sur le Septième Monde et les relations entre les Peuples se sont tendues.

Les Chevaliers de Dëan, guidés par une ancienne Prophétie, ont identifié les Mercenaires de Liang-Kiba comme étant leur Ennemi éternel et ont lancé leur armée contre le camp de ces derniers. Pour se défendre et résister au troupes Dëanides, Liang a scellé une alliance avec le Peuple d'Illyd. Plus au sud, les Pacifiques EüKrates ont rencontré les Fanatiques Sanshéides, qui les ont agressés sans raison apparente. Quant aux mystérieux Nomades d'Hefidjah, il semble que personne n'ait pu rentrer en contact avec eux ou même localiser leur camp[3].

Les Six Mondes[modifier | modifier le code]

L'histoire de Civilized se déroule simultanément sur sept mondes différents : Dëan, EüKratos, Illyd, Liang-Kiba, Hefidjah, Sansh, et le Septième Monde aussi appelé la Terre Commune[4].

L'Empire Infini de Dëan[modifier | modifier le code]

Dëan est un monde en grande partie unifié sous le règne de la dynastie di Mavelli, dont les représentants ont le titre d'Empereurs de Dëan. L'intégralité du territoire dëanide est composée de différents fiefs plus ou moins vastes dirigés par des Seigneurs ayant juré fidélité aux Empereurs de Dëan : l'État Impérial, le Duché de Verroei, le Duché de Maëlir, le Comté d'Erandac, le Comté de Gleen, la Baronnie de Sitella et la Baronnie de Ganz. La capitale de l'État Impérial, Fae, est aussi la capitale de l'Empire. L'Histoire de l'Unification et de la fondation de l'Empire Infini est esquissée dans les textes accompagnant les cartes des divers territoires de Dëan.

Sur Dëan, les années sont comptabilisées à partir de l'avènement du Premier Empereur de la dynastie di Mavelli. L'Eveil de l'Espace a lieu en 550 TE (Temps de l'Empereur).

La société Dëanide est féodale et repose sur des alliances visant à assurer protection et aide entre suzerains et vassaux. Dans l'Ascension d'Emonis, on présente une société d'ordres, dont au moins un ordre guerrier (les Chevaliers), des ecclésiastiques (les Ministres), et le bas peuple. Cette unité est néanmoins décrite comme n'étant pas parfaite, puisqu'il existe une Rébellion plus ou moins organisée qui semble extrêmement hostile à l'Empereur Marcus DiMavelli. Dans Nouvelle Ère, quelques-unes des raisons revendiquées par cette Rébellion pour s'opposer au pouvoir des Empereurs sont exposées: la rigueur supposée de l'interdiction de s'éloigner du culte officiel et les abus de pouvoirs dont se seraient rendus certains Seigneurs avec la complicité possible de l'Empire. Les soulèvements de Montforé en 527 ATE et les massacres de Pontéal treize ans plus tard sont notamment cités (Épisode 18 - Dieux & Maîtres).

Le culte officiel de l'Empire Infini, le Culte Vital du Feu, semble reconnaître le Feu comme étant la puissance dominante de l'univers. Il est fait mention - au cours du Prélude et de la Saison 1 - de l'existence de plusieurs dieux. Le Couple Divin est constitué de Guesaïn qui semble révéré par les guerriers et de T'Sai El, qui représente un principe féminin de vie et de génération (Saison 1, Épisode 4 - Serviteurs). Par ailleurs, trois divinités nommées Fiwain, Suwain et Kerwain constituent l'Éternelle Triade du Feu (Saison 1, Épisode 8 - La Puissance de Dëan). Le Culte Vital du Feu semble permettre à ses adeptes de manipuler les flammes et de s'en servir pour le combat. Le Rebelle Roland fait, lui, référence à un dieu appelé Xy qui parait n'avoir aucun lien avec le Culte Vital du Feu. Cependant Roland est également capable de projeter des gerbes de flammes dévastatrices.

Il n'est pas fait mention d'une science dëanide très évoluée dans l'Ascension d'Emonis. Aucune mécanique complexe n'est décrite, pas plus qu'une maîtrise quelconque de la machine à vapeur ou même de la poudre.

Certains guerriers dëanides sont décrits comme disposant de pouvoirs magiques généralement liés à la manipulation du feu. Le personnage d'Elyssa est décrit comme ayant manifesté des capacités télépathiques. Si la magie semble provenir du Culte Vital du Feu, elle n'est pas réservée aux ecclésiastiques.

Il est fait plusieurs fois mention d'une Prophétie connue des Dëanides qui aurait non seulement annoncé l'Eveil de l'Espace mais aussi désigné Liang-Kiba comme "l'Ennemi" de l'Empire Infini. Dans la première saison, le personnage d'Yves de Verroei explicite certains des éléments de cette prophétie à Géraud Dambréen (Épisode 3 - Chefs de Guerre). Il aurait été révélé au Premier Empereur que des entités maléfiques appelées Démons existaient et qu'elles se serviraient du monde maudit de Liang pour porter la guerre et la dévastation à travers l'univers. Sur ces Démons, on n'en sait que très peu mais il paraît clair que leur objectif est effectivement la guerre.

La Démocratie Juste Et Eclairée d'EüKratos[modifier | modifier le code]

EüKratos est un monde totalement unifié dans un système égalitaire, composé de quatre continents (Keledi, Alanna, Orkadeï et Polepeïn). L'actuel Président du Grand Conseil eüKrate se nomme Kar Teïra. L'autorité de ce Président est totalement soumise aux décisions populaires exprimées lors de consultations qui semblent aussi naturelles que fréquentes. L'Histoire de l'établissement de la Démocratie et des catastrophes qui conduisirent à la culture pacifique et scientifique d'EüKratos est esquissée dans les textes accompagnant les cartes des différents territoires de ce monde.

Sur EüKratos, les années sont comptabilisées à partir d'un grand cataclysme qui semble avoir menacé leur monde il y a des millénaires, cataclysme auquel la population aurait survécu d'une manière aussi miraculeuse qu'obscure. L'Eveil de l'Espace a lieu en 2893 AS (Après le Salut).

La société eüKrate est démocratique et semble tenir tous ses citoyens pour absolument égaux. Il est également fait mention d'un texte fondateur - la Déclaration des Droits de la Société et de l'Individu, abrégée en DDSI - dont le titre même semble postuler que les intérêts de la Société sont supérieurs à ceux des Individus. Parmi les six mondes de Civilized, c'est EüKratos qui semble le plus déstabilisé par l'Eveil de l'Espace. Cela provient sans doute du fait que la DDSI garantit avant tout le Droit à la Paix et que l'Eveil de l'Espace a rendu la guerre contre les autres mondes presque inévitable. À la suite des mesures radicales prises par EüKratos pour se protéger de l'attaque sanshéide qui les menaçait (Prélude, Épisode 7 - La Bataille de la Porte de Métal), le peuple est aujourd'hui divisé entre ceux qui estiment que l'objectif principal de la Démocratie Juste et Éclairée doit être de protéger ses valeurs pacifistes et ceux qui estiment que cet objectif doit être de protéger son territoire, même au prix d'une guerre. C'est cette question qui occupe principalement les personnages eüKrates principaux dans la Saison 1 (Épisode 1 - Métamorphoses).

Il ne semble pas y avoir d'ordres dans la société eüKrate mais plutôt des rangs ayant une tâche bien précise au sein d'organisations. Par exemple l'armée eüKrate est appelée Département de Polémologie et sa hiérarchie comprend au moins les rangs suivants, par ordre décroissant d'importance: VyDiceï, Diceï, Konseul O-Ghema, Konseul, SeDat.

Il n'est pas fait mention d'un culte eüKrate dans l'Ascension d'Emonis. Il est même à noter que les Sanshéides appellent les EüKrates "Les Athées".

EüKratos est montré comme celui des Six Mondes qui dispose de la technologie la plus avancée. Quoique leur principale source d'énergie soit assez mystérieuse, les EüKrates ont accès à des transports qui défient la gravité, à des machines complexes relevant des technologies de l'information, ou encore à des armes projetant des lasers. L'énergie atomique est décrite comme étant une "Antiquité Polluante". Aussi avancée soit elle, la technologie eüKrate semble fonctionner moins bien sur le Septième Monde que sur EüKratos. Il est à noter que ce trait culturel de faire confiance à la démarche scientifique pousse les EüKrates à étudier les autres peuples, leurs langages, leurs coutumes et même leurs capacités magiques (Saison 1, Épisode 11 - Artifices).

Aucune forme de magie n'a été décrite sur EüKratos durant le Prélude, si ce n'est que lorsque le passé d'Emonis est abordé. Il est précisé à cette occasion que des créatures télépathes - des Velaïss - habitent le désert d'Aleos, et qu'il est possible pour un EüKrate de se protéger contre le type d'attaques mentales que ces créatures peuvent lancer.

La République Totale Et Bienveillante Du Peuple D'Illyd[modifier | modifier le code]

Illyd est un monde largement unifié, composé de sept États (Wanöst, Detrostoïka, Okovne, Starieff, Dubov, Aloïph et Uktag) répartis sur trois continents. À l'exception d'Aloïph, les États semblent unis au sein de la République. L'Histoire des guerres d'unification et de l'avènement de la Révolution est esquissée dans les textes accompagnant les cartes des différents territoires d'Illyd.

Les années sont comptées en partant de la Révolution qui porta le Parti Gynécocratique au pouvoir, ce qui coïncide avec l'avènement de la République. L'Eveil de l'Espace a lieu en 1095 AR (Année de la Révolution).

Le pouvoir est exercé sur Illyd via une République définie comme révolutionnaire à la tête de laquelle se trouve le Parti Gynécocratique. De nombreux indices témoignent de ce que la société illydienne place les femmes au-dessus des hommes dans les différentes hiérarchies. Quoi qu'il en soit, les officiers de l'Armée du Peuple sont exclusivement des femmes, tout comme les dirigeantes politiques. Dans les deux cas, ces dirigeantes sont appelées "Dames du Peuple". Il est très clair au fil du Prélude et de la Saison 1 qu'il règne au plus haut niveau de l'État, entre le Dames, une ambiance d'intrigues et d'inimitiés (Saison 1, Épisode 19 - Alliances).

La stabilité politique d'Illyd semble précaire si l'on se réfère aux épisodes du Prélude La Menace Sanshéide et Ombres, étant donné que la Résistance semble extrêmement virulente et que le pouvoir en place semble procéder à de violentes exécutions publiques. De l'aveu même de Dame Shem, dignitaire du Parti Gynécocratique et Commandante Suprême de l'Armée sur le Septième Monde, le système illydien tout entier repose sur la peur qui règne à chaque échelon de la société. Selon la même Shem, c'est ce qui fait de l'armée d'Illyd une redoutable machine de guerre disciplinée et efficace.

La religion semble être un tabou illydien mis en place par le Parti Gynécocratique, et il n'y a donc pas de religion officiellement reconnue sur Illyd. On note à ce sujet que la Résistance à laquelle appartient l'espion Iven Wakoff a pour nom "Résistance Divine d'Illyd", ce qui semble impliquer l'existence d'une religion opposée au pouvoir en place. Dans l'épisode Au Nom du Peuple, il est dit que les résitants croient en la divinité Il-Torg-Ad.

Illyd dispose au moins de véhicules mécaniques reposant sur le principe du moteur à explosion ou d'hélicoptères. L'existence des Mécha-Armures réservées aux officiers féminins de l'Armée du Peuple pose question puisque semblant impliquer des possibilités techniques qui n'apparaissent nulle part ailleurs dans la société illydienne. Les soldats ne sont en effet pas équipés d'armes aussi sophistiquées que celles des Dames mais de simples fusils.

Le statut de la magie sur Illyd est assez mystérieux. Le personnage de Wakoff est décrit comme utilisant la magie à de multiples reprises mais affirme que toute démonstration de pouvoirs occultes entraîne la mort en vertu des lois de la République. On comprend que les évènements relatés dans l'épisode Au Nom du Peuple que la magie est interdite par le Parti Gynécocratique et qu'elle est pratiquée au sein de la Résistance (à laquelle Wakoff appartient en réalité). Quoi qu'il en soit, les pouvoirs de Wakoff paraissent extrêmement étendus, comparés à ceux de ses compagnons d'armes. On apprend dans la première saison que la nature même de la magie que pratique Wakoff est différente de celle des Dëanides (Épisode 1 - Métamorphoses).

Les Royaumes Unifiés de Liang-Kiba[modifier | modifier le code]

Liang-Kiba est un monde composé de sept grands Royaumes (Pays des Rivières, Pays des Ombres, Pays des Rêves, Pays des Fleurs, Pays des Etoiles, Pays des Vents, Pays du Tonnerre) répartis sur un unique et vaste continent. Il est à noter que le continent qui constitue le monde liang-nen semble strictement superposable à celui qui constitue le monde de Dëan. Ce n'est d'ailleurs pas le seul lien qui existe entre ces deux mondes : ils reposent tous deux sur un système de monarchie et semblent être destinés à se battre l'un contre l'autre selon une Prophétie dëanide. L'Histoire de la constitution des sept Royaumes et de la mise en place de la dynastie des souverains est esquissée dans les textes accompagnant les cartes des différents territoires de Liang-Kiba.

L'évènement à partir duquel les années sont décomptées sur Liang Kiba est l'introduction officielle au pays des Etoiles du Yuze, devenu par la suite la monnaie commune des Royaumes Unifiés. L'Eveil de l'Espace a lieu en 829 EY (Ere du Yuze).

La société liang-nen est féodale mais beaucoup moins centralisée que la société dëanide. S'il existe bien un Souverain "au-dessus" des Seigneurs des différents Royaumes, ce dernier semble n'avoir pas de réel pouvoir, notamment parce que contrairement à l'Empereur dëanide, il ne dispose pas de terres. Il semble plutôt que le seul pouvoir du souverain réside dans le rôle d'arbitre qu'il joue lors des Grandes Audiences auxquelles participent tous les grands Seigneurs. Cependant, les troubles provoqués par l'Éveil de l'Espace sont propices à des bouleversements et dès le Prélude, certains Seigneurs comme Da'Tei Shu craignent que le Souverain n'en profite pour prendre une importance croissante (Épisode 4 - Politiques).

Les sept Royaumes sont décrits comme étant fondés sur des Compagnies ou des Corporations qui appartiennent aux familles régnantes, ce qui renforce l'idée selon laquelle le principal ciment de la société liang-nen est le commerce. À ce titre, on note qu'au cours des évènements relatés dans l'Ascension d'Emonis, Liang-Kiba a essayé de faire en sorte de ne pas avoir trop à se battre, comptant principalement sur les échanges entre peuples pour assurer leur développement sur le Septième Monde. C'est cette attitude quelque peu désinvolte qui entraîna vraisemblablement les difficultés que les Liang-Nen rencontrèrent après la Bataille des Gorges Rocheuses (Prélude, Épisode 3 - Les Chevaliers de l'Empire) et la fin de leur alliance avec Illyd (Saison 1, Épisode 1 - Métamorphoses).

Les rapports sociaux liang-nen sont par ailleurs décrits comme extrêmement formalisés, reposant sur toute une série de convenances et de règles rhétoriques qui n'encouragent que peu la franchise des relations.

Il est fait explicitement référence dans les Chevaliers de l'Empire à un panthéon appelé l'Ineffable Compagnie Invisible. On ne sait que peu de choses sur ce culte, mais il est tout de même précisé que les dieux peuvent être consultés et qu'ils peuvent conseiller les mortels. Il est aussi précisé que la Corporation Shun-Ka du Pays des Ombres entretient un rapport privilégié avec le culte. Dans la Saison 1, on en apprend un peu plus sur ce culte. C'est en effet après une supplique adressée aux dieux qu'est nommé le nouvel État-major liang-nen, et c'est pendant cette cérémonie que l'on apprend que le Seigneur Da'Tei et un grand nombre de Liang-Nen ne voient dans ce culte qu'une institution sociale (Épisode 3 - Chefs de Guerre).

Il n'est pas fait mention d'une science liang-nen très évoluée dans l'Ascension d'Emonis. Aucune mécanique complexe n'est décrite, pas plus qu'une maîtrise quelconque de la machine à vapeur ou même de la poudre.

Il est explicitement mentionné que certains Liang-Nens disposent de pouvoirs magiques tels que la télépathie ou une forme de téléportation instantanée.

Hefidjah[modifier | modifier le code]

Hefidjah est un monde composé de deux immenses continents hémisphériques séparés par une étendue d'eau relativement petite. Le calendrier hefidjan semble être un calendrier religieux fondé sur l'avènement du panthéon appelé Fratria Celestia. L'Eveil de l'Espace a lieu en 1817 FC (après l'avènement de la Fratria Celestia). L'Histoire de la culture hefidjane est esquissée dans les textes accompagnant les cartes des différents territoires qui composent ce monde.

On ne sait quasiment rien de la société hefidjane, si ce n'est qu'elle apparait comme étant majoritairement nomade et donc assez peu unifiée. Malgré tout, dans la première saison, les cinq grandes Familles hefidjanes qui se disputent l'hégémonie de ce monde sont nommées au cours d'une discussion entre Nio Julas d'Estumnai et sa sœur Suraj (Épisode 12 - Pièges). Il s'agit des Estumnai, des Réan, des Moben, des Sanclas et des Tunta. Il semble que les grandes familles aient émergé au fil des âges et qu'elles soient constituées de Fratries qui semblent elles-mêmes prises dans de constantes luttes de pouvoir. Il est précisé dans le Prélude qu'un an avant l'Eveil de l'Espace la Fratrie Julas de la Famille Estumnai a "pris le pouvoir sur Hefidjah" après avoir provoqué la mort du chef de la Fratrie Farun (Épisode 6 - Ombres).

Des Julas d'Estumnai, on sait qu'ils sont dirigés par Nio, qui est doué d'une force et d'une agilité surhumaine. C'est lui qui s'est chargé de l'assassinat d'Eben Fairun d'Estumnai. La politique hefidjane est complexe puisqu'elle semble reposer sur l'influence plus que sur la puissance. Il n'a d'ailleurs jamais été fait mention d'une quelconque armée hefidjane au cours du Prélude et de la Saison 1.

On n'a que peu d'informations sur Hefidjah, mais la manière dont se comptent les années laisse penser que le culte de la Fratria Celestia est ou a été dominant sur Hefidjah. De ce culte on ne sait que très peu de choses. Selon Nio Julas d'Estumnai, la Clé de Bois serait un symbole religieux sur son monde. Par ailleurs, le nom d'un dieu - Vaya - est mentionné.

Le peu d'éléments dont on dispose laisse également penser que la technologie hefidjane est rudimentaire.

On sait que certains sur Hefidjah ont accès à la magie. Dans le Prélude, lorsque Nio Julas d'Estumnai s'adresse à son frère Tark, il lui dit qu'il aura besoin de tous ses pouvoirs pour couvrir rapidement une grande distance (Épisode 6 - Ombres). On sait que certains Hefidjans disposent comme Tark de pouvoirs (qu'il s'agisse d'une faculté de téléportation ou d'une faculté de déplacement accéléré). Dans la Saison 1, Suraj Julas est montrée comme disposant de pouvoirs (Épisode 7 - Duels). En revanche, il est régulièrement mentionné que Nio Julas ne dispose pas de la moindre faculté surnaturelle et que ses capacités ne proviennent que de sa volonté et de son entraînement.

Dans la Saison 1, on apprend d'une part que les Hefidjans recherchent sur le Septième Monde des "Forteresses" qui devraient leur permettre de se rendre maîtres des Portes Cachées (Épisode 6 - Adversaires). De plus, il est clair que certaines personnes ont un don de clairvoyance sur Hefidjah, comme par exemple Adé Julas d'Estumnai. L'usage de l'écrit ne semble pas répandu et la culture hefidjane est majoritairement transmise oralement. Le chef du Cercle Intérieur (Nio Julas dans le Prélude et dans la Saison 1) peut compter sur les membres d'une Fratrie - les Assakhmeer de Moben - pour conserver les enseignements des différentes écoles de pensée hefidjane (Saison 1, Épisode 11 - Artifices).

La Sainte Théocratie De Sansh[modifier | modifier le code]

Sansh est un monde composé de deux continents (Beph-Epès et Totzketla) séparés par une grande étendue d'eau constellée d'innombrables îles, dont la capitale EmGath.

Le calendrier sanshéide correspond au deuxième règne du dieu suprême Agathyor. L'Eveil de l'Espace a lieu en 733 2CAg (Deuxième Cycle d'Agathyor). Certains faits socio-religieux sont exposés dans les textes accompagnant les cartes des différents territoires de Sansh.

La société sanshéide parait à première vue assez primitive, reposant sur des hiérarchies simples fondées sur la force. Il est cependant fait mention à plusieurs reprises de la Roue du Hasard et des Destins, phénomène mystérieux qui semble participer à l'organisation du corps social sanshéide.

Il est à noter que la hiérarchie ecclésiastique semble être extrêmement puissante sur Sansh. Les Hauts Prêtres des cinq grandes divinités sanshéides semblent disposer de pouvoirs colossaux, en particulier Toch Naz, le Haut Prêtre d'Agathyor. Dans le Prélude, Toch Naz est en effet décrit comme étant "le mortel le plus puissant de Sansh" (Épisode 7 - La Bataille de la Porte de Métal). Par ailleurs, les Sanshéides sont décrits par les EüKrates comme étant des "fanatiques", imperméables à toute forme de rationalité.

Le Culte des Cinq Dieux de l'EmGath est essentiel sur Sansh. Ce panthéon est composé de: Agathyor (dieu de la Mort et de l'Entropie, dieu suprême de Sansh), Morf (dieu des Bêtes Sauvages), Emnas (dieu de la Magie et des Rêves), K'té Rûûl (dieu du Hasard et des Destins) et Occedh (dieu des Rats et des Illusions). On apprend dans le Prélude que le culte implique des sacrifices humains offerts aux dieux pour s'attirer leur protection ou leur bienveillance. Ainsi, les rues de la Capitale ont été rougies au fil des siècles par les incessants sacrifices humains qui s'y déroulèrent (Épisode 8 - Nouvelle Ère). Comme sur Dëan, il semble que la magie soit liée au culte sans qu'elle paraisse être exclusivement réservée aux ecclésiastiques. Dans la Saison 1, Tahuetan - le chef des armées d'Agathyor - cherche à se procurer une arme qui puisse rivaliser avec la terrible technologie eüKrate (Épisode 1 - Métamorphoses). C'est ainsi qu'ayant eu vent d'une obscure légende, il se lance dans une quête qui devrait le conduire aux mystérieuses Légions Sacrées (Épisode 3 - Chefs de Guerre). Cette quête mène Tahuetan au cœur de la jungle de Totzketla et le conduit à apprendre d'inquiétants secrets sur le culte sanshéide. De plus, durant ses tribulations, il doit faire face à un ancien culte hérétique et blasphématoire (Épisode 9 - Tentations).

Le peu d'éléments dont on dispose laisse penser que la technologie sur Sansh est très rudimentaire, ce qui est en réalité compensé par le potentiel magique colossal des Sanshéïdes. Il est mentionné à ce propos que nombre d'entre eux peuvent manipuler la foudre, provoquer des illusions impressionnantes, se téléporter ou communiquer de manière télépathique. Il est également expliqué qu'il ne s'agit pas de magie mécanique. Par ailleurs la magie sanshéide semble être plus difficile à faire fonctionner sur le Septième Monde que sur Sansh. Il semble que les fondements de l'unité du monde de Sansh soit religieuse et non politique. Lors de ses tribulations sur Totzketla, Tahuetan rencontre la tribu de Xéora qui lui interdit le passage au nom du fait que leur territoire est sacré. Refusant de se soumettre au représentant de l'autorité du dieu Agathyor, Xéora est déclarée hérétique et condamnée à l'extermination (Épisode 6 - Adversaires).

L’Ère de L'Eveil de l'Espace[modifier | modifier le code]

Dans Civilized, l'Eveil de l'Espace désigne le moment auquel les Portes inter-dimensionnelles se sont révélées et ouvertes, permettant aux six Mondes de traverser les dimensions et d'arriver sur le Septième Monde.

C'est à l'occasion de ce phénomène inexpliqué que s'ouvrirent les six Portes: la Porte Blanche sur Dëan, la Porte de Métal sur EüKratos, la Porte de Pierre sur Illyd, la Porte Noire sur Liang-Kiba, la Porte d'Ombres sur Hefidjah, et la Porte de Lumière sur Sansh.

Chacune de ces Portes est un passage entre le monde d'origine et le Septième Monde. Par exemple la Porte Blanche relie Dëan au Septième Monde, et la Porte de Lumière relie Sansh au Septième Monde.

Par extension, l'Eveil de l'Espace désigne aussi l'ère qui s'est ouverte depuis l'Ouverture des Portes, ère complexe dans laquelle ces six peuples qui ignorent tout les uns des autres vont devoir coexister.

L'Arrivée sur le Septième Monde (Prélude)[modifier | modifier le code]

Les Dëanides sont les premiers à avoir eu accès au Septième Monde en traversant la Porte Blanche, qui les conduisit dans un endroit relativement proche des camps d'Illyd et de Liang-Kiba. Obéissant aveuglément à leur Prophétie, les Dëanides préparèrent immédiatement une campagne contre la porte noire de Liang-Kiba.

Les Liang-Nens se virent ainsi rapidement attaqués par l'armée dëanide sur le Septième Monde et les Royaumes Unifiés faillirent être envahis. C'est alors qu'une alliance fut forgée avec Illyd pour résister à l'impérialisme dëanide, ce qui permit de repousser les Armées Blanches. Se laissant convaincre du danger que représentait la violence de l'Empire Infini, Illyd prit une part très active aux affrontements. Mais en raison de la trop grande confiance et du peu d'intérêt porté par les grands Seigneurs de Liang aux évènements se déroulant sur le Septième Monde, cette alliance va progressivement se fragiliser et être rapidement remise en cause

Mais l'un des faits marquants de l'arrivée sur le Septième Monde est la violente campagne menée par Sansh contre les populations eüKrates repérées sur le Septième Monde. Sansh les a immédiatement identifiés comme étant ridiculement faibles, et a décidé de les soumettre en premier.

Les EüKrates sont en effet arrivés les derniers sur le Septième Monde en traversant la Porte de Métal, avec pour objectif d’accroître leur connaissances sur l'univers. Ils furent forcés à prendre maladroitement les armes, en raison tabou culturel visiblement assez important que cela représente sur EüKratos, mais une jeune femme du nom de Lektra Emonis permit tout de même à l'armée eüKrate de résister tant bien que mal à la violence des Sanshéides, résistance qui culmina lors de la Bataille de la Porte de Métal.

Les Hefidjans ne sont jusque là apparus qu'en tant qu'observateurs discrets des évènements se déroulant sur le Septième Monde, Nio Julas d'Estumnai ayant par exemple fait en sorte d'assister à la Bataille de la Porte de Métal.

La Bataille des Gorges Rocheuses (Prélude)[modifier | modifier le code]

La Bataille des Gorges Rocheuses fait référence à la violente attaque lancée par l'alliance Liang-Kiba/Illyd contre les forces dëanides sur le Septième Monde. Les Dëanides étaient stationnées à la sortie d'un canyon que les Illydiens appellent les "Montagnes Lemneshiennes".

Malgré la résistance héroïque de Luca de Verroei - qui commandait les Chevaliers de l'Empire Dëanide - et du Ministre Géraud - qui combattit jusqu'à l'épuisement, réussissant l'exploit de détruire trois Mécha-Armures illydiennes - les forces dëanides furent submergées et durent reculer, perdant ainsi un poste avancé stratégique.

C'est à partir de cette bataille que l'alliance Liang-Kiba/Illyd va commencer à se fragiliser, car Dame Shem apprit à détester son homologue liang-nen, Kefu. Au-delà de la répugnance culturelle des femmes illydiennes à reconnaître un homme pour égal, Dame Shem se sentit de plus en plus flouée au sein de l'alliance, ayant le sentiment de fournir le plus gros effort militaire dans une guerre qui n'était finalement pas la sienne.

La Bataille de la Porte de Métal (Prélude)[modifier | modifier le code]

La Bataille de la Porte de Métal est le nom donné à la bataille de défense de la Porte de Métal qui opposa l'armée inexpérimentée d'EüKratos, sous le sordres de Lektra Emonis, aux hordes sanshéides dirigées par Tahuetan. Après avoir harcelé les postes avancés eüKrates, les ayant fait reculer jusqu'à leur Porte de Métal, les hordes sanshéides dirigées par Tahuetan finissent par attaquer celle-ci dans l'espoir d'envahir EüKratos.

Mais l'opposition au sein de l'etat-major eüKrate entre l'expérimenté Demio Seuhein (qui prône une attitude pacifique, traditionnelle chez les EüKrates) et la jeune Lektra Emonis (qui pense qu'il faut répondre à la force par la force) a entre-temps tourné à l'avantage d'Emonis qui prend le commandement de l'armée inexpérimentée d'EüKratos et organise en urgence la résistance à la grande attaque sanshéide.

Il s'agit de la première bataille d'envergure entre différents mondes (environ 6000 soldats eüKrates contre 2500 sanshéides). Cette bataille a également un statut particulier en raison de son dénouement extrêmement violent.

Nouvelle Ère (Saison 1)[modifier | modifier le code]

Après les évènements qui menèrent à la Bataille de la Porte de Métal et aux problèmes de l'alliance entre Liang-Kiba et Illyd, les peuples présents sur le Septième Monde rentrèrent dans une nouvelle ère dans laquelle ils allaient commencer à devoir à évoluer d'une manière ou d'une autre.

Au nord-ouest du Septième Monde, Liang-Kiba ayant perdu le soutien des Dames d'Illyd, il fut décidé par l'Empereur de Dëan d'attaquer la Porte Noire. Le Ministre Géraud Dambréen fut élevé au rang de Pontife (Épisode 2 - Stratégies) et désigné pour mener les Armées Blanches vers l'est affronter les Liang-Nen. Malgré les tentatives d'apaisement du nouvel État-major de Liang-Kiba, la guerre finit par être déclarée, menant à la Bataille d'Ezeranne et au Siège du camp des Collines Souveraines.

Au sud-est, le Département de Polémologie eüKrate (l'armée) se réorganisa avec Lektra Emonis à sa tête et commença à préparer l'avenir. Parallèlement, le Département de Xénologie fut créé par Demio Seuheïn pour étudier les coutumes, connaissances et pratiques des cinq autres peuples. Des ambassades venues de Sansh, d'Illyd et de Liang-Kiba vinrent rapidement trouver les EüKrates afin d'ouvrir des négociations et de forger des alliances, EüKratos ayant démontré la puissance de sa technologie (Épisode 5 - Sacrifices, Épisode 9 - Tentations). Le statut quasi-hégémonique d'EüKratos devint rapidement problématique pour ses dirigeants qui n'aspiraient qu'à se retirer du jeu d'alliances et d'inimitiés qui s'établissait. Les ambassadeurs firent preuve les uns envers les autres d'une indéniable hostilité, ce qui força Lektra Emonis et Demio Seuheïn à se rapprocher.

Pendant ce temps, Tahuetan - le chef des Armées Sanshéides - se mit en quête sur son monde d'une arme capable de rivaliser avec la puissance eüKrate. Ayant eu vent d'une ancienne et obscure légende, il se mit à chercher les mystérieuses Légions Sacrées, ce qui le mena à sillonner la jungle du continent appelé Totzketla à la recherche d'artéfacts. Mais sa quête le conduisit à découvrir un ancien culte maléfique oublié, ce qui commença à mettre en lumière de dérangeants secrets à propos des dieux de Sansh...

À la suite d'une mission d'espionnage éventée au camp dëanide, l'Illydien Iven Wakoff se retrouva isolé et perdu sur le monde de Dëan, sans pouvoir repartir sur le Septième Monde. Traqué par Elyssa de Kernel, un long périple commença pour lui, qui le mena jusqu'à Arimyr, la ville principale du duché de Maëlir et au-delà. Durant ses tribulations, il entra même en contact avec la Rébellion dëanide et eut l'occasion de mieux connaître le langage et les coutumes de ce peuple qui lui était étranger.

Parallèlement, sur le Septième Monde, une faction constituée de déserteurs provenant des différents mondes se révéla. Menée par le Sanshéide Amenun, cette "Septième Armée" recruta une escouade d'EüKrates et entra en contact avec les Hefidjans de Suraj Julas d'Estumnai qui cherchaient les mystérieuses Forteresses nécessaires pour se rendre maîtres des Portes Cachées.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Civilized est la première série multimédia diffusée par 292 SARL[5]. Cette société a été créée en 2010 pour "concevoir, réaliser et diffuser des livres nouveaux, adaptés aux supports numériques et à un public qui se réinvente"[6]. Il s'agit de eBooks de fiction multimédia, faisant intervenir aussi bien du texte, que des voix, des animations, des illustrations, des musiques... et tout autre élément narratif utile[7].

La série Civilized est exclusivement disponible sur le site officiel de la collection[8]. Ce site se veut être totalement immersif et contient également plusieurs contenus bonus comme des vidéos, des musiques, des cartes...

Prélude: "l'Ascension d'Emonis"[modifier | modifier le code]

La publication du Prélude de la série, intitulé "l'Ascension d'Emonis" et comportant 8 épisodes, a débuté le 22 juin 2011 et s'est achevée le 2 août 2011. Les épisodes ont été publiés à un rythme hebdomadaire et sous la forme de livres numériques comportant du texte, des illustrations, et des musiques synchronisées[9].

L'Ascension d'Emonis est le premier arc narratif de la série Civilized. Composé de huit épisodes, ce premier arc relate deux histoires principales: les affrontements entre l'Empire Infini de Dëan et l'alliance des mondes d'Illyd et de Liang-Kiba, et la résistance qu'oppose la jeune EüKrate Lektra Emonis aux hordes sanshéides.

L'histoire relatée dans ce Prélude commence 180 jours après l'Eveil de l'Espace et se termine 6 jours plus tard.

  1. Enjeux est le premier épisode de Civilized. Il présente certains des peuples principaux et présente les deux intrigues principales du Prélude: l'opposition entre l'Empire Infini de Dëan et l'alliance Illd/Liang-Kiba, et la campagne que mènent les Sanshéides contre les EüKrates.
  2. La Menace Sanshéide est le deuxième épisode de Civilized. Il présente entre autres les Sanshéides et leur stratégie.
  3. Les Chevaliers de l'Empire est le troisième épisode de Civilized. Il présente entre autres les Dëanides et décrit la Bataille des Gorges Rocheuses.
  4. Politiques est le quatrième épisode de Civilized. Il présente plus particulièrement les Liang-Nens et leurs luttes internes.
  5. Au Nom du Peuple est le cinquième épisode de Civilized. Il présente plus particulièrement les forces illydiennes et annonce la Bataille de la Porte de Métal.
  6. Ombres est le sixième épisode de Civilized. C'est dans cet épisode qu'on en apprend un peu plus sur les Hefidjans.
  7. La Bataille de la Porte de Métal est le septième épisode de Civilized. Comme son titre l'indique, cet épisode est presque entièrement consacré à la bataille de la Porte de Métal.
  8. Nouvelle Ere est le huitième épisode de Civilized. Ce dernier épisode du Prélude L'Ascension d'Emonis se concentre sur les conséquences engendrées par le dénouement de la Bataille de la Porte de Métal et annonce les développements de la Saison 1.

Saison 1[modifier | modifier le code]

La publication de la Saison 1, intitulée "Nouvelle Ère" et comportant 24 épisodes, a débuté le 13 mars 2012 pour s'achever le 28 août 2012. Les épisodes ont été publiés à un rythme hebdomadaire et sous la forme de livres numériques comportant du texte, des illustrations et des musiques synchronisées.

Personnages Principaux introduits dans le Prélude[modifier | modifier le code]

Les personnages principaux de Civilized proviennent des six Mondes et représentent donc différentes civilisations et différents modes de pensée:

  • Lektra Emonis: Membre subalterne de l'État-Major EüKrate, elle est la seule représentante de son monde qui considère que les agressions violentes de Sansh doivent entraîner une réponse militaire et non un repli assorti de tentatives diplomatiques.
  • Tahuetan: Chef des Saintes Armées de Sansh sur le Septième Monde. Quoique rusé et capable de penser de manière stratégique, il est entièrement dévoué au Culte de l'EmGath et en particulier au dieu de la Mort et de l'Entropie, Agathyor, dont il est l'un des Prêtres.
  • Elyssa de Kernel: Fille d'un héros dëanide mort depuis plusieurs années, Elyssa est Chevalier de Dëan, et considérée comme la "protégée" de l'Impératrice Daëra à qui elle est entièrement dévouée. Elle est l'une des plus fines lames de l'Empire, quoi qu'elle soit présentée comme extrêmement douce et même timide.
  • Iven Wakoff: Capitaine dans l'Armée d'Illyd, Wakoff est un être complexe. En effet, il est en réalité le Maître des Espions de la Résistance Divine d'Illyd et s'est introduit dans l'Armée régulière pour en apprendre plus sur ses adversaires. Arrivé sur le Septième Monde, il a rapidement cherché à en savoir plus sur les autres peuples afin de déterminer si une alliance entre la Résistance et d'autres mondes serait envisageable. Capable de manipuler la magie malgré l'interdiction qui règne sur Illyd d'utiliser les puissances occultes, il a feint sa mort pour échapper à la surveillance de ses "supérieures".
  • Ho Chai Jin: Souverain des Royaumes Unifiés Liang-Kiba. Son pouvoir est en réalité restreint et il ne dispose pas d'un territoire personnel, contrairement aux Grands Seigneurs de Liang. Sa fonction est en quelque sorte celle d'un arbitre entre les puissants de la Cour.
  • Demio Seuheïn: Membre important de l'État-Major EüKrate, il est celui qui refuse d'affronter militairement les Sanshéides qui mènent une campagne contre son monde. Quoique conscient du danger d'une invasion sanshéide, il semble craindre plus que toute autre chose de voir son peuple devenir belliqueux et de renoncer à sa culture pacifiste.
  • Toch-Naz: Haut-Prêtre d'Agathyor, décrit comme étant le mortel le plus puissant de Sansh, il est cruel et pervers. C'est lui qui a voulu que les armées de Sansh attaquent violemment et immédiatement les EüKrates, pour prendre un avantage rapide sur toutes les autres factions.
  • Géraud Dambréen: Ministre dëanide du Culte du Feu. Il est présenté comme l'un des meilleurs guerriers de l'armée dëanide. Lors de la Bataille des Gorges Rocheuses, il a réussi à détruire trois Dames portant de colossales Mécha-armures avant de s'évanouir.
  • Dame Shem: Commandante Suprême des forces illydiennes sur le Septième Monde. On sait qu'elle déteste la Grande Dame, à savoir la plus haute autorité du système politique illydien. Elle est décrite comme n'ayant peur de rien d'autre que cette adversaire honnie.
  • Da'Tei Shu: Seigneur de la Corporation liang-nen Da'Tei du Pays des Fleurs, il est l'un des Grands Seigneurs de la Cour de Liang et semble détester le Souverain Ho Chai Jin. Les affrontements qui se déroulent sur le Septième Monde ne l'inquiètent pas, mais il se méfie des troubles que ces nouvelles de l'extérieur pourraient causer sur Liang-Kiba.
  • Yves de Verroei: Duc de Dëan, Supérieur du camp dëanide sur le Septième Monde. Il appartient à une famille de Nobles puissants sur le monde de Dëan.
  • Nio Julas d'Estumnai: Chef de la Fratrie qui dirige la plus importante Famille d'Hefidjah. Il est décrit comme étant extraordinairement fort, rapide et efficace, quoique ne disposant d'aucun pouvoir occulte.
  • Matake Shigo: Maître d'Armes liang-nen à la retraite, il est tout de même considéré comme le plus redoutable chef de guerre de son monde. Véritable légende, il voudrait éviter de s'impliquer dans le conflit. Paradoxalement, Da'Tei Shu qui le hait partage ce souhait.
  • SoKala: Guerrière de Sansh, disciplinée et fidèle bien qu'animée par un certain esprit d'indépendance. elle est dévouée à Emnas, le dieu des Rêves et de la Magie. Elle a rencontré Nio Julas lors de la Bataille de la Porte de Métal.
  • Kar Teïra: Président du Grand Conseil eüKrate, charismatique et analytique
  • Aben Saader de Rëan: Ermite ayant vécu dans le désert d'EüKratos, il est celui qui a formé Emonis. Patient et déterminé, il semble avoir eu connaissance de l'Ouverture des Portes avant que l'Éveil de l'Espace ne commence.

Évolution des personnages principaux dans la Saison 1[modifier | modifier le code]

  • Lektra Emonis : à la suite de la bataille de la Porte de Métal, Emonis fut élue à la tête de l'armée eüKrate : le Département de Polémologie.
  • Tahuetan: quoique restant théoriquement chef des Saintes Armées sur le Septième Monde, Tahuetan se lance à la recherche d'une puissance légendaire au début de la Saison 1: les Légions Sacrées.
  • Iven Wakoff : au début de la Saison 1, l'Illydien Iven Wakoff se retrouve isolé et perdu sur le monde de Dëan, traqué par Elyssa de Kernel.
  • Demio Seuheïn: à la suite de la bataille de la Porte de Métal, Demio Seuheïn est nommé à la tête d'un Département nouvellement créé: le Département de Xénologie qui a pour objectif de comprendre les cultures des autres peuples du Septième Monde.
  • Géraud Dambréen : à la suite de la bataille des Gorges Rocheuses, Géraud Dambréen est nommé Pontife après avoir été simple Ministre. Il devient de fait une autorité religieuse sur son monde et un chef de guerre important qui aura pour mission de mener la guerre contre les Royaumes Unifiés de Liang-Kiba, l'Ennemi de Dëan selon une antique prophétie.
  • Yves de Verroei : au début de la Saison 1, Yves de Verroei est nommé Lieutenant Impérial, ce qui lui confère de fait l'autorité de l'Empereur sur les forces dëanides du Septième Monde.
  • Matake Shigo : à la suite d'une cérémonie religieuse importante, Matake est désigné - contre ses souhaits - pour assister le nouveau Général des forces de Liang-Kiba sur le Septième Monde, la jeune Indragor Riya.
  • Aben Saader de Réan : sous le pseudonyme de « Mimos », Aben Saader de Réan réapparaît en tant que simple soldat dans les rangs du Département de Polémologie, à la grande surprise d'Emonis.

Personnages introduits dans la Saison 1[modifier | modifier le code]

  • Aqi To : prêtre sanshéide de Kemt, une divinité mineure de la Lune ne faisant pas partie de l'EmGath. Il est celui par qui Tahuetan apprend l'existence de la légende des Légions Sacrées et va l'accompagner à son corps défendant - il semble un peu couard - dans la quête qui va mener Tahuetan et ses hommes au cœur du continent de Totzketla.
  • Amenun : un Sanshéide qui a déserté vraisemblablement durant la période précédant le Prélude. Il a rencontré d'autres déserteurs provenant d'autres mondes et a créé la Septième Armée, une faction qui ne cherche qu'à survivre sur le Septième Monde sans chercher à le conquérir.
  • Héré Kolou : Un membre de l'armée eüKrate qui s'est fait capturer avec ses subordonnés par Amenun et la Septième Armée. Découvrant une vie nouvelle qu'il n'aurait pu imaginer avec ses nouveaux "compagnons", il porte sur le Septième Monde un regard particulier.
  • Hong Sima: un disciple de Matake Shigo, il semble être un Liang-Nen rusé et volontiers jovial. C'est lui qui a été nommé pour représenter les Royaumes Unifiés de Liang-Kiba auprès des autorités eüKrates.
  • Dame Yetsine : Une Dame du Peuple, membre du Parti Gynécocratique d'Illyd, désignée par la Grande Dame pour représenter la République Totale auprès des autorités eüKrates.
  • Osais : un Sanshéide désigné par son État-major à la suite de la bataille de la Porte de Métal pour représenter la Sainte Théocratie auprès des autorités eüKrates. Plus qu'un diplomate, il a pour mission d'aider les EüKrates à comprendre la culture sanshéide.
  • Indragor Riya : une jeune capitaine liang-nen ayant fait partie de la flotte du Pays des Rivières. Elle a été choisie au début de la Saison 1 pour prendre la tête des forces de Liang-Kiba sur le Septième Monde. Quoiqu'inexpérimentée, elle semble compétente et fine stratège. En revanche, elle ne comprend pas pourquoi on lui a adjoint le légendaire Matake Shigo comme assistant.
  • Yoëlle Kérine : femme vivant dans un petit village du Duché de Maëlir sur le monde de Dëan, elle croise la route du fugitif Iven Wakoff et se prend d'affection pour lui.
  • Suraj Julas d'Estumnai: Jeune sœur de Nio Julas, elle fait donc partie du Cercle Intérieur qui règne plus ou moins sur le monde d'Hefidjah. Elle a été envoyée par son frère sur le Septième Monde pour découvrir les mystérieuses "Forteresses" qui assureront aux siens la maîtrise des non moins mystérieuses Portes Cachées.
  • Daera DiMavelli : Impératrice de Dëan, elle est présentée comme étant l'une des plus puissantes manipulatrices de magie de son monde. C'est elle qui repère Iven Wakoff lorsque ce dernier espionne un conseil de guerre, et c'est elle qui enseigne aux Ministres du Culte à reconnaître sa "signature" magique, interdisant ainsi à l'Illydien de faire appel à ses pouvoirs sans se faire repérer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]