Civens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Civens
Civens
Le Chanasson.
Blason de Civens
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Montbrison
Canton Feurs
Intercommunalité Communauté de communes de Forez-Est
Maire
Mandat
Christophe Guillarme
2014-2020
Code postal 42110
Code commune 42065
Démographie
Gentilé Civensois
Population
municipale
1 368 hab. (2016 en diminution de 0,15 % par rapport à 2011)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 46′ 51″ nord, 4° 15′ 12″ est
Altitude Min. 327 m
Max. 470 m
Superficie 13,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de la Loire
City locator 14.svg
Civens

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de la Loire
City locator 14.svg
Civens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Civens

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Civens

Civens est une commune française située dans le département de la Loire, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Civensois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Civens se situe dans le Forez, à 50 kilomètres de Saint-Étienne et à 80 kilomètres de Lyon.

Communes limitrophes de Civens
Pouilly-lès-Feurs Rozier-en-Donzy
Épercieux-Saint-Paul Civens Cottance
Cleppé Feurs Salvizinet

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Jules César a fait boire son cheval dans l'étang de Civens, pendant un passage dans le Forez, lors de la guerre des Gaules (58 - 51/50 av. J.-C.). L'empereur Charlemagne a également traversé le territoire de la commune, souvenir ancré dans la conscience des habitants, mais également dans la toponymie, avec une « route Charlemagne ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Christophe Guillarme remporte les élections municipales de 2014 avec 61,29 % des voix, battant Maurice Rocle ; le taux de participation est de 72,80 %[2].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1929 janvier 1960 Jean Pupat    
mars 1971 mars 1977 Louis Jolivet    
mars 2001 mars 2008 Roger Debrosse    
mars 2008 mars 2014 Pierre Colas    
mars 2014 En cours Christophe Guillarme    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 1 368 habitants[Note 1], en diminution de 0,15 % par rapport à 2011 (Loire : +1,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
183400392350429461504546534
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
557556598600601630659643624
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
620577560487524489462425422
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
4475236157611 0071 1291 3401 3691 373
2016 - - - - - - - -
1 368--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune a obtenu une fleur au concours des villes et villages fleuris en 2015[7].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Pupat (1901-1960), député de la Loire de 1951 à 1955 et maire de Civens, décédé dans sa commune.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Civens Blason Écartelé : au 1er de sinople à la tête de Jules César, de profil, contournée, au naturel et couronnée de laurier du champ, aux 2e et 3e taillé pignonné au I d'argent à la tête de cheval coupé de tenné, celle du 3e contournée, au II d'azur semé de larmes (?) d'or et au fer à cheval d'argent brochant, au 4e d'argent au roseau à massette de sinople fleuri de deux pièces de sable ; sur le tout, d'azur à l'évêque au naturel issant de la pointe.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nom des habitants », sur www.habitants.fr (consulté le 12 juillet 2010).
  2. Résultats des élections municipales de 2014
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Les villes et villages fleuris - Site officiel des Villes et Villages Fleuris, label de qualité de vie », sur cnvvf.fr (consulté le 29 décembre 2015).
  8. « 2 statuettes : Saints à Civens (42) », sur www.patrimoine-de-france.org (consulté le 13 juillet 2010).
  9. « Autel, gradins et tabernacle (maître-autel) à Civens (42) », sur www.patrimoine-de-france.org (consulté le 13 juillet 2010).