City of Poros (navire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

City of Poros
Image illustrative de l’article City of Poros (navire)
Le City of Poros en juin 1988.
Autres noms Vulcanello[1] (1962-1983)
Ifigeneia Anna II (1997-2008)
Type Navire de croisière
Histoire
Chantier naval Cantiere Navale Cassaro, à Messine (Italie)
Mise en service 1961
Statut Détruit à Eleusis en 2008[2]
Caractéristiques techniques
Longueur 62 m
Maître-bau 9,9 m
Tirant d'eau 3,1 m
Port en lourd 129 tpl
Tonnage 688 brt
Propulsion 2 moteurs diesel B&W (5 cylindres)
Puissance 1 273 kW
Vitesse 14,5 Nœuds
Carrière
Armateur Sicilia Regionale Marittima (1962-1983)
Afea Maritime Company (1983-2008)
Pavillon Drapeau de l'Italie Italie (1962-1983)
Drapeau de la Grèce Grèce (1983-2008)
Port d'attache Messine (1962-1983)
Le Pirée (1983-2008)
IMO 5384047

Le City of Poros est un navire de croisière construit en 1961 comme un ferry sous le nom de Vulcanello. Le , il est la cible d'un attentat au cours d’une croisière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est construit à l’origine comme un ferry sous le nom de Vulcanello[1] par les chantiers navals Cassaro de Messine en 1961 pour la compagnie Sicilia Regionale Marittima. Il est mis en service entre la Sicile, les îles Éoliennes et Naples en 1962.

En 1983, il est vendu à la compagnie Afea Maritime Company qui le renomme City of Poros et passe sous pavillon grec.

Attentat[modifier | modifier le code]

Le , alors qu’il effectue une croisière au large de la Grèce, trois personnes armées, des Palestiniens, ouvrent le feu sur les touristes, faisant 9 morts (ou 11 selon les sources)[3],[4], dont trois Français, deux Grecs, un Danois, un Hongrois et un Suédois ainsi que plusieurs dizaines de blessés. Quelques heures auparavant, une voiture piégée avec des terroristes à bord explose dans le port du Pirée, probablement à cause d'une erreur de manipulation des explosifs[4],[5].

Procès[modifier | modifier le code]

Un procès par contumace pour trois accusés fantômes se tient en 2012[6]. Au terme du procès, la cour d'assises spéciale de Paris condamne à 30 ans de réclusion criminelle trois membres du Fatah-Conseil révolutionnaire (CR)[7].

Après l’attentat[modifier | modifier le code]

Après l’attentat, le navire est réparé et reprend du service. En 1997, il est renommé Ifigeneia Anna II, avant d’être détruit à Eleusis en 2008[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]