Citadelle de Seyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Citadelle de Seyne
Image illustrative de l’article Citadelle de Seyne
Nom local Citadelle de Seyne
Début construction XVIIe siècle
Propriétaire initial Commune
Protection Logo monument historique Classé MH (1978)[1]

Logo monument historique Inscrit MH (1978)[1]

Coordonnées 44° 21′ 08,62″ nord, 6° 21′ 13,76″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Blason région fr Provence-Alpes-Côte d'Azur.svg Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Blason département fr Alpes-de-Haute-Provence.svg Alpes-de-Haute-Provence
Commune Blason Seyne.svg Seyne-les-Alpes
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Citadelle de Seyne
Géolocalisation sur la carte : Alpes-de-Haute-Provence
(Voir situation sur carte : Alpes-de-Haute-Provence)
Citadelle de Seyne

La citadelle de Seyne est situé sur le territoire de la commune française de Seyne-les-Alpes, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Édifiée à la fin du XVIIe siècle selon des plans de Vauban, La Citadelle de Seyne-les-Alpes s’étire sur la crête de l’éperon rocheux appelé « la Robine ». Elle domine l'ensemble fortifié (remparts, bastions...) qui doit protéger Seyne, alors ville frontière, des attaques des savoyards, ennemis du roi de France, Louis XIV[2].

Elle fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis [1] et fait l'objet d'une inscription au titre monuments historiques depuis [1].

Architecture[modifier | modifier le code]

La forme étroite et allongée de la Citadelle, tout à fait insolite pour un ouvrage défensif, tient compte de la configuration du terrain et de la volonté d’inclure la « Grande Tour » du XIIe siècle à l’ouvrage tout en protégeant la cité située aux pieds de la colline. Cette tour daterait en fait d'au moins 980 car à cette époque Seyne ne nommait "Seyne la Grande Tour". De cette tour, récemment restaurée et classée Monument Historique, le panorama sur la vallée de la Blanche est unique ; elle servait de 'cavalier' à la Citadelle[2]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]