Citadelle de Qaitbay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Citadelle de Qaitbay
Image illustrative de l’article Citadelle de Qaitbay
Vue frontale de la citadelle
Début construction 1477
Coordonnées 31° 12′ 50″ nord, 29° 53′ 08″ est
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Géolocalisation sur la carte : Égypte
(Voir situation sur carte : Égypte)
Citadelle de Qaitbay

La citadelle de Qaitbay (arabe : قلعة قايتباي) est une forteresse défensive du XVe siècle édifiée sur le site de l'ancien phare d'Alexandrie, en Égypte, sur la côte est du nord de l'île de Pharos[1].

La construction débute en 1477 (an 882 du calendrier hégirien), sous l'impulsion du sultan Al-Ashraf Sayf al-Dîn Qa'it Bay, pour s'achever deux ans plus tard.

Description[modifier | modifier le code]

La citadelle est un exemple d'architecture militaire de l'époque mamelouke en Égypte. Elle est édifiée au XVe siècle dans le but de protéger la ville contre la menace de l'Empire ottoman. Construite dans un style médiéval, elle est entièrement restaurée en 2001-2002, et abrite le musée de la Marine qui contient des objets des batailles navales romaines et de Napoléon.

L'entrée se fait par un passage en granit rouge d'Assouan. Près de la mosquée, il y a un réservoir qui a été utilisé pour stocker l'eau en cas de siège.

À partir de l'accès à la mer, les fouilles sous-marines, réalisées essentiellement par les équipes de Jean-Yves Empereur et Isabelle Hairy du Centre d'études alexandrines, ont révélé un immense gisement archéologique, avec des milliers de blocs d'architecture, des statues colossales, des obélisques et des sphinx, en provenance de l'effondrement du phare d'Alexandrie.

Adjacent au fort, l’institut hydro-biologique (aquarium d'Alexandrie) contient une grande variété de poissons rares.

Plus à l’est du quartier d’Anfouchi, il y a une petite nécropole de cinq tombes datant de l’époque ptolémaïque.

Construction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :