Ville fortifiée de Boulogne-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ville fortifiée de
Boulogne-sur-Mer
Rue piétonne dans la ville fortifiée.
Rue piétonne dans la ville fortifiée.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Ville Boulogne-sur-Mer
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Fonctions urbaines Centre historique
Géographie
Coordonnées 50° 43′ 29″ nord, 1° 36′ 48″ est
Altitude Min0,35 m – Max0,66 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ville fortifiée de
Boulogne-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Nord-Pas-de-Calais-Picardie
City locator 14.svg
Ville fortifiée de
Boulogne-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Ville fortifiée de
Boulogne-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Ville fortifiée de
Boulogne-sur-Mer

La ville fortifiée de Boulogne-sur-Mer (aussi appelée citadelle de Boulogne-sur-Mer, Haute Ville, Vieille Ville ou Vieux-Boulogne) est un quartier de la ville de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Il est le centre historique de la ville, fondé au Moyen Âge.

Son architecture historique et ses monuments importants en font l'un des principaux centres touristiques de la ville ainsi qu'un secteur résidentiel recherché.

Description[modifier | modifier le code]

Le quartier est situé au cœur de Boulogne-sur-Mer, à l'est du centre-ville et à l'ouest du quartier du « Dernier Sou ».

La ville fortifiée est entourée par des remparts, ce qui la rend accessible uniquement par quatre portes. Elle compte de nombreuses rues pavées, pour certaines piétonnières, ainsi que de nombreuses constructions antérieures au XIXe siècle (maisons, monuments religieux ou historiques...).

Le quartier a également des fonctions administratives puisqu'il abrite l'hôtel de ville et le palais de justice.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La ville fortifiée de Boulogne-sur-Mer est aussi appelée « Citadelle de Boulogne-sur-Mer », « Vieille ville de Boulogne-sur-Mer » ou « Vieux-Boulogne ».

On l'appelle également « Haute ville » car elle se situe sur une colline à environ 60 mètres d'altitude[1], contrairement à la « Basse ville » (centre-ville et bord de mer) qui se trouve quasiment au niveau de la mer.

Démographie[modifier | modifier le code]

Malgré son importance, ce quartier est le plus petit et le moins peuplé de la ville.

Le niveau social de la population de la vieille-ville de Boulogne est relativement aisée par rapport aux autres quartiers de la ville.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Les remparts[modifier | modifier le code]

Les remparts ont été édifiés entre 1227 et 1231 par le comte Philippe Hurepel[2], à l'emplacement exact des limites du castrum romain de Bolonia[Note 1]. Ce sont les remparts les mieux conservés du nord de la France. Leurs soubassements remontent à l'époque romaine (camp de la « Classis Britannica »[3]).

Ils forment un quadrilatère percé de quatre portes, qui représentent les seuls accès au quartier : la « Porte Gayole »[4],[5], la « Porte Neuve » (ou « Porte de Calais »)[6], la « Porte des Dunes »[7] et la « Porte des Degrés »[8],[9], cette dernière est exclusivement piétonnière. Elles sont classées « Monument Historique » depuis 1905.

Le chemin de ronde est aménagé pour la promenade et offre une belle vue sur la ville et les parcs et jardins au pied des remparts[3],[10].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Les bâtiments administratifs[modifier | modifier le code]

L'hôtel de ville de Boulogne-sur-Mer.
  • L'hôtel de ville de Boulogne-sur-Mer : Il présente une façade en pierre et en brique, datée de 1734, avec les armoiries de la ville sculptées sous le toit (à gauche, le cygne et à droite, les trois tourteaux)[3]. De cette époque datent le bureau du maire ainsi que la salle des gouverneurs (ou salle des mariages), de style rocaille. On peut également y voir la salle Eurvin (salle des fêtes), ornée d'un grand tableau représentant le siège de 1544, la salle du Conseil municipal et un jardin japonais.

Les monuments historiques[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Histoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. On en trouve des vestiges dans les souterrains du château ; le castrum mesurait 400 × 300 mètres

Références[modifier | modifier le code]