Citébeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la pornographie image illustrant l’homosexualité, la bisexualité, ou la transidentité
image illustrant une entreprise image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant la pornographie, l’homosexualité, la bisexualité, ou la transidentité et une entreprise française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Citébeur

Création 2000
Fondateurs Stéphane Chibikh
Siège social Drapeau de la France (France)
Activité Production de films pornographiques
Site web http://www.citebeur.com/

Citébeur est un studio français de production de films pornographiques gays spécialisé dans les réalisations de films faisant figurer principalement des hommes noirs et maghrébins, souvent qualifiés de « pornographie ethnique »[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Citébeur a été créé en 2000 par Stéphane Chibikh[2] comme site internet « des beurs gays avec vidéos de racailles et beurs gays » où il propose des histoires érotiques, une messagerie, des petites annonces, des informations de prévention sur la santé sexuelle et des films pornographique. En 2004, la société édite le DVD Wesh Cousin dont les ventes importantes assurent la renommée du label[1].

Citébeur a notamment repéré et lancé François Sagat, devenu l'un des acteurs pornographique français les plus prisés au niveau mondial.

Principales séries[modifier | modifier le code]

  • Wesh Cousin
  • Matos de Blackoss
  • Lascars en force
  • Quartier chaud
  • Les Bonhommes

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • PinkX Gay Video Awards 2013 : meilleur film ethnique pour Med in France
  • PinkX Gay Video Awards 2015 : meilleur film ethnique pour Lascars en force 2
  • PinkX Gay Video Awards 2016 : meilleur film ethnique pour Malik et ses potes

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Maxime Cervulle, « De l'articulation entre classe, race, genre et sexualité dans la pornographie “ethnique” », MEI, no 24-25,‎ (lire en ligne)
  2. Didier Lestrade, « L'empire Citébeur », sur Minorités,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]