Cité scolaire de Tarare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cité scolaire de La Plata)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lycée Jules-Verne.

Cité scolaire de Tarare
image illustrative de l’article Cité scolaire de Tarare
Entrée de la cité scolaire.
Généralités
Création 1970
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 45° 53′ 41″ nord, 4° 26′ 40″ est
Adresse 75, route de Saint-Clément
69170 Tarare
Site internet http://www.citescolairedetarare.fr
Cadre éducatif
Directeur Éric Esvan (depuis 2015)[1]
Claudie Noulin (2012-2015)[2]
Marie Rastello (2005-2012)[3]
Formation Collège
Lycée général et technologique
Lycée professionnel
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

(Voir situation sur carte : Rhône)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

La cité scolaire de Tarare est une cité scolaire de la ville de Tarare.

Elle est composée de trois établissements :

Elle est inaugurée lors de la fête des Mousselines de 1970. Elle est située dans le quartier des hauts de Tarare[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Joseph Rivière, alors maire de Tarare, milite dès 1957 pour la construction d'un lycée, en effet les locaux de la rue Cornil à Tarare sont devenus trop exigus[5]. Ce n'est qu'en 1963 que le ministère de l'Éducation nationale accepte un avant-projet, mais rien ne se concrétise avant 1965. Dix hectares sont acquis aux lieux-dits Gros Pierre et Valando permettant la construction d'un lycée prévu pour plus de 2 300 élèves[5]. L'ouverture a lieu le 15 septembre 1969 avec près de 700 élèves[5], l'inauguration est faite durant la fête des mousselines de 1970. Le 12 janvier 1974, le maire de Tarare, Georges Vinson, inaugure les deux gymnases attenants[5]. Ce n'est qu'en 1978, par une convention de fonctionnement, que les trois établissements actuels sont regroupés au sein de la cité scolaire. La cité scolaire regroupe alors le lycée polyvalent d'État mixte de Tarare, le collège nationalisé de Tarare et le lycée d'enseignement professionnel d'État mixte de Tarare. Les trois entités sont baptisées le 16 juin 1990 : collège Marie-Laurencin, lycée René-Cassin et lycée professionnel Jules-Verne[5]. En 1994, le lycée professionnel ouvre un brevet de technicien supérieur assistant de gestion PME-PMI[5].

Particularités de la cité scolaire[modifier | modifier le code]

La cité scolaire se distingue par l'existence d'une chorale très active ; celle-ci se produit régulièrement extramuros[6]. Elle a également édité quelques albums musicaux[6]. Au lycée une section sport-étude handball a vu le jour à la rentrée 2012[7],[8]. Le lycée possède une section ESABAC (possibilité d'obtention d'un double Bac Franco-Italien), ainsi qu'une section Euro Espagnol.

Au collège, des classes spécifiques (6e et 5e) ont été mises en place depuis 2012 pour les élèves atteints de dyslexies (classes à effectifs réduits et aux pratiques aménagées) ; une section Euro Italien est présente dès la classe de 6e ainsi qu'une Section Bilangue Allemand/Anglais possible aussi dès la classe de 6e.

Certains élèves ont également la possibilité de passer un brevet de pilote d'avion[9]. Enfin, on peut remarquer que le thème du développement durable est un projet éducatif important[10] qui fait de la cité scolaire une cité éco-responsable (tri des déchets, recyclage de papiers,économie d'énergie, renforcement de la biodiversité dans les espaces vers, jardins, repas biologiques...).

Certains des élèves du lycée participent régulièrement aux Olympiades de la physique[11],[12], une compétition nationale de sciences.

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

Lycée René-Cassin[modifier | modifier le code]

En 2015, le magazine L'Express classe le lycée 32e sur 67 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 818e au niveau national[13]. Le Parisien classe le lycée 24e sur 67 au niveau départemental[14]. Quant à Lyon Capitale et au journal Le Progrès ils classent le lycée 8e meilleur lycée public du département[15]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[16].

Lycée Jules-Verne[modifier | modifier le code]

En 2015, le magazine L'Express classe le lycée 39e sur 53 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 1468e au niveau national[17]. Le Parisien classe le lycée 48e sur 53 au niveau départemental[18]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[16].

Anciens élèves et professeurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le nouveau proviseur de la cité scolaire : « Je fais un travail de terrain » », sur leprogres.fr, Le Progrès, (consulté le 26 mai 2016).
  2. « Claudie Noulin : « Poursuivre un suivi très pointu de l’élève » », sur leprogres.fr, Le Progrès, (consulté le 1er octobre 2012).
  3. « Mutations sur postes de chefs d'établissement » [PDF], sur snpden.net, (consulté le 26 mai 2016), p. 35
  4. « Tarare (Rhône) - », sur www.arra-habitat.org.
  5. a, b, c, d, e et f 100 ans d'histoire, Tarare au 20e siècle, Tarare, Ville de Tarare, , 208 p. (ISBN 978-2-9529236-0-6), p. 142-143
  6. a et b « L'Histoire de la chorale », sur Chorale de la Cité scolaire de La Plata, .
  7. « Une section sportive handball pour le Lycée René-Cassin », sur www.leprogres.fr, Le Progrès,
  8. [PDF]« Présentation et conditions d'accès à la section sport-étude handball. », sur www2.ac-lyon.fr.
  9. « Tarare : les premiers aviateurs de la cité scolaire de La Plata », sur www.leprogres.fr, Le Progrès, .
  10. « Développement durable au lycée René-Cassin », sur www.leprogres.fr, Le Progrès, .
  11. [PDF]« XIXe Olympiades de Physique France (dossier de presse). Lycée René-Cassin, p. 6. », sur www.fondation.eads.com.
  12. [PDF]« Palmarès des Olympiades 2012. », sur www.odpf.org.
  13. « Classement département et national du lycée », sur L'Express, (consulté le 24 mai 2015)
  14. « Résultats du Lycée René-Cassin à Tarare - Classement et Palmarès des Lycées 2015 - Le Parisien Etudiant », sur lyon.aujourdhui.fr (consulté le 24 mai 2015)
  15. Steven Belfils, « Quels sont les meilleurs lycées dans le Rhône ? », sur www.lyoncapitale.fr (consulté le 24 mai 2015)
  16. a et b « Méthodologie du classement 2015 des lycées français », sur L'Express, (consulté le 24 mai 2015)
  17. « Classement département et national du lycée », sur L'Express, (consulté le 24 mai 2015)
  18. « Lycée professionnel Jules-Verne - Lycée Tarare - Le Parisien Etudiant », sur lyon.aujourdhui.fr (consulté le 24 mai 2015)
  19. « Gérard Collomb : biographie », sur www.actualite-francaise.com (consulté le 18 août 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Char de la cité scolaire de Tarare lors de la fête des Mousselines de 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]