Cité de l'énergie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cité de l'énergie
Tour et centre d'interprétation de la Cité de l'énergie
Tour et centre d'interprétation de la Cité de l'énergie
Informations géographiques
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Ville Shawinigan
Coordonnées 46° 32′ 10″ N 72° 45′ 28″ O / 46.536001, -72.75767746° 32′ 10″ Nord 72° 45′ 28″ Ouest / 46.536001, -72.757677
Informations générales
Date d’inauguration 1997
Protection Lieu historique national (2001, Ancienne aluminerie de Shawinigan)

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Cité de l'énergie

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Cité de l'énergie

La Cité de l'énergie est un complexe muséal basé sur l'histoire industrielle locale et situé à Shawinigan, en Mauricie[1], au Québec[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site de l'ancienne aluminerie et la centrale de la NAC ainsi que les vestiges de la centrale d'Alcan 16 ont été désignés lieu historique national du Canada par la commission des lieux et monuments historiques du Canada[3].

Visite[modifier | modifier le code]

La Cité de l'énergie est divisée en deux. Il y a le Centre de sciences et le secteur historique.

  • Le secteur historique comprend deux centrales, celle de la Northern Aluminum Company (NAC) et Shawinigan-2, les ruines d'une troisième, Alcan 16, de même qu'un poste de distribution et une aluminerie.

La centrale de la NAC, construite en 1901, était la propriété d'Alcan et utilisée pour la fabrication de l'aluminium. Elle est devenue obsolète au début vers les années 1945 et n'est plus utilisée. Elle est ouverte aux visiteurs.

Shawinigan-2 a été construite en 1911 et agrandie en 1928 par la Shawinigan Water & Power Company et est utilisée par Hydro-Québec depuis 1963. La structure a été érigée dans des styles architecturaux Renaissance et Art déco. La machinerie comprend cinq générateurs activés par des turbines horizontales et trois générateurs activés par des turbines verticales.

Gestion[modifier | modifier le code]

La Cité de l'énergie est gérée par un organisme sans but lucratif dont les fondateurs sont: Abitibi-Consolidated, Alcan, Hydro-Québec et la ville de Shawinigan.

Robert Trudel a été le gestionnaire général et le principal porte-parole de la Cité de l'énergie, depuis sa fondation.

Spectacles[modifier | modifier le code]

En 2001, la Cité de l'énergie a fait appel à la firme québécoise Scéno Plus (en) afin de construire un amphithéâtre rotatif de près de 900 places, unique au monde, pouvant accueillir des spectacles de grande envergure.

L’amphithéâtre permet aux concepteurs du spectacle de tirer profit des différents éléments de l’environnement immédiat soit la rivière, la plaine, la forêt et la tour d’observation.

Plusieurs des composantes du plateau tournant de 26 mètres de diamètre ont été fabriquées sur mesure. Un système de motorisation hors du commun permet d’accélérer et de décélérer tout en douceur la masse impressionnante de la structure et du public. La force portante du roulement à bille est d’environ 45 000 kilos.

Le design des infrastructures électriques et le câblage ont exigé beaucoup d’ingéniosité si l’on considère que le plateau peut tourner sur 360 degrés[4].

Liste des productions[modifier | modifier le code]

  1. Kosmogonia (2001 à 2006)
  2. Eclyps (2007 à 2011)
  3. Amos Daragon, la première aventure (2012 à 2014)
  4. Dragao (2015 - présent)

Impact sur le tourisme[modifier | modifier le code]

Depuis son ouverture en 1997, la Cité de l'énergie attire des centaines de milliers de visiteurs payants[5]. Le parc est généralement ouvert au public chaque année de juin à septembre et aux groupes durant les autres moments de l'année.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :