Cisticole des joncs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cisticola juncidis

image illustrant les oiseaux
Cet article est une ébauche concernant les oiseaux.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Cisticola juncidis
Description de cette image, également commentée ci-après

Citiscole des joncs (Cisticola juncidis)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Cisticolidae
Genre Cisticola

Nom binominal

Cisticola juncidis
(Rafinesque, 1810)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Cisticole des joncs (Cisticola juncidis) est une espèce de passereaux de la famille des Cisticolidae.

La cisticole est généralement repérée par son vol et son chant typiques : pendant un vol rapide et ondulé, elle émet à intervalles d'environ une seconde un « tchip » très puissant. Il est fréquent de l'entendre sans parvenir à la localiser.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Reproduction[modifier | modifier le code]

Œuf de Cisticole des joncs Muséum de Toulouse.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce discrète vit dans les zones marécageuses plantées de joncs ou de roseaux.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite par l'ornithologue américain Constantine Samuel Rafinesque en 1810 sous le protonyme de Sylvia Juncidis[1].

Selon la classification de référence du Congrès ornithologique international (ordre phylogénique) (version 5.4, 2015)[2], les sous-espèces suivantes sont reconnues :

  • Cisticola juncidis cisticola (Temminck, 1820)
  • Cisticola juncidis juncidis (Rafinesque, 1810)
  • Cisticola juncidis uropygialis (Fraser, 1843)
  • Cisticola juncidis terrestris (Smith, A, 1842)
  • Cisticola juncidis neuroticus Meinertzhagen, R, 1920
  • Cisticola juncidis cursitans (Franklin, 1831)
  • Cisticola juncidis salimalii Whistler, 1936
  • Cisticola juncidis omalurus Blyth, 1851
  • Cisticola juncidis brunniceps (Temminck & Schlegel, 1850)
  • Cisticola juncidis tinnabulans (Swinhoe, 1859)
  • Cisticola juncidis nigrostriatus Parkes, 1971
  • Cisticola juncidis malaya Lynes, 1930
  • Cisticola juncidis fuscicapilla Wallace, 1864
  • Cisticola juncidis constans Stresemann, 1938
  • Cisticola juncidis leanyeri Givens & Hitchcock, 1953
  • Cisticola juncidis normani Mathews, 1914
  • Cisticola juncidis laveryi Schodde & Mason, 1979

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rafinesque 1810 Car.Nuov.Gen.Nuov.Sp.Anim.Piante Sicilia p.6,7.
  2. Congrès ornithologique international, version 5.4, 2015