Ciryl Gane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ciryl Gane
Ciryl Gane
Ciryl Gane en visite au centre d'entraînement du MHSC en .
Fiche d’identité
Surnom Bon Gamin
Nationalité Française
Naissance (34 ans)
La Roche-sur-Yon (France)
Style Muay-thaï
Équipe MMA Factory (depuis 2018)
Taille 6 4 (1,93 m)[1]
Allonge 207 cm
Catégorie Poids lourds (depuis 2018)
Palmarès en MMA
Combats 014
Victoires 012
Défaites 002
Titres obtenus Champion des poids lourds du TKO MMA (2018-2019)
Champion intérimaire des poids lourds de l'UFC (2021)

Ciryl Gane, surnommé « Bon Gamin », né le à La Roche-sur-Yon en Vendée, est un pratiquant français de muay-thaï et d'arts martiaux mixtes (MMA).

Entre et , il réussit à enchainer treize victoires en muay-thaï pour autant de combats. Il est également double champion de France en 2016 et 2017 dans la catégorie +91 kg au sein de l'Académie Française de Muay Thaï (AFMT). Il entame ensuite une carrière professionnelle dans les arts martiaux mixtes. Il fait ses débuts dans cette discipline au sein de la TKO Major League MMA, organisation dans laquelle il remporte le titre de champion des poids lourds (2018-2019). En , il signe dans la division des poids lourds de l'Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus importante organisation mondiale de la discipline.

Le , il remporte à Houston au Texas, la ceinture intérimaire des poids lourds de l'UFC en surclassant son adversaire, l'Américain Derrick Lewis, par TKO. Il ne réussit pas à accéder au titre suprême des poids lourds de l'UFC, lors de son combat en janvier 2022, face au tenant du titre, le franco-camerounais Francis Ngannou. En mars 2023, il perd à nouveau un combat pour le titre des poids lourds face à Jon Jones.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Ciryl Gane naît le à La Roche-sur-Yon. Il est d'origine guadeloupéenne par son père, Romain Gane, conducteur de bus à la retraite et ancien footballeur en Division d'Honneur qui est notamment passé par le club France Aizenay Football[2],[3]. Sa mère, Maryse, était coupeuse en confection à l’usine[4].

Durant sa jeunesse, Ciryl Gane joue au football puis au basket-ball au Roche Vendée Basket Club[3]. Il obtient un BTS dans le domaine de la vente au lycée professionnel Édouard Branly de La Roche-sur-Yon. Plus tard, il rejoint Paris pour poursuivre sa formation en alternance dans un magasin de meubles. Il enchaîne ensuite les petits boulots en étant éboueur, vendeur de literie, de meuble, etc[5].

Il a 24 ans, lorsqu'un un ancien camarade de classe, Dany Njiba, le dirige pour la première fois vers une salle de muay-thaï, au club du Puteaux Scorp’ Thai[6],[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière en muay-thaï (2014-2018)[modifier | modifier le code]

Ciryl Gane commence les sports de combat très tard, en 2014, à l'âge de 24 ans[2]. Malgré des capacités physiques hors normes, il n'avait pas conscience de son potentiel, avant que son entraîneur à Puteaux, Xavier Séverin, lui fasse comprendre, ce qui sera un déclic pour Ciryl Gane[6]. Il progresse rapidement, et six mois après ses débuts, il combat pour la première fois[6].

Le , Ciryl Gane fait ses débuts professionnels en muay-thaï. Il affronte le Français Jérémy Jeanne à Châlons-en-Champagne, remporte le combat par TKO au bout du deuxième round et devient champion de France dans la catégorie des poids lourds[7].

Cinq mois plus tard, le , il affronte Samih Bachar à Nanterre et remporte le combat sur décision. Le , il rencontre le Français Brice Guidon à Tours et remporte le combat par TKO. Le , il bat le Français Jonathan Gengoul aux Herbiers, par KO et conserve son titre de champion de France poids lourds[7].

Le , il bat Bangaly Keïta à Paris par TKO. Puis, il affronte le Belge Yassine Boughanem, numéro un mondial de l'époque et multiple champion du monde à Paris, Ciryl Gane remporte ce combat sur décision. Le , il gagne le combat par TKO, à Saintes, face au Camerounais Daniel Lentié[8].

Son record en carrière est de treize victoire (9 TKO/KO et 4 décisions) pour aucune défaite. Il n'a combattu qu'en France durant sa carrière en muay-thaï faute de moyens financiers et de temps[7].

Carrière en arts martiaux mixtes (depuis 2018)[modifier | modifier le code]

Débuts professionnels (2018-2019)[modifier | modifier le code]

En 2017, alors qu'il est encore combattant en muay-thaï, Ciryl Gane veut s'essayer au MMA, sur les conseils d'un ami. Il rencontre alors Fernand Lopez, son futur entraîneur, avant son combat contre Brice Guidon, un ancien champion. Cyril Gane remporte ce combat, ce qui convainc Fernand Lopez de l'entraîner en MMA[9].

Après quatre ans de carrière en muay-thaï, Ciryl Gane décide de poursuivre sa carrière dans les arts martiaux mixtes, à la MMA Factory. Il a alors 27 ans[4]. Ses entraîneurs, conscients du potentiel de Ciryl Gane ont pour objectif de le faire aller à l'UFC le plus rapidement possible. C'est pourquoi son premier combat professionnel sera organisé à l'organisation canadienne, TKO, qui a l'avantage d'être médiatisée sur la plateforme UFC Fight Pass, ce qui est une garantie d’exposition aux yeux des décideurs de l’UFC[6]. Son entraîneur réussi a convaincre le patron du TKO pour que Ciryl Gane fasse son premier combat professionnel pour la ceinture des poids lourds, face au Canadien Adam Dyczka. Cependant, Adam Dyzcka se blesse et est donc remplacé par un autre Canadien, Bobby Sullivan[6].

Le , Ciryl Gane fait ses débuts professionnels en MMA face à Bobby Sullivan à Montréal, au Canada, pour le titre vacant de champion des poids lourds du TKO MMA, et remporte le combat par soumission[10]. Le , il effectue sa première défense de ceinture à Québec, au Canada, en affrontant Adam Dyczka, alors invaincu. Ciryl Gane remporte ce combat par TKO[11].

Le , il effectue sa seconde défense de ceinture en affrontant le Brésilien Roggers Souza à Gatineau, au Canada, et remporte de nouveau le combat par TKO[12],[13].

Carrière à l'Ultimate Fighting Championship (depuis 2019)[modifier | modifier le code]

Un début de parcours sans faute (2019-2021)[modifier | modifier le code]

Après des débuts professionnels en MMA très remarqués par les observateurs, notamment grâce à son titre chez les poids lourds qu'il a réussi à conserver à deux reprises, Ciryl Gane est convoité par l'Ultimate Fighting Championship (UFC)[6], qu'il rejoint après le troisième combat de sa carrière, en 2019[14].

Pour ses débuts à l'UFC, le , Ciryl Gane affronte le Brésilien Raphael Pessoa à Montevideo, en Uruguay, lors de l’UFC Fight Night 156, et remporte le combat par soumission[15],[16].

Le , il rencontre l'Américain Don'Tale Mayes à Kallang, à Singapour, et remporte le combat par soumission[17],[18]. Sa prestation est désignée performance de la soirée[19].

Deux mois plus tard, le , il affronte le Canadien Tanner Boser à Pusan, en Corée du Sud, et remporte le combat sur décision unanime[20],[21],[22]. Puis, Le , il combat contre le Brésilien Júnior dos Santos à Las Vegas, aux États-Unis, et remporte le combat par TKO[23],[24],[25]. En 2021, il combat ensuite le Surinamien Jairzinho Rozenstruik à Las Vegas puis le Russe Alexander Volkov à Las Vegas également, et remporte ses deux combats sur décision unanime[26],[27],[28],[29],[30].

Champion intérimaire des poids lourds de l'UFC (2021-2022)[modifier | modifier le code]

Après neuf victoires d'affilée dont six à l'UFC, Ciryl Gane devient, le , champion intérimaire des poids lourds de l'UFC en battant par TKO l'Américain Derrick Lewis dans sa propre ville à Houston aux États-Unis. Gane devient ainsi le premier français de l'histoire à remporter une ceinture de la prestigieuse organisation américaine[31].

Le , lors de l'UFC 270 à Los Angeles, il affronte Francis Ngannou, champion des poids lourds de l'UFC. Après les deux premiers rounds où le Français se montre à son avantage, le Camerounais reprend le dessus notamment lors de la lutte au sol et s'impose finalement sur décision unanime. Ciryl Gane essuie alors la première défaite de sa carrière dans les sports de combat[32].

Nouvelle course au titre (depuis 2022)[modifier | modifier le code]

Afin de se relancer dans la course au titre, Gane affronte le à Paris, Tai Tuivasa, en tête d'affiche de l'UFC Fight Night 209, premier gala de l'organisation américaine se déroulant en France[33]. Après un premier round timide des deux côtés, les choses s'accélèrent dans la deuxième reprise. Sur un puissant coup de poing, Tuivasa met au tapis le Français qui se relève aussitôt. Gane reprend ensuite la main par de nombreux coups au corps qui entament son adversaire. Finalement, il remporte le combat par KO en fin de troisième round face à l'Australien exténué[34]. La rencontre est désignée combat de la soirée[35].

Après le départ du champion Ngannou mi- pour différend contractuel avec l'organisation, l'UFC remet en jeu la ceinture des poids lourds dans un duel, en tête d'affiche de l'UFC 285, opposant Ciryl Gane à Jon Jones, ancien dominant champion des poids mi-lourds de l'UFC. Ce dernier est en retrait de la compétition depuis pour préparer sa montée dans la catégorie supérieure[36]. Le à la T-Mobile Arena de Las Vegas, l'Américain domine les débats en amenant au sol puis en soumettant Gane par étranglement en guillotine en un peu plus de deux minutes dès le premier round[37].

Après avoir été très critiqué vis à vis de sa défaite très tôt dans le combat face à Jon Jones, Cyril renoue avec la victoire lors de l'événement UFC Fight Night : Gane vs Spivac par KO Technique lors de la deuxième reprise en dominant largement son adversaire Serghei Spivac

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ciryl Gane est marié et père de deux filles[38].

Le , il inaugure sa chaîne Twitch en animant sa première diffusion en direct et cumule près de 21 000 spectateurs lors de ses débuts, accompagné d'invités comme Bruce Grannec et Manuel Ferrara[39].

Il participe sur France 2 au jeu télévisé Fort Boyard diffusé le , il fait partie de l'équipe composée notamment du chef cuisinier Philippe Etchebest et de l'animatrice Erika Moulet[40].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Académie Française de Muay Thaï (AFMT)
    • Champion de France de la catégorie +91 kg (2016-2017).
  • TKO Major League MMA (en)
    • Champion des poids lourds (2018-2019).
      • Deux défenses de ceinture.
  • Ultimate Fighting Championship (UFC)
    • Champion intérimaire de la catégorie des poids lourds du au 22 janvier 2022.
  • Bonus en UFC

Palmarès en arts martiaux mixtes[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif
14 combats 12 victoires 2 défaites
Par KO 6 0
Par soumission 3 1
Sur décision 3 1
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Victoire 12-2 Drapeau de la Moldavie Serghei Spivac TKO (coups de poing) UFC Fight Night: Gane vs. Spivac 2 3:44 Paris, France Performance de la soirée.
Défaite 11-2 Drapeau des États-Unis Jon Jones Soumission (étranglement en guillotine) UFC 285: Jones vs. Gane 1 2:04 Las Vegas, Nevada, États-Unis Pour le titre des poids lourds de l'UFC.
Victoire 11-1 Drapeau de l'Australie Tai Tuivasa KO (coups de poing) UFC Fight Night : Gane vs. Tuivasa 3 4:23 Paris, France Combat de la soirée.
Défaite 10-1 Drapeau du Cameroun Francis Ngannou Décision unanime UFC 270: Ngannou vs. Gane 5 5:00 Los Angeles, Californie, États-Unis Pour le titre des poids lourds de l'UFC.
Victoire 10-0 Drapeau des États-Unis Derrick Lewis TKO (coups de poing) UFC 265: Lewis vs Gane 3 4:11 Houston, Texas, États-Unis Remporte le titre intérimaire des poids lourds de l'UFC.
Performance de la soirée.
Victoire 9-0 Drapeau de la Russie Alexander Volkov Décision unanime UFC Fight Night: Gane vs. Volkov 5 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 8-0 Drapeau du Suriname Jairzinho Rozenstruik Décision unanime UFC Fight Night: Rozenstruik vs. Gane 5 5:00 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 7-0 Drapeau du Brésil Júnior dos Santos TKO (coups de coude) UFC 256: Figueiredo vs. Moreno 2 2:34 Las Vegas, Nevada, États-Unis
Victoire 6-0 Drapeau du Canada Tanner Boser Décision unanime UFC Fight Night: Edgar vs. The Korean Zombie 3 5:00 Pusan, Corée du Sud
Victoire 5-0 Drapeau des États-Unis Don'Tale Mayes Soumission UFC Fight Night: Maia vs. Askren 3 4:46 Kallang, Singapour Performance de la soirée.
Victoire 4-0 Drapeau du Brésil Raphael Pessoa Soumission UFC Fight Night: Shevchenko vs. Carmouche 2 1 4:42 Montevideo, Uruguay
Victoire 3-0 Drapeau du Brésil Roggers Souza TKO (coups de poing) TKO 48: Souza vs Gane 1 4:26 Gatineau, Canada Défend le titre des poids lourds du TKO.
Victoire 2-0 Drapeau du Canada Adam Dyczka TKO (coups de poing) TKO 44: Hunter vs Barriault 2 4:57 Québec, Canada Défend le titre des poids lourds du TKO.
Victoire 1-0 Drapeau du Canada Bobby Sullivan Soumission TKO Fight Night 1 1 1:42 Montréal, Canada Remporte le titre des poids lourds du TKO.

Palmarès en muay-thaï[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif
13 combats 13 victoires 0 défaites
Par KO / TKO 9 0
Sur décision 4 0
Résultat Record Adversaire Méthode Évènement Date Round Lieu Notes
Victoire 13-0 Daniel Lentie TKO La Nuit De l'Impact IV 9 juin 2018 1 Saintes, France
Victoire 12-0 Yassine Boughanem Décision Duel 2 28 octobre 2017 - Paris, France
Victoire 11-0 Bangaly Keïta TKO Warriors Night 27 mai 2017 3 Paris, France
Victoire 10-0 Jonathan Gengoul KO Muay Thai Spirit 5 22 avril 2017 1 Les Herbiers, France Titre national AFMT +91 kg
Victoire 9-0 Brice Guidon TKO La Nuit Des Titans 18 mars 2017 3 Tours, France
Victoire 8-0 Samih Bachar Décision Gala des 5 Nations 5 novembre 2016 - Nanterre, France
Victoire 7-0 Jérémy Jeanne TKO Hurricane Fighting 3 4 juin 2016 2 Châlons-en-C., France Titre national AFMT +91 kg
Victoire 6-0 Imed Souissi KO 8e Défi des Champions 2 avril 2016 1 M’Saken, Tunisie
Victoire 5-0 Brandon Mobi Décision Paris Fight 10 décembre 2015 - Paris, France
Victoire 4-0 Brandon Mobi Décision Show Thaï 13 31 octobre 2015 - Aubervilliers, France
Victoire 3-0 Jonathan Gengoul KO Show Thaï 12 8 mai 2015 2 Aubervilliers, France Championnat FR AFMT Classe B
Victoire 2-0 Yann Kouadja KO Super Fight 15 février 2015 2 Paris, France Classe C
Victoire 1-0 Cyril Omarhi KO Show Thaï 10 1 novembre 2014 1 Aubervilliers, France

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ciryl Gane sur Sherdog.
  2. a b et c David Phelippeau, « Romain Gane: "Ciryl, Il fait le clown tout le temps et ça nous fait rire à la maison" » Accès libre, sur BFM avec RMC Sport, .
  3. a et b « Vendée : le Bon gamin de La Roche dans l'élite mondiale du MMA », sur actu.fr (consulté le ).
  4. a et b Florian Lefèvre, « Ciryl Gane, le champion français de MMA qui a grillé les étapes » Accès libre, sur Le Monde, .
  5. Alexandre Herbinet, « UFC: Pourquoi l’insouciance de Gane est une de ses grandes armes », sur BFM avec RMC Sport, .
  6. a b c d e et f Alexandre Herbinet, « Ciryl Gane, itinéraire d’un surdoué », sur BFM avec RMC Sport, (consulté le ).
  7. a b et c « Ciryl Gane, le Bon Gamin qui affole l’UFC », sur cafecremesport.com,
  8. « Cyril GANE », sur Muaythaitv (consulté le ).
  9. Saïd El Abadi, « Fernand Lopez, Entraîneur de Cyril Gane : « Il est la future figure du sport de combat dans le monde » » Accès libre, sur www.cnews.fr,
  10. « Un titre que Ciryl Gane veut conserver », sur La Voix de l’Est, (consulté le )
  11. oliviera, « TKO MMA - Ciryl GANE stoppe Adam DYCZKA, Damien LAPILUS prend la décision - VIDEO », sur Boxemag.com, (consulté le )
  12. (en-US) Ryan Fortune, « TKO 48: Gané vs. Souza Live Results », sur Cageside Press, (consulté le )
  13. « Ciryl Gane sort la masterclass : TKO au 1er round », sur La Sueur, (consulté le )
  14. « UFC - Ciryl Gane affrontera Raphaël Pessoa pour ses débuts »
  15. (en) Dan Hiergesell, « UFC Uruguay Highlights! Gane Earns Submission Win In Debut », sur MMA Mania, (consulté le ).
  16. « Ciryl Gane, nouvelle pépite française poids lourd, impressionne pour ses débuts à l'UFC (VIDÉO) », sur Gentside Sport, (consulté le ).
  17. (en) Heath Harshman, « UFC Singapore Results: Ciryl Gane Heel-Hooks Don'tale Mayes for Fifth Straight Win », sur Cageside Press, (consulté le ).
  18. « MMA: Ciryl Gane bat Don'Tale Mayes par soumission à l'UFC », sur RFI, (consulté le ).
  19. (en) Peter Carroll, « UFC Singapore bonuses: Demian Maia, Ben Askren earn $50k FOTN bonus for main event clash », sur MMA Fighting, (consulté le ).
  20. (en-US) Jay Anderson, « UFC Busan Results: Ciryl Gane Outmuscles Game Tanner Boser », sur Cageside Press, (consulté le )
  21. « UFC: Ciryl Gane impressionne face à Boser et poursuit son ascension vers les sommets », sur RMC SPORT (consulté le )
  22. Nas, « UFC on ESPN+ 23: Ciryl Gane domine Tanner Boser pour une 3e victoire dans l'Octogone », sur MMA DEFERLANTE, (consulté le )
  23. (en-US) Dan Doherty, « UFC 256 Results: Ciryl Gane Stays Undefeated, Stops Junior dos Santos », sur Cageside Press, (consulté le )
  24. « Ciryl Gane domine Junior Dos Santos lors de l'UFC 256 », sur L'Équipe (consulté le )
  25. MMAFACTORY, « Ciryl Gane domine Junior Dos Santos lors de l'UFC 256 », sur MMAFACTORY (consulté le )
  26. (en) Dan Doherty, « UFC Vegas 20 Results: Ciryl Gane Beats Jairzinho Rozenstruik from Distance », sur Cageside Press, (consulté le )
  27. « Ciryl Gane domine Jairzinho Rozenstruik sur décision et reste invaincu en UFC », sur L'Équipe (consulté le )
  28. « Ciryl Gane en contrôle face à Jairzinho Rozenstruik : 8-0 ! », sur La Sueur, (consulté le )
  29. « UFC: Gane reste invaincu après sa victoire contre Volkov et s'avance vers un choc contre Ngannou », sur RMC SPORT (consulté le )
  30. « UFC - Ciryl Gane s'impose face à Alexander Volkov ! », sur La Sueur, (consulté le )
  31. « Ciryl Gane entre dans l'Histoire et devient le premier Français champion UFC après avoir mis K-O Derrick Lewis », sur Eurosport (consulté le )
  32. Alexandre Herbinet, « Ngannou brise le rêve de Gane après une incroyable performance », (consulté le ).
  33. Florent Malice, « UFC – Ciryl Gane vs Tai Tuivasa confirmé ! », sur La Sueur, (consulté le ).
  34. « Ciryl Gane inflige un K.-O. à Tai Tuivasa à l'UFC Paris », sur L'Équipe (consulté le ).
  35. (en) Matthew Wells, « UFC Fight Night 209 bonuses: Ciryl Gane, Tai Tuivasa's slugfest takes FOTN », sur MMA Junkie, (consulté le ).
  36. « Ciryl Gane défiera Jon Jones lors de l'UFC 285 », sur L'Équipe, (consulté le ).
  37. « MMA : le Français Ciryl Gane battu par l’Américain Jon Jones, sacré champion UFC des lourds », sur Le Parisien,
  38. Guillaume Duseaux, « Ciryl Gane : la folle ascension du nouveau phénomène français du MMA », sur Mouv', (consulté le ).
  39. « Ciryl Gane débarque sur Twitch ! », sur Booksa-P, (consulté le ).
  40. Clément Machetto, « Fort Boyard : quelles célébrités participent à l'émission du samedi 16 juillet ? », sur Télé Star, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]