Cirque du Litor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cirque du Litor
Cirque du Litor
Cirque du Litor
Coordonnées 42° 57′ 20″ N, 0° 17′ 17″ O
Massif Pyrénées
Pays Drapeau de la France France
Régions Nouvelle-Aquitaine
Occitanie
Départements Pyrénées-Atlantiques
Hautes-Pyrénées
Vallée vallée de l'Ouzom
Orientation nord-est
Altitude moyenne 1 300 m

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Atlantiques)
Cirque du Litor

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Cirque du Litor
Route entre le col du Soulor et le col d'Aubisque

Le cirque du Litor est un site naturel des Pyrénées situé dans la haute vallée de l'Ouzom à la limite des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L’appellation « cirque du Litor » a désigné, au cours du temps, une zone naturelle de plus en plus étendue.

À l’origine, le toponyme litor désigne la paroi calcaire et les pentes qui dominent au sud les pâturages de Cap d’Ouzom, dans le territoire d’Arbéost. Le nom est dérivé de lit (occitan pyrénéen : avalanche). Il désigne un versant coupé de couloirs d’avalanches.

En 1860, les topographes qui traçaient le tronçon de la route thermale des Pyrénées entre Eaux-Bonnes et Argelès-Gazost ont donné le nom de cirque du Litor au site comprenant la falaise et les pentes boisées qu’elle domine. Cet ensemble à une forme d’entonnoir grossièrement semi-circulaire.

Actuellement, ce nom cirque du Litor est donné à la zone d’estives de la commune d'Arbéost dans la haute vallée de l'Ouzom[1]. Elle comprend tous les terrains situés entre la route Arbéost-Col du Soulor et l’Ouzom[2].

Certains documents récents étendent l’appellation à une zone plus large encore, le cirque et plateau du Litor englobant à la fois les estives d’Arbéost – comme définies - et des terrains de la commune de Béost (Pyrénées-Atlantiques) situés rive gauche de l’Ouzom[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

L’ensemble cirque et plateau du Litor, situé entre 1 000 et 1 500 m est dominé, au sud, par les crêtes des Taillades allant du Pic de la Latte de Bazen (2 472 m), à l’ouest, au Grand Gabizos (2 692 m), à l’est. Ces hautes crêtes calcaires escarpées entourent un véritable petit cirque glaciaire, entre 1900 et 2 500 m d’altitude.

Géologie[modifier | modifier le code]

La dénomination de cirque utilisée dans les différentes définitions du cirque du Litor est commode puisqu’elle décrit « en un mot » un ensemble vaguement circulaire, mais elle ne correspond pas à la définition précise du terme cirque en géographie ou en géomorphologie.

Le cirque du Litor, tel que défini par les topographes du XIXe siècle, est une falaise calcaire abrupte entourant les pentes boisées qui dominent les sources et les cabanes de Cap d’Ouzom, dont la forme générale évoque celle des cirques glaciaires. Ce n’est pourtant pas un cirque glaciaire : il est à un altitude trop modeste pour qu’un glacier de cirque ait pu s’y établir.

Le plateau du Litor, entre l’Ouzom et le Col du Soulor est une zone de dépôts morainiques déposés lors de sa phase d’extension maximum (à la glaciation de Riss) par le glacier du val d'Azun, affluent de l’énorme glacier - près de 1 000 m d’épaisseur et 7 à 8 km de large – qui occupait alors la vallée du gave de Pau. Ce glacier débordait sur la vallée voisine de l’Ouzom[4].

Faune et flore[modifier | modifier le code]

L’ensemble cirque et plateau du Litor est classé Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les territoires compris dans l’ensemble cirque du Litor, en vallée de l'Ouzom, furent partagés, dès le XIe siècle entre le Val d'Azun en Bigorre et la Vallée d'Ossau en Béarn.

À partir de 1860, sous l’impulsion de Napoléon III, une liaison routière - faisant partie de la route thermale des Pyrénées – fut ouverte entre Eaux-Bonnes et Argelès-Gazost. Du col d'Aubisque (1 709 m) au col du Soulor (1 474 m), - pour éviter de descendre jusqu’au cabanes du Litor (1 131 m) pour remonter ensuite de 300 m - la route fut tracée selon une pente uniforme. Ce choix impliquait de franchir, à flanc de falaise, les parois du cirque du Litor, par une route en corniche surplombant d’environ 200 m les pâturages. Cela entraîna le percement des deux tunnels de Bazen. C’est à cette réalisation spectaculaire que l’on doit la renommée du cirque du Litor.

Économie[modifier | modifier le code]

Le plateau du Litor a une vocation essentiellement pastorale (élevage et production de fromage de brebis). Un plan ambitieux de reconstruction des cabanes pastorales d’Arbéost a permis de remplacer les anciennes cabanes par des installations modernes, répondant à des normes sanitaires plus strictes.

Un site de ski de fond, a été établie au col du Soulor, en bordure du plateau du Litor : il fait partie de la station de ski de fond Val d'Azun.

La route thermale était une route à vocation touristique, créée à une époque où les « villes d'eaux », alors très à la mode, attiraient une clientèle aisée. La vallée de l’Ouzom resta coupée de la route thermale jusqu’aux années 1980 quand on relia Arbéost au col du Soulor.

La route thermale, devenue « route des cols » reste un « haut-lieu » touristique.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon des documents récents (2003) de la commune d’Arbéost : « appel d’offre pour la Construction d'abris pastoraux au cirque du Litor pour la commune d'Arbéost ».
  2. Vers l’amont, jusqu’à la route thermale ; vers l’aval, jusqu’au « Pas de Tartas ». Outre les cabanes et le cirque du Litor, elle inclut les cabanes et pâturages de Pé de Lastetes, Rioulets, Clot-de-Soulor et Cure-Perdrix.
  3. Le quartier de Couret d’Arbaze, en dessous de la route. Cf. DIREN Midi-Pyrénées, Zone d’intérêt écologique, faunistique et floristique, cirque et plateau du Litor.
  4. On parle alors de « transfluence », le glacier franchissant l’interfluve qui le sépare d’une vallée voisine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]