Ciro Alegría

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alegría.
Ciro Alegría
Ciro Alegría.JPG

Ciro Alegría

Fonction
député péruvien (d) (Région de Lima)
-
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
LimaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
journaliste, romancier, homme politique, nouvelliste, poète, écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata
Partis politiques
Genres artistiques
Conjoint
Dora Varona (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Gonzalo Alegría (d)
Cecilia Alegría (d)
Alonso Alegría Amézquita (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ciro Alegría ( (à 57 ans)) est un journaliste, homme politique et écrivain péruvien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Quilca (Pérou), il découvre les indiens péruviens et les difficultés de leur vie quotidienne. La compréhension de leur oppression est le sujet de ses romans. Il étudie à l'université de Trujillo et travaille brièvement comme journaliste pour le quotidien El Norte.

En 1930, Alegría rejoint l'alliance révolutionnaire populaire américaine, dont le but est une réforme sociale et l'amélioration de la condition indienne. Cette adhésion lui vaut l'expulsion de l'université. Il est emprisonné plusieurs fois pour ses activités politiques avant d'être exilé au Chili en 1934.

Il reste en exil au Chili et aussi aux États-Unis jusqu'en 1948. Il enseigne ensuite à l'université de Puerto Rico et écrit sur la révolution cubaine pendant son séjour. Son roman le plus connu, Vaste est le Monde (1941) ou El mundo es ancho y ajeno, obtient le prix du Roman latino-américain en 1941 et lui donne une reconnaissance internationale. Ce livre est d'abord publié aux États-Unis et a été réimprimé de nombreuses fois en différentes langues.

Alegría retourne au Pérou en 1957. Il rejoint le parti du Président Fernando Belaúnde Terry et est élu à la chambre des députés en 1963. Il meurt soudainement à Trujillo le . Après sa mort, sa veuve Dora Varona publie de nombreux essais et reportages qu'il a écrit pour différents journaux.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :