Circuit des nations de Genève

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le circuit des Nations de Genève[1] était un tracé urbain long de 4 110 mètres entre le lac Léman et la Place des Nations à Genève, Suisse. Il a accueilli le Grand Prix des Nations, assimilable à une épreuve de Formule 1 et le Grand Prix de Genève, assimilable à une épreuve de Formule 2 ainsi que des épreuves hors championnat.

Dès 1931 apparaît cependant un Grand Prix de Genève, unique, disputé à Meyrin et remporté par Marcel Lehoux sur Bugatti.

Au total on compte cinq épreuves du Circuit des nations entre 1946 et 1950. Les vainqueurs de celles-ci portaient des noms célèbres ; Giuseppe Farina, Raymond Sommer, Maurice Trintignant, Juan Manuel Fangio, le Prince Bira (qui habitait Genève, entre autres).

Les circuits les plus proches étaient Aix les Bains (Circuit du Lac) et Lausanne (Circuit du Léman ou Blécherette). Tous étaient des circuits urbains temporaires. Le Circuit des Nations de Genève attirait des pilotes et des spectateurs locaux mais aussi de France et d'Italie voire d'Angleterre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Circuit des Nations
Date Épreuve Catégorie Longueur du circuit
21 juillet 1946 1er Grand Prix des Nations Grand Prix FIA 2,90 km
2 mai 1948 2e Grand Prix de Genève Formule 2 FIA, hors-championnat 2,90 km
2 mai 1948 2e Grand Prix des Nations Formule 1 FIA, hors-championnat 2,90 km
30 juillet 1950 3e Grand Prix de Genève Formule 2 FIA, hors-championnat 3,99 km
30 juillet 1950 3e Grand Prix des Nations Formule 1 FIA, hors-championnat 3,99 km

Note : des informations contradictoires sur la longueur du circuit ont pu être constatées.

1er Grand Prix des Nations[modifier | modifier le code]

Grand Prix FIA, Circuit des Nations, Genève, Suisse - 21 juillet 1946.

44 tours du circuit urbain (version courte) de 2 900 mètres soit 131,4 km, parcouru à 103,9 km/h de moyenne.

Place Pilote Auto
1 Drapeau de l'Italie Giuseppe Farina Alfa Romeo 158
2 Drapeau de l'Italie Carlo Felice Trossi Alfa Romeo 158
3 Drapeau de la France Jean-Pierre Wimille Alfa Romeo 158
4 Drapeau de l'Italie Tazio Nuvolari Maserati 4CL
5 Drapeau de la Suisse Emmanuel de Graffenried Maserati 4CL
6 Drapeau de la Thaïlande Prince Bira ERA/B
7 Drapeau de l'Italie Achille Varzi Alfa Romeo 158
8 Drapeau de la France Raymond Sommer Maserati 4CL
9 Drapeau du Royaume-Uni George Abecassis Alta
10 Drapeau du Royaume-Uni Reg Parnell Maserati 4CL
11 Drapeau de l'Italie Luigi Villoresi Maserati 4CL

2e Grand Prix de Genève[modifier | modifier le code]

Formule 2 FIA, épreuve hors championnat, Circuit des Nations, Genève, Suisse - 2 mai 1948.

70 tours du circuit urbain (version courte) de 2 900 mètres soit 206 km, parcouru à 98,15 km/h de moyenne.

Talbot Lago T26
Place Pilote Écurie Auto
1 Drapeau de la France Raymond Sommer Équipe Gordini Simca-Gordini T11
2 Drapeau de la Thaïlande Prince Bira Équipe Gordini Simca-Gordini T11
3 Drapeau de la France Robert Manzon Équipe Gordini Simca-Gordini T11
4 Drapeau du Royaume-Uni Harry Schell Écurie Bleue Cisitalia D46-Fiat
5 Drapeau de la France Robert Écurie de Paris Cisitalia D46-Fiat
6 Drapeau de la Suisse Claude Bernheim Écurie Autosport Cisitalia D46-Fiat
7 Drapeau de la France Raymond de Saugé Raymond de Saugé Destrez Cisitalia D46-Fiat
8 Drapeau de l'Italie Carlo Pesci Carlo Pesci Cisitalia D46-Fiat
9 Drapeau de la France Roger Loyer Écurie de Paris Cisitalia D46-Fiat
10 Drapeau de la France Maurice Trintignant Équipe Gordini Simca-Gordini T11
11 Drapeau de l'Allemagne Hans Stuck Hans Stuck Cisitalia D46-Fiat
12 Drapeau de la Suisse Rudolf Fischer Écurie Espadon[2] Simca-Gordini T11
13 Drapeau de l'Italie Walter Triverio Écurie Pano Cisitalia D46-Fiat

2e Grand Prix des Nations[modifier | modifier le code]

Formule 1 FIA, épreuve hors championnat, Circuit des Nations, Genève, Suisse - 2 mai 1948.

80 tours du circuit urbain (version courte) de 2 900 mètres soit 236 km, parcouru à la vitesse moyenne de 98,18 km/h.

Delahaye 135S
Place Pilote Auto
1 Drapeau de l'Italie Giuseppe Farina Maserati 4CLT
2 Drapeau de la Suisse Emmanuel de Graffenried Maserati 4CL
3 Drapeau de la France Raymond Sommer Ferrari 166SC
4 Drapeau de la France Eugène Chaboud Delahaye 135S
5 Drapeau de la France Henri Louveau Delage D6-3000
6 Drapeau de l'Argentine Clemar Bucci Maserati 4CL
7 Drapeau de la France Jean-Pierre Wimille Simca-Gordini T15
8 Drapeau de la France Charles Pozzi Talbot-Lago T150C
9 Drapeau de la France Louis Rosier Talbot-Lago
10 Drapeau de la France Yves Giraud-Cabantous Talbot-Lago
11 Drapeau de l'Italie Nello Pagani Maserati 4CL
12 Drapeau de l'Italie Luigi Villoresi Maserati 4CL
13 Drapeau de l'Italie Luigi Fagioli Maserati 4CL
14 Drapeau de la France Maurice Trintignant Simca-Gordini T15
15 Drapeau de la Thaïlande Prince Bira Maserati 4CL
16 Drapeau de la Suisse Ernest Ramseier Maserati 4CL
17 Drapeau de Monaco Louis Chiron Talbot-Lago

3e Grand Prix de Genève[modifier | modifier le code]

Formule 2 FIA, épreuve hors championnat, Circuit des Nations, Genève, Suisse – 30 juillet 1950.

45 tours du circuit urbain de 3 900 mètres soit 180 km, parcouru à 120,93 km/h de moyenne.

Veritas Meteor
Place Pilote Écurie Auto
1 Drapeau de la France Maurice Trintignant Équipe Gordini Simca-Gordini T15
2 Drapeau de la France André Simon Équipe Gordini Simca-Gordini T15
3 Drapeau de l'Italie Dorino Serafini Scuderia Ferrari Ferrari 166F2
4 Drapeau de l'Argentine Roberto Mieres Automovil Club Argentina Maserati 4CLT/48
5 Drapeau de la Suisse André Canonica André Canonica Simca-Gordini T11
6 Drapeau du Royaume-Uni Lance Macklin HW Motors Ltd. HWM/Alta
7 Drapeau du Royaume-Uni Alfred Dattner Alfred Dattner Simca-Gordini T11
8 Drapeau de l'Italie Luigi Villoresi Scuderia Ferrari Ferrari 166F2
9 Drapeau de la Suisse Toni Branca Mme de Walckiers Simca-Gordini T15
10 Drapeau de la France Robert Écurie Paris Cisitalia D46/Fiat
11 Drapeau de l'Italie Mario Tadini Scuderia Ferrari Ferrari 166F2
12 Drapeau de la France Aldo Gordini Équipe Gordini Simca-Gordini T15
13 Drapeau de la France Roger Loyer Écurie Paris Simca-Gordini T16
14 Drapeau de la Suisse Paul Glauser Écurie Suisse Veritas Meteor
15 Drapeau des États-Unis Alexander Orley Alexander Orley Veritas Meteor
16 Drapeau du Royaume-Uni George Abecassis HW Motors Ltd. HWM/Alta
17 Drapeau de l'Argentine Ernesto Tornqvist Équipe Gordini Simca-Gordini T11
18 Drapeau des États-Unis Harry Schell Horschell Racing Corporation Cooper T12/JAP

3e Grand Prix des Nations[modifier | modifier le code]

Formule 1 FIA, épreuve hors championnat, Circuit des Nations, Genève, Suisse – 30 juillet 1950.

68 tours du circuit urbain de 3 900 mètres soit 272 km, parcouru à 127,60 km/h de moyenne.

Alfa Romeo 159
Place Pilote Auto
1 Drapeau de l'Argentine Juan Manuel Fangio Alfa Romeo 158
2 Drapeau de la Suisse Emmanuel de Graffenried Alfa Romeo 158
3 Drapeau de l'Italie Piero Taruffi Alfa Romeo 158
4 Drapeau de l'Italie Alberto Ascari Ferrari 125
5 Drapeau de la France Yves Giraud-Cabantous Talbot-Lago T26C
6 Drapeau de l'Italie Giuseppe Farina Alfa Romeo 158
7 Drapeau de la France Robert Manzon Simca-Gordini T15
8 Drapeau de la France Louis Chiron Maserati 4CLT/48
9 Drapeau de l'Italie Luigi Villoresi Ferrari 125
10 Drapeau de la Belgique Johnny Claes Talbot-Lago T26C
11 Drapeau de l'Italie Felice Bonetto Maserati Milano 4CLT-50
12 Drapeau de l'Italie Franco Rol Maserati 4CLT/48
13 Drapeau de la Suisse Toni Branca Maserati 4CL
14 Drapeau de la France Raymond Sommer Talbot-Lago T26C
15 Drapeau du Royaume-Uni Reg Parnell Maserati 4CLT/48
16 Drapeau de la Thaïlande Prince Bira Maserati 4CLT/48
17 Drapeau du Royaume-Uni David Murray Maserati 4CLT/48
18 Drapeau de l'Italie Gianfranco Comotti Maserati Milano 4CLT-50
19 Drapeau du Royaume-Uni Harry Schell Maserati 4CLT/48
20 Drapeau de l'Argentine Jose Froilan Gonzalez Maserati 4CLT/48

Une fin tragique[modifier | modifier le code]

Au 36e tour du troisième Grand Prix des Nations (1950), le moteur de la Ferrari 125 d’Ascari explose et perd son l’huile près d’un virage à la fin de l’avenue de la Paix. Luigi Villoresi, lui aussi sur Ferrari 125, ne peut éviter la flaque, il dérape, passe les barrières de sécurité et rentre dans la foule. Trois spectateurs sont tués[3], une vingtaine d’autres sont blessés. Luigi Villoresi est lui aussi blessé à la jambe (fracture). Farina essaye d’éviter la voiture de Villoresi et part en tête à queue, il abandonne.

Cet événement, comme d’autres liés à la pratique de sport automobile sur des circuits urbains inadaptés, motiva les organisateurs à ne pas renouveler l'événement l’année suivante, d’autant plus que Genève avait perdu tout espoir de faire revenir un Grand-Prix de Formule 1.

Autres circuits automobiles historiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]