Cinémathèque d'images de montagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cinémathèque d'images de montagne
Logo de l'organisation
Logo de la Cinémathèque d'images de montagne
Situation
Région Drapeau de la France France France
Création 1996
Type Association loi de 1901
Siège Gap, Provence-Alpes-Côte d'Azur
Drapeau de la France France
Organisation
Effectifs 5
Président Christophe Moulin

Site web http://www.cimalpes.fr/

La Cinémathèque d'images de montagne est un fonds d'archive des films amateurs et de documentaires professionnels sur l'alpinisme et la montagne, principalement français. Elle est située à Gap (département des Hautes-Alpes, France) et constituée sous la forme d'une association loi de 1901.

Historique[modifier | modifier le code]

La cinémathèque est créée en 1996[1], sous la responsabilité de Gilles Charensol.

Fonds[modifier | modifier le code]

Les fonds sont constitués de films amateurs et de documentaires professionnels relatifs à la montagne : sports de montagne, aménagement du territoire (par exemple, un film évoque la construction du barrage de Serre-Ponçon) et vie quotidienne en montagne. Les sports concernés vont des traditionnels alpinisme et skis (ski alpin, de fond, etc.), aux courses en chien de traîneau, en passant par les sports d'eau vive comme le rafting ou le canoë-kayak.

Ils sont généralement, mais pas exclusivement, tournés en France ou par des alpinistes français.

En juillet 2013, le fonds comprenait 581 déposants et 8 900 films conservés. En 2010, le fonds disposait de 6 300 films[1].

Plusieurs alpinistes professionnels français ont déposé des fonds :

  • René Desmaison, alpiniste français, né le 14 avril à Bourdeilles et mort en 2007. Il était un alpiniste de haut niveau et a notamment escaladé les Alpes, l'Himalaya et les Andes ;
  • Patrick Vallençant, né le 9 juin 1946 à Lyon et mort accidentellement en 1989. Skieur et alpiniste français, pionnier du ski alpin ;
  • Guido Magnone, né le 22 février 1917 à Turin en Italie et mort en 2012. Alpiniste et sculpteur français. Après ses études artistiques à l'école des beaux-arts, il découvre la montagne et devient rapidement l'un des meilleurs grimpeurs de sa génération ;
  • Lionel Terray, alpiniste français né le 25 juillet 1921 à Grenoble et mort en 1965 aux arêtes du Gerbier dans le massif du Vercors (France). En 1950, il participa à l'expédition française dans l'Annapurna, première conquête d'un sommet de plus de 8 000 mètres. L'un de ses films est Les danses de Tami, tourné dans l'Himalaya, qui évoque la vie et les mœurs des Sherpas.

Les personnes dépositaires gardent la jouissance de l’entièreté de leurs droits d'auteur.

Événements[modifier | modifier le code]

Des projections itinérantes sont organisées sur les départements des Hautes-Alpes et des Alpes-de-Haute-Provence.

Depuis 2006, les « Mercredis du Royal » proposent des soirées sur le thème de la montagne à l'espace culturel du Royal à Gap.

La Cinémathèque d'images de montagne et la maison de montagne de Grenoble coorganisent depuis 2009 les rencontres du cinéma de montagne au Quattro à Gap. La cinquième édition en 2013 réunit 7 200 personnes sur les trois jours de projection.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Autres sources
  • Le Dauphiné libéré, jeudi 13 février 2014
  • Le Dauphiné libéré, 18 mai 2013
  • Le Dauphiné libéré, 19 juillet 2010
  • Alpes et Midi, 25 juin 2010
  • Le Dauphiné libéré, jeudi 22 avril 1999

Liens externes[modifier | modifier le code]