Cinéma lituanien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'histoire du cinéma lituanien remonte à l'année 1909 avec les courts métrages tournés par Antanas Račiūnas et Vladislav Starevich[1].

Parmi les grands cinéastes européens, figurent Sharunas Bartas (1964-) et Marc Sorkin (1902-1986).

Sont également reconnus au niveau international le documentariste Audrius Stonys (en), ainsi que Arunas Matelis, Kristijonas Vildžiūnas et Valdas Navasaitis.

Sont d'origine lituanienne les frères Adolfas Mekas et Jonas Mekas.

Histoire[modifier | modifier le code]

Actualité[modifier | modifier le code]

Quelques réalisateurs[modifier | modifier le code]

Quelques films[modifier | modifier le code]

  • 1930 : Le petit soldat lituanien
  • 1931 : Onite et Ionelis
  • 1947 : Marité
  • 1953 : L'Aube sur le Niémen
  • 1956 : Le noyé, Le retour d'Ignotas
  • 1960 : Les héros vivants
  • 1962 : Les pas dans la nuit
  • 1963 : Chronique d'un jour
  • 1964 : Le dernier jour de vacances
  • 1965 : Personne ne voulait mourir
  • 1965 : Le Petit Prince d'Arūnas Žebriūnas (lt)
  • 1969 : La Belle
  • 1970 : L'Eté des hommes
  • 1971 : Les plaies de la terre
  • 1972 : Ce doux mot : Liberté
  • 1978 : Les Centaures

Quelques acteurs[modifier | modifier le code]

Quelques actrices[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en)The Paradox of Lithuanian National cinema, Bjorn Ingvoldstad pour Eesti Keele Instituut - Institute of the Estonian Language lire en ligne sur eki.ee