Cinéma d'Afrique de l'Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette page a pour objet le cinéma de l'Afrique de l'Ouest.

Henri Duparc en Côte D'Ivoire[modifier | modifier le code]

Mali[modifier | modifier le code]

Le Mali est représenté par les réalisateurs Souleymane Cissé, né à Bamako en 1940, réalisateur entre autres de "Den Muso" (1974), "Baara" (1978), "Fynié" (1982), "Yeelen" (1987) et "Waati" (1995) et Abderrahmane Sissako, né en Mauritanie et réalisateur de "La vie sur terre" (1998), "Heremakono" (2002) et Bamako (2006).

Burkina Faso[modifier | modifier le code]

Le Burkina Faso se distingue avec Idrissa Ouedraogo, réalisateur de "Yaaba" (1988), "Tilaï" (1990), "Karim et Sala" (1991), "Samba Traoré" (1992), "Le Cri du cœur" (1994), "Kini et Adams" (1997) et "La Colère des dieux" (2003).

Sénégal[modifier | modifier le code]

Le Sénégal est représenté par des réalisateurs comme Sembène Ousmane : "La Noire de..." (1966), "Mandabi" (le Mandat) (1968), "Emitaï" (1971) "Xala" (1974), "Ceddo" (1977), "Camp de Thiaroye" (1988), "Guelwaar" (1992), "Faat Kiné" (2000) pour ne citer que les longs métrages et Djibril Diop Mambéty, réalisateur notamment de "Hyènes" (1992).

Niger[modifier | modifier le code]

Le Niger est représenté par des cinéastes comme Moustapha Alhassane "Le retour d'un aventurier","FVVA",Oumarou Ganda "Le wazou polygame", "Saytane", "Cabascabo" et Djingareye Maiga"Nuages noirs".

Festival[modifier | modifier le code]

  • La FESNACI créée en 2007 en Côte D'Ivoire.

Expansion du cinéma Ouest-Africain[modifier | modifier le code]

Le cinéma ouest africain a connu une grande expansion. En effet depuis 2004 le cinéma d'Afrique de l'Ouest a vu naître une structure de production audiovisuelle localisée à Cotonou au Bénin qui a pour particularité le doublage et surtout celui des télénovellas d'Amérique du Sud dont "la chacala" une série télévisée de la chaîne de télé mexicaine TV AZTECHA. On imagine le grand intérêt que représente cette occasion face au géant du cinéma que représente le Nigéria voisin et qui malheureusement étant un pays anglophone se trouve confronté au problème de version française de ces millions d'œuvres cinématographiques.