Cimetière des Quatre-Nations

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cimetière des Quatre-Nations
Image dans Infobox.
Allée boisée du cimetière
Pays
Région
Commune
Superficie
1 ha
Mise en service
1785
Patrimonialité
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Caen
voir sur la carte de Caen
Red pog.svg

Le cimetière des Quatre-Nations est un cimetière situé à Caen. Ouvert dans les années 1780, il ne reçoit plus de corps.

Le site est classé depuis le 30 mars 1939[1].

Situation[modifier | modifier le code]

Le cimetière est situé au no 9 de la rue Desmoueux, à proximité du jardin des plantes de Caen, sur les coteaux au nord du centre-ville ancien de Caen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 1er mars 1780, le parlement de Rouen confirme un arrêt du bailliage de Caen de 1779 ordonnant le transfert des cimetières urbains en dehors de la ville. En 1784, les paroisses Notre-Dame, Saint-Sauveur, Saint-Martin et Saint-Étienne achètent un terrain à côté de la chapelle Notre-Dame-des-Champs. Le cimetière dit des Quatre-Nations, en référence aux quatre paroisses, est bénit le 4 avril 1785[2].

Situé à l'origine à la périphérie de la ville, le cimetière est rattrapé par l'extension urbaine après l'aménagement d'un quartier destiné à la bourgeoisie caennaise à la Belle Époque.

François Truffaut y tourne des scènes de son film La Chambre verte en 1977[3].

Sépultures et monuments remarquables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sont également classés par le même arrêté trois autres cimetières dormants caennais : le cimetière Saint-Jean, le cimetière Saint-Pierre et le cimetière Saint-Nicolas.
  2. Service de l'inventaire de la région Normandie, Ici repose... : À la découverte des cimetières de Caen, coll. « Parcours du patrimoine »,
  3. Plaquette de la DREAL Basse-Normandoe, septembre 2013 [lire en ligne (page consultée le 3 mars 2019)]

Articles connexes[modifier | modifier le code]