Cimetière d'Hietaniemi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cimetière d'Hietaniemi
Hietaniemen hautausmaa (fi)
Hietaniemen hautausmaa ilmasta.jpg
Vue aérienne du Cimetière d'Hietaniemi
Pays
Commune
Mise en service
1829
Find a Grave
Coordonnées

Le cimetière d'Hietaniemi (en finnois : Hietaniemen hautausmaa, en suédois : Sandudds begravningsplats) est situé principalement dans la section de Lapinlahti sauf sa partie septentrionale qui est située dans Etu-Töölö à Helsinki, la capitale de la Finlande.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’une des allées d’accès au cimetière de Hietaniemi. Vue de la plage de Hietaniemi.

Le Cimetière de Kamppi[modifier | modifier le code]

Dans les années 1640, la ville d’Helsinki est transférée de l’embouchure de la rivière Vantaanjoki à Vironniemi. À cette époque les défunts sont enterrés dans un cimetière situé dans l’actuel quartier de Kamppi.

Cimetière de la place du Sénat[modifier | modifier le code]

Au début des années 1720, on les enterre dans un cimetière créé autour de l’Église de Ulrika Eleonora et qui se situait dans le coin nord-ouest de la Place du Sénat. Quand on commence à construire l’église Saint Nicolas (appelée de nos jours Cathédrale luthérienne d'Helsinki) l’église Ulrika Eleonora est détruite et le cimetière est fermé en 1827. Un mémorial en pierre marque l’emplacement de cette ancienne église Ulrika Eleonora sur la Place du sénat . Des os des anciennes tombes sont apparus à chaque fois qu’il a été nécessaire de creuser sur la place du sénat.

Cimetière de la Vieille église d'Helsinki[modifier | modifier le code]

Pour remplacer l’église détruite, Carl Ludvig Engel construit une église «temporaire en bois» (l’actuelle Vieille église d'Helsinki) qui est inaugurée en 1827 et dans laquelle on transfère tous les objets de culte utilisables comme la chaire, les bancs et l’orgue. Autour de la Vieille église d'Helsinki se trouvait le cimetière de Kamppi où l’on enterre les victimes de la grande famine de la fin du XVIIe siècle, puis les quelque 1 000 morts de l’épidémie de peste de l’année 1710. Une partie de cet endroit est de nos jours appelé ‘’Parc de la vieille église’’ ou ‘’Parc de la peste’’. À cette époque le parc est beaucoup plus grand et s’étend entre l’actuel Erottaja et les rues Annankatu et Fredrikinkatu. À cette époque Helsinki compte près de 10 000 habitants. Le Parc commence à être trop encombré et on ne peut l’étendre car on a prévu des constructions à ses alentours des deux côtés du Bulevardi.

Le vieux cimetière[modifier | modifier le code]

On trouve à l’extérieur des zones d’habitations, à proximité du cimetière orthodoxe d’Helsinki, un meilleur emplacement qui est proche de la plage de Lapinlahti et on l’inaugure en 1829. Ce lieu est d’abord nommé Cimetière de Lapinlahti, et de nos jours c’est la partie du cimetière de Hietaniemi que l’on appelle le Vieux cimetière ou la Vieille zone[1].

Le nouveau cimetière[modifier | modifier le code]

En 1864 on agrandit la zone et on inaugure le ‘’Nouveau Cimetière’’[1]. Son entrée est située dans la zone de Leppäsuo, le long de la rue Mechelininkatu. Les plus anciennes tombes du nouveau cimetière datent des années 1880[2].

La zone d'Hietaniemi[modifier | modifier le code]

En 1929 on décide de créer la zone d'Hietaniemi d’environ 6 hectares entre le mur d’enceinte et la plage de Hietaniemi[3] Cette zone était prévue pour accueillir un Port pétrolier conçu par l’architecte Albert Nyberg et l’architecte paysager Paul Olsson. À la suite du déclenchement de la guerre en 1939, une partie de cette zone sera réservée pour accueillir les tombes des héros qui fut par la suite aménagée différemment des projets de l’époque[1]

L'hôpital de Maria[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hôpital de Maria.

La partie de la rue Mechelininkatu située entre la rue Hietaniemenkatu et la rue Itämerenkatu s’appelle Kirkkomaankatu entre 1909 et 1928. En 1928 on confirme l’appellation de Kalmistokatu. L’entrée de l’hôpital de Maria est alors à l’adresse 16, rue Lapinlahdenkatu. La polyclinique de l’hôpital est terminée en 1954. Lors de sa conception on s’aperçoit que ‘’rue Kalmistokatu’’ (en français : Rue du cimetière) n’est pas un nom de rue adéquat pour accueillir un hôpital et en 1953 on la rebaptise ‘’rue Mechelininkatu’’. L’hôpital de Maria est alors à l’adresse 1, rue Mechelininkatu.

Structure du cimetière[modifier | modifier le code]

Tombes des héros[modifier | modifier le code]

Dans cette partie du cimetière, 3164 héros d'Helsinki sont enterrés, dont 644 sont tombés pendant la guerre d'hiver, 2414 durant la guerre de continuation et 101 pendant la guerre de Laponie. Il y a aussi 121 allemands tués pendant la seconde guerre mondiale[4]. En outre, il y a au total 279 héros à Helsinki, enterrés dans d'autres zones du cimetière[5]. Le plus jeune héro inhumé dans cette zone est le jeune Lauri Martti Hämäläinen âgé de 13 ans quand il est tombé à Salla le [6].

Carré des urnes funéraires[modifier | modifier le code]

En 1926, une fondation crée un crématorium à côté du cimetière d'Hietaniemi. Les cendres sont alors placées dans le colombarium du crématorium. Dès 1928, la ville d'Helsinki commence à réfléchir à la création d'un colombarium dans le cimetière d'Hietaniemi. Le projet ne se réalisera que plus de deux décennies plus tard quand la ville cédera une parcelle d'une superficie de 2,1 hectares à l'ouest du crématorium. Le carré conçu par Paul Olsson est inauguré le [7]. Le colombarium est le dernier agrandissement du cimetière Hietaniemi[1]. Par la suite, des petites zones pour les urnes funéraires ont été établies dans d'autres parties du cimetière[7].

Chapelles[modifier | modifier le code]

Ancienne chapelle.
Nouvelle chapelle et Columbarium.

Le cimetière de Hietaniemi a deux chapelles ardentes pour la bénédiction des défunts.

  • L’ Ancienne Chapelle est située dans l’ Ancienne partie proche du croisement de la rue Mechelininkatu et de la rue pohjoinen rautatiekatu.

Elle a été conçue par l’architecte Theodor Höijer et construite en 1873.

  • La Nouvelle Chapelle est dans la Partie de Hietaniemi est elle a été conçue par Albert Nyberg et construite en 1933. Elle est attenante au Colombarium et au Clocher dont la mélodie en 3 parties est bien connue des visiteurs du cimetière et des habitués de la Plage de Hietaniemi.

Carré des gardes finlandais[modifier | modifier le code]

Le cimetière des gardes finlandais, connu sous le nom d'origine de cimetière militaire finlandais, a été fondé en 1833 sur le côté ouest du cimetière orthodoxe, à l'intention des soldats du troisième bataillon de tireurs d'élite de Finlande c'est a dire les gardes finlandais et pour le premier équipage de marins finlandais.

Après l'agrandissement de 1851, le cimetière a une superficie de 8800 mètres carrés. La garde finlandaise a alors sa propre paroisse, qui est abolie au début de 1914. À cette époque, le Sénat decide de transférer la gestion du cimetière à la paroisse évangélique luthérienne de Helsinki. Aujourd'hui, le cimetière de la garde de Finlande fait partie intégrante du cimetière d'Hietaniemi[8].

Colline des artistes[modifier | modifier le code]

La Colline des artistes, est la zone 21a du vieux cimetière, située sur le côté gauche de l'allée principale, à une centaine de mètres de l'entrée de Mechelininkatu.

Seuls des artistes très respectés sont enterrés sur la coline des artistes, notamment des écrivains, compositeurs et musiciens, peintres, acteurs, sculpteurs et artistes du divertissement. Leurs conjoints ont également droit à être inhumés sur la colline des artistes.

Cinquante artistes sont inhumés sur le site. En février 2010, Pentti Kaskipuro, artiste graphique, a reçu le dernier lieu de sépulture. Une fois la colline des artistes remplie, aucune nouvelle zone ne sera établie dans le cimetière[9],[10].

Personnages éminents enterrés au Cimetière de Hietaniemi[modifier | modifier le code]

La tombe de Urho Kekkonen.

Présidents de la République de Finlande[modifier | modifier le code]

Les présidents sont inhumés dans la zone d'Hietaniemi, sauf Kaarlo Juho Ståhlberg, qui est inhumé dans la zone nouvelle.

Parmi les présidents seuls Pehr Evind Svinhufvud et Kyösti Kallio ne reposent pas à Hietaniemi; ils sont inhumés dans leur lieu de naissance, Luumäki et Nivala.

Personnes inhumées sur la colline des Artistes[modifier | modifier le code]

Autres personnalités[modifier | modifier le code]

Tombe de Tove Jansson.
Tombe d'Hugo Simberg.

Ancienne zone[modifier | modifier le code]

Zone nouvelle[modifier | modifier le code]

Zone de Hietaniemi[modifier | modifier le code]

Zone de Hietaniemi .

Jardin des urnes[modifier | modifier le code]

Tombe de Gallen Kallela .

Cimetière de la Garde[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fi) Voitto Viro, Vanha hautausmaa: Helsingin Hietaniemen hautausmaan opas, Éditions Otava, (ISBN 951-1-12259-2)
  • (fi) Juhani Seppovaara, Elävä hiljaisuus Hietaniemen hautausmailla, Éditions Otava, (ISBN 951-1-18024-X)
  • (fi) Marja Pehkonen, Hauraita muistoja Helsingin hautausmailta, Helsingin kaupunginmuseo 0, coll. « Narinkka-sarja », (ISBN 978-952-223-283-0)
  • (fi) Antero Rautio, Pääkaupunkiseudun julkiset muistomerkit ja taideteokset, Hämeenlinna, Karisto, (ISBN 951-23-3664-2)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (fi) « Histoire du cimetière de Hietaniemi », Helsingin seurakuntayhtymä (consulté le 6 mai 2011)
  2. Pehkonen 2008, p. 113
  3. Pehkonen 2008, p. 85,119
  4. Pehkonen 2008, p. 120
  5. Rautio 1998, p. 260
  6. Pehkonen 2008, p. 122
  7. a et b Pehkonen 2008, p. 156–157
  8. Pehkonen 2008, p. 87–88
  9. (fi) Marjo Kytöharju, « Taiteilijoiden hautaaminen omalle alueelle päättyy », Kirkko ja kaupunki, Helsinki,‎ (lire en ligne)
  10. (fi) « Hietaniemen Taiteilijakukkula on nyt täynnä », Helsingin uutiset,‎