Cimetière Saint-Lazare (Montpellier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cimetière Saint-Lazare.
Cimetière Saint-Lazare (Montpellier)
Pays
Département
Commune
Superficie
6 hectares
Mise en service
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Montpellier
voir sur la carte de Montpellier
Red pog.svg
Personnalités enterrées

Le cimetière Saint-Lazare est une nécropole urbaine datant du XIXe siècle située au 2 rond-point Souvenir Français à Montpellier dans le département français de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1846, une ordonnance royale déclare d’utilité publique l'établissement d'un nouveau cimetière sur les anciens terrains de l'Hôpital Saint-Lazare, ou maladrerie, près du pont de Castelnau-le-Lez. Depuis le début du Moyen Âge, il y avait là un lazaret. Le lieu servait déjà depuis longtemps de lieu d’inhumation des malades décédés.

Le 14 septembre 1849, le nouveau cimetière est finalement béni. Il occupait alors environ six hectares et comprenait des caveaux, des fosses, des concessions temporaires, une section militaire et une section israélite. Des extensions furent réalisées, en 1864 puis en 1918. Actuellement, il ne sert plus que pour les concessions perpétuelles où il subsiste des places libres. Il a été remplacé par le cimetière intercommunal de Grammont.

Localisation et visites[modifier | modifier le code]

Horaires d'ouverture du cimetière Saint-Lazare de Montpellier :

  • Tous les jours de 8h à 18h du 1er avril au 30 septembre,
  • De 8h à 17h le reste de l’année.

C'était le lieu principal d’inhumation de la ville, avec ses interminables allées de cyprès centenaires. Ce cimetière est typiquement méditerranéen.

Il accueille les caveaux d’une grande partie des familles bourgeoises : Sabatier d’Espeyran, Cambacérès, Montcalm ou Lunaret, et des personnalités comme Charles Flahaut ou Alexandre Cabanel, Alfred Bruyas le peintre et Hippolite Bailiardo le guitariste. Il plane encore l’ombre de la reine Hélène d’Italie.

Des visites guidées existent avec l’Office du tourisme de Montpellier.

Tombes célèbres[modifier | modifier le code]

Depuis le Moyen Âge, Montpellier brille pour sa faculté de Médecine : on trouve nombre de médecins dans ce cimetière.

Le cimetière contient plusieurs croix de pénitents de différentes époques. Les Pénitents blanc accompagnent leurs membres au cimetière.

La statuaire est assez importante, et on retrouve régulièrement les mêmes noms de sculpteurs : Paul Dardé, Jean-Louis Guigues ou Auguste Baussan.

Le cimetière abonde en sépultures de femmes et hommes célèbres ou de monuments :

et de nombreuses autres personnalités et monuments à découvrir.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sébastien Hoebrechts, « Visite princière à Montpellier », Direct Montpellier Plus, no 1448,‎ , p. 3
  • Paul Baron, Sous-Marin Baron. Application à la navigation sous-marine des moteurs à hydrocarbure et électriques combinés. : Copie des pièces officielles établissant la priorité et la propriété de l'inventeur, Caen, Imprimerie de Hamelin, , 28 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La dépouille de la reine Hélène d’Italie a été transférée de Montpellier au Piémont », publié le 16 décembre 2017 par Dominique Bonnet, sur le site de Paris Match (consulté le 17 décembre 2017)
  2. op. cit. P. Baron (1899)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.