Lucius Tillius Cimber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cimber Tillius)
Lucius Tillius Cimber
Fonctions
Légat
Sénateur romain
jusqu'en
Préteur
Gouverneur romain
Bithynie et Pont
- av J-C
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
L.Tillius CimberVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
République romaine tardive (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Mère
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Gens
Tillii (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Lucius Tillius Cimber, né vers 85 av. J.-C. et mort à la bataille de Philippes en 42 av. J.-C., est un homme politique romain du Ier siècle av. J.-C., sénateur, préteur et gouverneur de province. Il a été l'un des assassins de Jules César, en donnant le signal du meurtre au sein même du Sénat romain.

Biographie[modifier | modifier le code]

La Mort de César par le peintre bavarois Karl von Piloty, Hanovre, Niedersächsisches Landesmuseum (1865). Cimber est celui qui tend la pétition à César.

Engagé dans la conjuration qui prépare l'assassinat de César, il est, aux ides de mars 44, celui qui doit donner le signal aux autres conjurés. Il présente à César une pétition en faveur du rappel de son frère Publius, qui avait pris le parti de Pompée et avait été contraint à l'exil ; César lui fait signe d'attendre un autre moment. Alors Cimber le saisit par la toge ; César s'offusque et s'écrie : ista quidem uis est ![1] (« Mais c'est de la violence »). C'est à ce moment qu'il reçoit un premier coup de poignard de la part de l'un des Casca, qui se tenait derrière lui.

Il participe à la bataille de Philippes en 42 av. J.-C. aux côtés de Brutus et Cassius et il y a probablement trouvé la mort car on n'a plus de trace de lui après cette date.

Sources antiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Suétone, Vie de César, 82.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • F. W. Münzer, « Tillius (5) », Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft, VI A, 1, 1936.
  • Thomas Robert Shannon Broughton, The magistrates of the Roman Republic, t. II, New York, 1952, p. 306, 329, 348, 365.

Articles connexes[modifier | modifier le code]