Cigar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cigar
Image illustrative de l’article Cigar
Cigar en mai 2006 au Kentucky Horse Park

Père Palace Music
Mère Solar View
Père de mère Seattle Slew
Sexe Mâle
Naissance 18 avril 1990
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort 7 octobre 2014
Pays d'entraînement Drapeau des États-Unis États-Unis
Éleveur Allen E.Paulson
Propriétaire Allen E.Paulson
Entraîneur Bill Mott
Jockey Jerry Bailey
Rating Timeform 138
Nombre de courses 33
Nombre de victoires 19 (9 places)
Gains en courses $ 9 999 815
Distinction Cheval de l'année aux États-Unis (1995, 1996)
Hall of Fame (2002)
Principales victoires Dubai World Cup
Breeders' Cup Classic
Jockey Club Gold Cup
Woodward Stakes

Cigar (1990-2014) était un cheval de course né aux États-Unis, fils de Palace Music et de Solar View, par Seattle Slew. Il fut l'un des plus célèbres pur-sang de l'histoire des courses américaines.

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

Cigar est né le 18 avril 1990 dans l’un des plus vieux haras américains, Country Live Farm, dans le Maryland. Néanmoins, c’est sur le dirt californien qu’il fait ses débuts en 1993, n’ayant pas couru à 2 ans. Sous les couleurs d’Allen E.Paulson (le propriétaire d’Arazi) le poulain se révèle médiocre compétiteur. Son entraîneur, Alex Hassinger, tente de l’aligner sur le gazon, sans plus de succès. Après deux victoires et $ 90 000 dollars de gains, il revient sur ses terres d’origines en 1994, passant sous l’entraîneur de la côte Est Bill Mott, qui le met au repos jusqu’en juillet. De retour sur les pistes, Cigar ne convainc pas plus de ce côté du continent. Bill Mott tente alors de lui donner une dernière chance en le faisant revenir sur le dirt. Surprise : il s’impose brillamment sur l’hippodrome d’Aqueduct (à New York) dans un groupe 1, le NYRA Mile, devant un lot de qualité. Fin 1994, ses gains s'élèvent seulement à 270 000 dollars.

C’est donc en 1995 seulement, à 5 ans, que Cigar explose. Il grimpe rapidement la hiérarchie et aligne les victoires. Il reste invaincu toute l’année, monté par Jerry Bailey. 10 courses, 10 victoires, parmi lesquelles le Pimlico Special, la Jockey Club Gold Cup, la Hollywood Gold Cup ou les Woodward Stakes. 1995 s’achève sur un triomphe dans la Breeders' Cup Classic, où il abaisse le record de la course à 1’59’’58 sur les 2012 m de Belmont Park. Il est élu cheval de l'année aux États-Unis, le titre suprême. Ses gains dépassent cette fois les 5 millions de dollars.

En 1996, Cigar poursuit son épopée, restant invaincu des mois durant. En début d’année, il se produit pour la seule fois de sa carrière en dehors du continent américain, en allant cueillir la Dubaï World Cup. L’entourage du champion vise alors le vieux record de Citation, qui en 1950 avait remporté une 16e victoire d'affilée. Malice du destin, il égale cet exploit dans l’Arlington Citation Challenge, mais ne parvient pas à faire mieux, étant devancé par Dare And Go dans les Pacific Classic Stakes à Del Mar, en Californie. Il remporte encore les Woodward Stakes par la suite, mais doit baisser pavillon pour les deux dernières courses de sa carrière, ne parvenant pas à conserver ses couronnes dans la Jockey Club Gold Cup (devancé par le champion des 3 ans Skip Away) et la Breeders' Cup Classic, disputé cette année-là sur l’hippodrome canadien de Woodbine, où il fait ses adieux en terminant 3e, battu d’un rien par Alphabet Soup et Louis Quatorze. Néanmoins, Cigar est à nouveau désigné cheval de l'année. Il était devenu, par ailleurs, le cheval le plus riche de l’histoire des courses américaines, ayant accumulé près de 10 millions de dollars de gains (record battu depuis par Curlin, California Chrome et Arrogate).

Palmarès sélectif[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Au haras[modifier | modifier le code]

Cigar se révéla totalement infertile au haras. Il passa sa retraite au Kentucky Horse Park’s Hall of Champions à Lexington, aux côtés d'anciennes gloires comme John Henry.

Il s'est éteint le 7 octobre 2014.

Origines[modifier | modifier le code]

Origines de Cigar
Père
Palace Music
The Minstrel Northern Dancer Nearctic
Natalma
Fleur Victoria Park
Flaming Page
Come My Prince Prince John Princequillo
Not Afraid
Come Hither Look Turn-To
Mumtaz
Mère
Solar View
Seattle Slew Bold Reasoning Boldnesian
Reason to Earn
My Charmer Poker
Fair Charmer
Gold Sun Solazo Beau Max
Solar System
Jungle Queen Claro
Agrippine