Cid Corman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corman.
image illustrant un écrivain image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un écrivain américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cid Corman
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
KyotoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

Cid Corman, né le à Roxbury (Boston, États-Unis) et mort le à Kyoto, est un poète américain. Il est aussi connu comme traducteur. Figure notable de courants poétiques américains de la seconde moitié du XXe siècle, il joue un rôle de pionnier en matière d'improvisation poétique et de poésie orale. Son œuvre maîtresse reste OF, un recueil en cinq volumes de ses nombreux poèmes.

Publications en français[modifier | modifier le code]

En recueils
  • Cid Corman, rien (un désir), traduction de Jean Monod et Franco Beltrametti, Saint-Etienne-Vallée-Française (France), AIOU éd., décembre 1995.
  • Cid Corman, : pith water / eau-forte / wasserkraft, traduction en allemand de Rüdiger Fischer, traduction en français en coopération avec Laurent Grisel, Rimbach (Allemagne), éditions en forêt / verlag im wald, collection Sources, 116 p., 1998.
  • Cid Corman, Vivremourir précédé de Lieu, traduction de Dominique Quélen et Barbara Beck, postface de Laurent Grisel, éd. L'Act Mem, collection « La Rivière Échappée », 116 p., avril 2008.
En anthologie
Et dans les revues suivantes
  • La Dérobée, n°3, Le Relecq-Kerhuon, 1994 (traduction de Dominique Quélen et Barbara Beck)
  • In'hui, n°48, Bruxelles et Paris, éd. Le Cri, 1997 (traduction de Barbara Beck, Dominique Quélen et Jean Monod)
  • L'Etrangère, n°12, Bruxelles, éd. La Lettre volée, 2005 (traduction de Dominique Quélen et Barbara Beck).

Liens externes[modifier | modifier le code]