Chutes de la Métché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chutes de la Métché
Chutes de la Métchié-2.jpg
Chutes de la Métché
Localisation
Pays
Localisation
Altitude
1297,11
Coordonnées
Caractéristiques
Hauteur totale
40
Hydrographie
Cours d'eau
Bassin versant
Géolocalisation sur la carte : région de l'Ouest
(Voir situation sur carte : région de l'Ouest)
Red pog.svg

Les chutes de la Métché, situées au Cameroun dans l'arrondissement de Mbouda en limite de Penka-Michel, sur le cours de la rivière Metchié-Choumi, sont l’une des attractions touristiques de Bafoussam.

Description[modifier | modifier le code]

Restes de repas et d'offrandes sur le site des chutes de la Metché
Les chutes de la Métché

C'est un lieu de sacrifices pour « enlever la malédiction » et « lamenter le mort »[1]. Au sol, à l’entrée du site, il y a du sel, des pièces de monnaie, de l’huile de palme et même des repas[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

Les chutes se trouvent à 5 kilomètres à l'ouest de l’aéroport de Bafoussam (au nord-ouest de la ville), non loin du carrefour des embranchements Dschang et Bamenda[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La légende[4] raconte que les chutes de la Metché tiennent leur réputation de l’époque coloniale. Lors de la période des indépendances entre 1955 et 1967, certains nationalistes camerounais y ont été jetés par l’armée française et les forces loyalistes[5],[6]. Le , Jacob Fossi, détenu, y est projeté par des gendarmes. En tombant, il s'accroche à André Houtarde, un gendarme français en service à Bafoussam. Tous deux disparaissent et des recherches sur plusieurs jours ne permettent pas de retrouver le corps du Français. Ce jour marque l'arrêt de l'exécution des prisonniers dans ce lieu[7],[8],[9]. Les rebelles tuaient aussi les gens dans ce lieu dans la décennie 1961-1971[réf. nécessaire].

Les lieux sont devenus aujourd'hui un site de purification[10]. Le guide explique que les populations y font des cérémonies rituelles qui lavent des mauvais sorts[11].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère du Tourisme
  2. Blog de Alain David
  3. « Chutes de la Metché », sur Visiter le Cameroun (consulté le ).
  4. « http://www.ficib.net/Tourisme.htm »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  5. Philippe Niorthe, « Cameroun, images d’une histoire sans images », Écrire l'histoire, vol. 9,‎ , p. 97-109 (DOI 10.4000/elh.250, lire en ligne, consulté le ).
  6. « LA VÉRITÉ EN FACE (Invité: Sa Majesté SOKOUDJOU Jean Rameaux/ Roi des Bamendjou) EQUINOXE TV » (consulté le )
  7. La Metché https://ninachani.wordpress.com/2012/11/01/la-metche/
  8. « Louise Mekah, fille de l’indépendance camerounaise », TV5MONDE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. (en) « Une native de Dschang retrace l'assassinat de Fossi, son père nationaliste », sur www.cameroonweb.com (consulté le )
  10. Voyages
  11. Route des chefferies

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :